LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Susie Morgenstern à l'occasion du Festival du Livre de Nice en 2016
Épisode 5 :

Cancer rose et Fleurs Tardives

29 min
À retrouver dans l'émission

Son cancer, la perte de son mari dans "Jacques a dit", l’amour retrouvé à l’aube du grand âge dans "Fleurs Tardives" : Susie Morgenstern a signé ces dernières années de très beaux livres pour adultes, toujours autobiographiques.

Susie Morgenstern aux côtés de son compagnon Georges
Susie Morgenstern aux côtés de son compagnon Georges Crédits : Archives personnelles Susie Morgenstern

« Ecrire pour les adultes n’est pas une promotion » dit Susie Morgenstern. Mais elle s’y est essayée, souvent pour évoquer les hommes de sa vie. La disparition précoce de son mari Jacques, enfant caché pendant la guerre puis brillant mathématicien lui inspire un livre précieux,  « Jacques a dit ». Elle aura attendu vingt ans pour oser s’attaquer à cette matière autobiographique.  « Il était si pudique, il aurait sans doute détesté l’idée. Mais je voulais écrire, pour mieux le connaître et le comprendre. Car j’ai vécu 27 ans avec lui, et j’ai réalisé qu'en amour, l’autre reste toujours un mystère. »

« Fleurs Tardives » raconte sa rencontre avec son deuxième amour, Georges. « J’ai pleuré mon mari 10 ans, matin, midi et soir. Puis j’ai eu envie d’aimer à nouveau. » A 60 ans, son gendre la convainc qu’elle est encore « potable » et l’inscrit sur un site de rencontres. Elle y fait la connaissance de Georges, qui vit en Suisse. Elle lui propose un premier rendez-vous, et immédiatement une première nuit d’amour.  

J’ai poussé George sur le lit, je me rappelle parfaitement de ça. C’était audacieux, ça ne me ressemblait pas. Sans cela, on aurait pris un pot et je ne suis pas certaine que l’on aurait pu tomber amoureux.  

Dans ce livre écrit à quatre mains avec Georges, Susie Morgenstern raconte avec témérité et élégance cette redécouverte gauche, délicieuse, inespérée de la sexualité. 

J’ai pleuré mon mari 10 ans, matin, midi et soir. Puis j’ai eu envie d’aimer à nouveau. 

Mais aussi son cancer « rose » qu’elle affronte avec une foi inébranlable dans la vie. Le succès du livre est aussi immédiat qu’inattendu. 

J’ai écrit un livre pour les vieux,  mais vraiment pour les vieux ! Et je n’ai jamais eu autant de presse pour mes livres pour enfants. C’était une surprise totale. Raconter la sexualité des vieux, ça touchait quelque chose. Combien de gens viennent me voir pour me dire « Vous nous donnez de l’espoir ». 

L’écriture à quatre mains, en famille est l’un de ses plus grands plaisirs.  « J’aime la contagion de l’écriture. »  C’est avec Mayah, son aînée, qui lui a inspiré « La Sixième », qu’elle a écrit la suite de la scolarité de son héroïne dans «Terminale, tout le monde descend ». Avec Aaliyah, linguiste, elle a imaginé un album « La la langue », qui raconte l’acquisition du langage. Elle a aujourd’hui un projet avec sa petite fille. En attendant, peut-être son premier grand roman en anglais ! 

Une série produite par Zoé Sfez. Réalisation : Guillaume Baldy. Prise de son : Yvan Turk. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Le site de Susie Morgenstern

Bibliographie sélective

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......