LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de l'humoriste, actrice, et réalisatrice Valérie Lemercier
Épisode 4 :

De Sacha Guitry à Céline Dion

30 min
À retrouver dans l'émission

Dans ce quatrième épisode, Valérie Lemercier s'invite derrière la caméra, de Sacha Guitry à Céline Dion, diriger les acteurs pour s’affranchir définitivement des autres, créer son univers et imposer sa marque.

Film 'Aline' de Valérie Lemercier
Film 'Aline' de Valérie Lemercier Crédits : Rectangle Productions

Valérie Lemercier a toujours aimé être seule en scène et créer de A à Z ses « One Woman Show ». Devenir cinéaste relève du même désir : inventer ses propres histoires, composer ses décors, choisir ses acteurs, être celle « qui sélectionne la bonne prise » : créer son propre univers, avec un goût certain pour le détail, cultivé pendant ses « années pub ». 

"Tous mes films parlent de la place qu'on doit prendre. Comment se faire accepter"

Une carrière derrière la caméra que l’humoriste a commencée pour le cinéma avec Sacha Guitry et son Quadrille (grâce au producteur Daniel Toscan du Plantier) et qu’elle poursuit en 2020 avec Aline, un film librement inspiré de la vie de Céline Dion. Il y eut aussi Palais Royal, librement inspiré de la vie de Lady Di : fascination pour les stars encore plus stars qu’elle, des stars « mondialisées ».

J'ai une fascination pour ce qui se dit "off". L'envers du décor m'intéresse. Je vois des gens se parler dans les carrosses et je suis comme tout le monde, j'ai envie de savoir ce qui se dit dans les chambres, dans les cuisines, dans les carrosses, ce qui se dit dans l'envers du décor. Plus il y a de décor, plus l'envers est intéressant. 

Dans Aline,  il y a beaucoup de scènes dans des loges et beaucoup de scènes dans sa maison ou en famille. Il y a évidement du show mais ça parle beaucoup du reste.  Ce qui m'intéresse, c'est ce qui se passe quand il n'y a plus personne pour vous regarder.

Et l’occasion de nous raconter comment une actrice conçoit l’écriture d’un scénario et la direction d’acteurs : diriger la grande Catherine Deneuve, en admirant son « métier », mais aussi diriger des enfants-acteurs qu’il faut savoir « acheter »…

Il faut savoir ce que l'acteur veut entendre et surtout ce qu'il ne veut pas entendre.

Une série d'entretiens proposée par Emilie Aubry. Réalisée par Luc-Jean Reynaud. Prise de son : François Rivalan. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Liens

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......