LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La dessinatrice, peintre et réalisatrice Marjane Satrapi
Épisode 2 :

Persepolis

28 min
À retrouver dans l'émission

En 1994, la situation à Téhéran ne s’étant pas améliorée, Marjane Satrapi émigre à Strasbourg, sans ses parents. Elle y suit des études d’art, puis entre 2000 et 2003, elle publie les 4 tomes de Persepolis, une bande dessinée dans laquelle elle raconte sa vie mêlée à l’histoire de la Perse.

La dessinatrice et réalisatrice Marjane Satrapi à Denver, en 2007.
La dessinatrice et réalisatrice Marjane Satrapi à Denver, en 2007. Crédits : Andy Cross/The Denver Post - Getty

De retour en Iran en 1988, Marjane Satrapi découvre ce que fut le quotidien à Téhéran pendant son absence et pendant la guerre entre l’Iran et l’Irak. Elle retrouve la vie quotidienne surveillée par les mollahs, et elle ne la supporte pas. Elle se marie, rien que pour pouvoir fréquenter un jeune homme qu’elle cesse vite d’aimer : marcher auprès d’un garçon lui serait interdit sans le mariage. Ils divorcent rapidement. 

Marjane Satrapi quitte définitivement l’Iran en 1994 pour étudier les arts à Strasbourg. Après ses études, installée à Paris, elle exerce plusieurs métiers dont certains sont assez fantasques. Puis elle écrit et illustre des livres pour enfants. Aucun éditeur ne les accepte. 

Le style vient toujours de ce que l'on ne sait pas faire, ce que l'on ne connait pas.

Installée dans un atelier avec d’autres dessinateurs (Emmanuel Guibert et Christophe Blain notamment), elle crée Persepolis : c’est l’histoire de l’Iran depuis la Révolution de 1979 jusqu’à son départ en France en 1994. Marjane Satrapi mêle cette fresque à sa propre vie, à partir de ses dix ans. La bande dessinée est en noir et blanc, le ton est comique, caustique, le dessin est beau et simple, et les lecteurs français découvrent la vie quotidienne de l’Iran comme jamais aucun film ni aucun livre ne la leur a jamais montrée.

Persepolis est un document historique. Le modèle qu’invoque Marjane Satrapi est celui d’Art Spiegelman, l’auteur américain de Maus. Le succès est considérable, les traductions nombreuses, et Marjane Satrapi réalise un film à partir de Persepolis, en 2007. Suivront deux autres bandes dessinées, Poulet aux prunes et Broderies. Mais en 2004, elle décide de ne plus écrire de bande dessinée. Elle en connaît trop les ressorts et souhaite se consacrer à d’autres formes : le cinéma, et la peinture. 

Je suis impatiente de nature, je suis trop obsédée par ma propre mort pour vouloir me perfectionner dans quelque chose. (...) Pour moi ce qui est intéressant c'est l'apprentissage de ce que je ne sais pas faire jusqu'au moment où je sais le faire.  C'est le chemin, le but ne m'intéresse pas.

Par Virginie Bloch-Lainé. Réalisation : Marie-Laure Ciboulet. Prise de son : Arthur Dumond. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Exposition 

Marjane Satrapi - Femme ou Rien, à découvrir à la galerie Françoise Livinec, jusqu'au 28 novembre 2020.

Bibliographie 

  • Marjane Satrapi, coffret Persepolis regroupant les 4 volumes (Ed. L'Association, 2017).
  • Marjane Satrapi, Poulet aux prunes (Ed. L'Association, 2004).
  • Marjane Satrapi, Broderies (Ed. L'Association, 2003)

Filmographie

  • 2019 : Radioactive
  • 2014 : The Voices
  • 2013 : La Bande des Jotas
  • 2011 : Poulet aux prunes, co-réalisé avec Vincent Paronnaud
  • 2007 : Persepolis, co-réalisé avec Vincent Paronnaud
Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......