LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Maxime Le Forestier
Épisode 5 :

Passions, lubies et autres obsessions

31 min
À retrouver dans l'émission

Initié de bonne heure à la musique classique, Maxime Le forestier fait ses premiers pas en solo dans l’ombre de Brassens, son mentor. Retour sur une longue carrière faite de succès et de bémols, de rencontres déterminantes et de réinventions.

Maxime Le Forestier
Maxime Le Forestier Crédits : Magda Lates

Dans ce dernier volet, Maxime Le Forestier évoque son immense admiration pour Brassens dont il n’a cessé de revisiter le répertoire tout au long de sa carrière, et sa rencontre avec Nuno Oliveira, célèbre écuyer portugais passé maître dans l’art du tempo. 

Féru d’équitation, Maxime ravive aussi des souvenirs avec Faris et Radamès, les chevaux qui ont le plus compté pour lui. Il revient sur son rapport à la scène et au public, sa pratique du chant et conclut sur sa dernière passion, l’apiculture.

Liens

Biographie sur le site d’Universal Music.

Sa discographie complète sur le site Discogs.com.

La vie en musique de Maxime Le Forestier, à lire dans Télérama.

Maxime Le Forestier, invité de l’émission « Taratata » : Biographie et Lives.

Le jardin secret de Maxime Le Forestier. Emission « 30 millions d'amis », diffusée le 10 novembre 1979.

Georges Brassens et Maxime Le Forestier chez un luthier, dans l’émission présentée par Pierre Tchernia, Le petit dimanche illustré (12 octobre 1975). 

La fameuse « Maison bleue » accrochée à la colline. Sur le site Lost in the USA.

Maxime Le Forestier dans son studio
Maxime Le Forestier dans son studio Crédits : Magda Lates
Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......