LE DIRECT
Jean-François Stévenin au Festival de Cannes en 2002.
Épisode 1 :

Du Jura à Cuba

29 min
À retrouver dans l'émission

Chez Jean-François Stévenin, la passion du cinéma remonte à l’enfance. Rien ne le destinait pourtant à en faire un métier, ou plutôt, des métiers : assistant d’abord, puis acteur, puis réalisateur. Et toujours le même amour de cet art qu’il pratique en artisan.

Jean-François Stévenin au Festival de Cannes en 2002.
Jean-François Stévenin au Festival de Cannes en 2002. Crédits : Anne-Christine Poujoulat - AFP

Assistant dans les années 1970 de François Truffaut, de Jacques Rivette ou de Jacques Rozier, Jean-François Stévenin est aussi devenu acteur, grâce à Truffaut qui lui a offert son premier grand rôle dans L’Argent de poche. Chez Jacques Demy, Luc Béraud, Patricia Mazuy, Laetitia Masson ou Eric Rochant, il fut ainsi "l’homme qui bouge le mieux du cinéma français" (Serge Daney). 

Mais Stévenin est avant tout l’auteur d’une œuvre de cinéma parcimonieuse et magnifique, trois films à (re)découvrir de toute urgence : Passe-montagne (1978), Double Messieurs (1986) et Mischka (2001). En cinq étapes, avec la gouaille et le talent de conteur qui sont les siens, il nous raconte ce parcours construit à l’instinct. 

C'est à Poligny qu'il est né en 1944, une petite ville du Jura dont il fera, trente ans plus tard, le personnage principal et le décor de son premier film. Enfance studieuse et parfois austère d’un enfant qui très vite s’évade dans un imaginaire nourri par les westerns qu’il va voir avec sa grand-mère. Alors qu’il est étudiant à HEC, il fait un séjour à Cuba où il parvient à se faire embaucher sur le tournage d’un film intitulé Les Aventures de Juan Quin Quin… 

Liens

Filmographie proposée par le Cinéma-français.fr

A propos de Mishka, road-movie réalisé par Jean-François Stévenin en 2002. Sur le site du ciné-club de Caen.

Jean-François Stévenin se dévoile dans l’émission Sexy Folies (1986). A revoir sur le site de l’Ina.

Je n’aime pas voir les films, je préfère les faire ! déclarait Jean-François Stévenin à L’Humanité en août 2005.

Jean-François Stévenin, Mort à crédit, Jimmy Hendrix et le cinéma : propos recueillis en décembre 2012.

Interview vidéo d'Eric Barbier, réalisateur et de Jean-François Stévenin, acteur, pour le film Le Dernier Diamant (2014). En ligne sur YouTube.

Intervenants
L'équipe
Coordination
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......