LE DIRECT
Paul Otchakovsky-Laurens devant l'entrée de l'entreprise de sa maison d'édition à Paris en 2001
Épisode 3 :

"Il y a des livres qui sont immédiatement exceptionnels"

29 min
À retrouver dans l'émission

Troisième épisode de la série "A voix nue" consacrée à l'éditeur Paul Otchakovsky-Laurens. Lui qui a créé P.O.L en 1983 raconte ici son goût pour la lecture de manuscrits, et sa quête d'une vérité et d'un écho au plus profond de soi.

Paul Otchakovsky-Laurens devant l'entrée de l'entreprise de sa maison d'édition à Paris en 2001
Paul Otchakovsky-Laurens devant l'entrée de l'entreprise de sa maison d'édition à Paris en 2001 Crédits : ERIC FEFERBERG - AFP

P.O.L. se distingue dans le paysage de l'édition contemporaine par un catalogue singulier. Son fondateur, Paul Otchakovsky-Laurens, explique l'évidence d'un manuscrit et le désir de publier par deux éléments : une question de vérité, tout d'abord, mais aussi "quelque chose qui bouge" en soi.

Pour évoquer son intérêt pour un manuscrit au micro de Virginie Bloch-Lainé, Paul Otchakovsky-Laurens, éditeur depuis près de 50 ans, évoque d'abord son désir d'une forme de vérité qu'il définit par ces mots :

Je suis très sensible à quelque chose qui est de l'ordre de la vérité dans les textes. Non pas parce que ce qui est dit a existé ou est vrai mais parce que la manière dont c'est dit est juste. C'est cette justesse que j'essaye de trouver dans les textes, ce qui m'agite quand je lis un texte. C'est une vérité formelle qui renvoie évidemment à une autre forme de vérité plus profonde, celle de la personne qui, écrivant un texte, ne sort pas de sillon qui va le plus profondément dans son histoire, dans sa sensibilité. Ca, j'ai l'impression de le sentir quand je lis un texte qui me plait. 

Alors que beaucoup des auteurs arrivés jusqu'à lui sont arrivés par la Poste en envoyant leur manuscrit, celui qui lisait tout ce qu'il publiait raconte avoir un sentiment de vérité lorsqu'il choisit un manuscrit :

Je reçois des manuscrits qui sont intéressants, que je mets de côté pour éventuellement recontacter leur auteur... Et puis il y a des textes qui sont immédiatement exceptionnels. Qui ne relèvent pas de la routine, aussi intéressante qu'elle soit. Ca arrive quelques fois par an, sur les un peu plus de trois mille par an qui m'arrivent actuellement.

Elevé par une mère adoptive parente éloignée, touché par les récits autobiographiques qu'il a souvent publiés, il raconte aussi que quand un texte "fait bouger tout ça, ce magma complexe qui a à voir avec l'enfance, avec les rencontres, avec une certaine forme d'hérédité intellectuelle", "quand quelque chose se passe à cause du texte", alors il commence à s'y "intéresser beaucoup", dit-il. 

Citant le plasticien Simon Hantai - "Il n'y a pas de forme sans contenu" - l'éditeur dit dans cet épisode qu'il n'y a pas, pour lui, la forme et le fond :

A partir du moment où il y a une forme, je sais qu'il y a un contenu.

Par Virginie Bloch-Lainé. Réalisation : Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : Bernard Cantin. Rediffusion de l'émission du 19.02.2014. Avec la collaboration d'Annabelle Brouard et d'Annelise Signoret. 

LIENS

Les éditions P.O.L

Hommages sur le site littéraire, Diacritik.

_Profession éditeur : Paul Otchakovsky-Laurens. L’homme qui "_parle par la bouche des autres", portrait paru sur le site Hippocampe-editions.fr.

Paul Otchakovsky-Laurens, découvreur d'écrivains : portrait en vidéos sur le site de l’Ina.fr.

Sur son site, Leslie Kaplan raconte les premières années P.O.L.

Rencontre avec Paul Otchakovsky-Laurens, organisée dans le cadre du Master de création littéraire de l’Université Paris 8 (9 février 2016).

L’éditeur et ses auteurs : P.O.L, une maison d'écrivains : table-ronde avec Patrick Lapeyre et Gérard Gavarry, romanciers, et Paul Otchakovsky-Laurens, proposée pendant la Comédie du livre 2016 de Montpellier.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......