LE DIRECT
Tomi Ungerer en 1986.
Épisode 1 :

"Le premier devoir qu'on m'a donné à l'école : dessiner un Juif"

29 min
À retrouver dans l'émission

Premier volet de l'émision "A voix nue" consacrée en 2012 à Tomi Ungerer, auteur élastique qui signe aussi bien livres érotiques et best sellers de la littérature jeunesse. Il raconte ici ses souvenirs de jeunesse sur fond d'enfance nazie pendant la seconde guerre mondiale en Alsace.

Tomi Ungerer en 1986.
Tomi Ungerer en 1986. Crédits : Schiffer-Fuchs/ullstein bild - Getty

Auteur de livres érotiques comme des fameux Trois brigands, best seller de la littérature jeunesse. Tendre brigand, ours mal léché, fermier canadien, collectionneur de jouets, militant europhile et curieux sadien : voilà Tomi Ungerer. Célèbre urbi et orbi pour ses livres pour enfants, ses cartoons et ses affiches, ce dessinateur et écrivain alsacien a plus de vies qu'un chat, son animal totem.Né en 1931, grandi dans la banlieue de Colmar à l'heure de l'Occupation nazie, parti en vadrouille en Laponie, puis à New York, sur fond de Vietnam et de ségrégation, ermite en Nouvelle Ecosse, puis heureux en Irlande, Tomi se rit des frontières. Véritable star en Allemagne et aux Etats-Unis, il possède désormais son musée à Strasbourg, sa ville natale. Et il nous a reçus à Zürich, dans le bureau de feu son vieil ami et éditeur, Daniel Keel.Tom Ungerer revient dans ce premier épisode de l'émission "A voix nue" sur ce qu'il nomme son "enfance nazie", lorsqu'on lui a demandé comme premier devoir à l'école de "dessiner un juif". Lui estime qu'on doit raconter la Shoah, transmettre jusqu'à "la trouille" aux générations suivantes. Il revient ensuite sur ses premières années de dessinateur.

Si on pouvait faire du désespoir une muse on n'aurait plus besoin des autres. Un grand pourcentage des œuvres créatives est dû au désespoir. Il faut voir ce désespoir comme un aubaine, et souvent comme une loterie car il faut voir les origines de l'aubaine.

  • "A voix nue" avec Tomi Ungerer 
  • Première diffusion le 09/01/2012
  • Producteur :  Martin Quenehen
  • Réalisation : Anne Secheret
  • Prise de son : Yann Fressy
  • Avec la collaboration de Claire Poinsignon

Avec la complicité d’Aria Ungerer, Ruth Geiger et Robert Walter.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......