LE DIRECT
Michel Virlogeux devant le pont Yavuz Sultan Sélim Istanbul, en 2016
Épisode 5 :

Le pont de Normandie, le viaduc de Millau et le pont Yavuz Sultan-Selim d’Istanbul

30 min
À retrouver dans l'émission

Le pont de Normandie, le viaduc de Millau et le pont Yavuz Sultan-Selim d’Istanbul : Michel Virlogeux a construit ces trois ponts plus célèbres que les autres. Il revient sur leur origine et sur leur inauguration.

Michel Virlogeux devant le pont Yavuz Sultan Sélim, à Istanbul, en 2016
Michel Virlogeux devant le pont Yavuz Sultan Sélim, à Istanbul, en 2016 Crédits : OZAN KOSE - AFP

Michel Virlogeux s’arrête sur la conception du pont de Normandie (1995), du viaduc de Millau (2004) et du pont Yavuz Sultan-Selim d’Istanbul, depuis leur commande jusqu’à leur inauguration. Dans quels buts furent-ils commandés ? Pour désengorger quels axes ?

Au départ, le Pont de Normandie a été construit car tout le monde savait que le pont de Tancarville avait des petits soucis de durabilité. C'est la Chambre de commerce et d'industrie du Havre qui voulait construire un autre pont pour ne pas risquer de se trouver bloqué en cas de fermeture de Tancarville. 

Pourquoi le viaduc de Millau? Il fallait présenter une alternative à la vallée du Rhône pour aller vers l'Espagne parce que la vallée du Rhône est complètement saturée. C'était aussi permettre le développement du Massif central.  

Michel Virlogeux dit bien dans quelle ambiance politique ces ouvrages furent commandés puis inaugurés. Il se souvient de la façon dont Jacques Chirac avait écarquillé les yeux de plaisir et d’admiration en découvrant le viaduc de Millau. Il est allé saluer les 300 ouvriers du chantier. 

Le pont du Bosphore fut inauguré au lendemain du coup d’Etat d’Erdogan : les hélicoptères tournaient dans le ciel, les militaires étaient très nombreux. Michel Virlogeux était impressionné. Cette série d’entretiens se termine par l’évocation, par notre invité, de son style, en tant que concepteur. 

Pour moi le pont de demain ce serait un style rigoureux, ce serait créer l'élégance par la simplicité, par la rigueur et par une organisation intelligente de la matière. 

Une série d'entretiens proposée par Virginie Bloch-Lainé. Réalisation : Yvon Croizier. Prise de son : Yann Fressy. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Liens

Chroniques

20H30
24 min

Fictions / Le Feuilleton

"Le temps du cœur", correspondance Paul Celan –Ingeborg Bachmann (5/5) : Nous creusons, dans le ciel, une tombe.
Intervenants
  • Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, spécialiste mondialement reconnu de la conception des ponts.
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......