LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Kamel Abdessadok dans "J'attends que mes larmes viennent

Festival Solo à Chelles, zoom sur "J'attends que mes larmes viennent" avec Anne-Elodie Sorlin

6 min
À retrouver dans l'émission

La comédienne et metteuse en scène Anne-Elodie Sorlin revient, au micro d'Arnaud Laporte sur sa mise en scène de "J'attends que mes larmes viennent" de et avec Kamel Abdessadok actuellement en tournée.

Kamel Abdessadok dans "J'attends que mes larmes viennent
Kamel Abdessadok dans "J'attends que mes larmes viennent Crédits : Christophe Raynaud de Lage

Comme chaque soir, nous quittons notre studio, nous quittons Paris, pour prendre des nouvelles d’artistes présentant leur travail en région ou à l’étranger…

Aujourd’hui en compagnie d’ Anne-Elodie Sorlin qui met en scène "J’attends que mes larmes viennent", un seul en scène écrit et interprété par Kamel Abdessadok. Entre le récit et la fiction, l’image et la réalité, Kamel pointe avec dérision nos incohérences qui sont également les siennes. Il parle, plaide, danse, chante. Il baisse le masque et se met à nu. Un spectacle à découvrir jusqu’au 16 janvier au théâtre Monfort, à Paris, le 21 janvier Aux Passerelles à Pontault-Combault et le 9 janvier au théâtre de Chelles dans le cadre du Festival Solo. (autres dates en bas de page)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le spectacle

« Il n’y a rien de plus universel que l’intime » F.Khalo

Il y a ce qu’il reste de l’enfance qui nous sauve un peu parfois et il y a le monstre adulte qui dévore tout, souvent.

Je veux jouer avec les petits mensonges qui deviennent des vérités, les vérités qui ne sont jamais dites.

Ce que l’on garde pour soi et qui nous assombrit, ce que nous laissons exploser et qui illumine.

Je ne veux pas perdre ce qui m’échappe, alors je vais écrire qu’avec ce que je ne sais pas, et ce que je sais de moi apparaîtra malgré moi (sauf si ce que je savais m’échappe...) Danser, chanter, jouer, rire, pleurer, me taire....Parfois pour de vrai, parfois pour de faux.

J’ai envie de vous raconter des histoires, je voudrais qu’elles vous touchent, je voudrais que ce soit vrai. Je ne sais plus si c’est mon histoire que je vous raconte. Mais je vous assure que je suis sincère. Kamel Abdessadok

C’est aussi l’histoire d’une rencontre, en filigrane. Kamel a demandé à quelqu’un qui ne le connaissait pas de l’aider à parler de lui. C’est l’histoire de quelqu’un qui, en se dévoilant de plus en plus à moi, se dévoile de plus en plus à nous. Je crois que c’est en cherchant à se rapprocher au plus près de son être intime que l’on peut parfois toucher à l’universel. Anne-Elodie Sorlin

Informations actualités :

  • Spectacle :  J’attends que mes *larmes viennent* de et avec Kamel Abdessadok - Mise en scène : Anne-Elodie Sorlin**
         jusqu'au 16 janvier au théâtre Montfort à Paris      
         21 janvier, Festival SOLO – Les Passerelles, scène de Paris Vallée de la Marne, Pontault-Combault,      
         29 janvier, Festival SOLO – Théâtre de Chelles
         18 février, Centre culturel Jean Vilar / Théâtre Gérard Philipe, Ville de Champigny sur Marne
         15 mars, Communauté d’agglomération Mont Saint Michel Normandie

  • 5 soirées de performances : Dialaw Project vol 1 – Mise en scène Mikaël Serre – Avec Germaine Acogny, Hamidou Anne, Pascal Beugré-Tellier, Blade MC Alimbaye, Ibaaku, Anne-Elodie Sorlin, Assane Timbo du 21 au 25 juin au théâtre Monfort

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......