LE DIRECT
Yanick Lahens
Épisode 2 :

Haïti, une histoire déniée et retrouvée

28 min
À retrouver dans l'émission

Dans ce deuxième épisode, Yanick Lahens raconte son départ d’Haïti à quinze ans pour aller étudier à Paris, sa vie au pensionnat chez les religieuses à Boulogne-Billancourt mais aussi sa découverte du quartier latin dans l’effervescence de 1969.

Yanick Lahens
Yanick Lahens Crédits : Archives Yanick Lahens

Yanick Lahens raconte son départ d’Haïti à quinze ans pour aller étudier à Paris, sa vie au pensionnat chez les religieuses à Boulogne-Billancourt mais aussi sa découverte du quartier latin dans l’effervescence de 1969.

A la Sorbonne, ses études en littérature sont marquées par l’expérience de la violence symbolique : Haïti est absente de l’université française. Comment est-il possible que ce pays, qui sous le nom de Saint-Domingue a été une colonie française de 1597 à 1804, où l’esclavage a été poussé au plus haut degré de la démesure, ne fasse pas partie des savoirs minimaux de l’université française dans les années 1970 ?

Le cours de Jacques Seebacher sur "La sorcière" de Jules Michelet m'a fait comprendre le processus de bâillonnement, de mise à l'écart de majorités entières : les sorcières mais pas seulement, les Juifs, les Maures aussi. Tout ce qui ne rentrait pas dans un paradigme de définition étroit de ce qu'est l'homme(...). Le savoir est construit en mettant à l'écart, même à l'école la révolution de Saint-Domingue se résumait en une phrase alors que c'est 3 années d’histoire en Haïti, c'est l'Histoire de France. Yanick Lahens

Yanick Lahens raconte ici son cheminement d’intellectuelle, ses amitiés, ses rencontres avec d’autres étudiants et professeurs et comment elle a bâti sa compréhension des rapports Nord-Sud, de l’histoire d’Haïti, puis comment le vaudou est devenu un centre d’intérêt pour elle, et comment elle a mûri ce qui sera la matière de ses essais et romans.

Le rapport à la langue créole n'est pas volontariste pour les jeunes écrivaines et écrivains d'aujourdhui. Ils emploient le français sans sentiment de culpabilité. (...) Haïti est écrite dans 4 langues aujourd'hui. C'est comme une image du monde en train de se faire, on va dans un monde du XXIe siècle où les langues n'ont pas qu'un seul drapeau et une seule patrie. Yanick Lahens

Une série proposée par Elise Gruau, réalisée par Assia Khalid. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Thomas Robine.

Pour aller plus loin

Bibliographie

Douces déroutes

Douces déroutesYanick LahensSabine Wespieser, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......