LE DIRECT
Couverture du livre "Lilas rouge" de  Reinhard Kaiser- Mühlecker

Reinhard Kaiser-Mühlecker, l’étoile montante de la littérature autrichienne

6 min
À retrouver dans l'émission

Chaque lundi, direction l’étranger, ce soir avec Isaure Hiace, correspondante de FC en Autrice. Elle nous fait découvrir Reinhard Kaiser-Mühlecker, un auteur autrichien, dont l’un des romans, Lilas rouge, est paru en français aux éditions Verdier, dans la traduction d'Olivier Le Lay.

Couverture du livre "Lilas rouge" de  Reinhard Kaiser- Mühlecker
Couverture du livre "Lilas rouge" de Reinhard Kaiser- Mühlecker Crédits : Editions Verdier

Lilas rouge, quatrième roman de Reinhard Kaiser- Mühlecker, a été publié en 2012 en Allemagne mais mieux vaut tard que jamais. Car cette oeuvre est sensible, profonde, poignante, elle reste avec vous de longs moments après avoir lu la dernière ligne. C’est un panorama qui couvre une moitié de siècle, quatre générations d’une famille paysanne et s’étend sur 700 pages. 

Au début des années 40, à la nuit tombante, Ferdinand Goldberger, en uniforme nazi, arrive aux abords de Rosental, petit village de Haute-Autriche. Chassé de sa région d’origine, il vient s’installer dans une ferme désertée. Quels crimes a-t-il commis ? On en apprendra peu sur ses fautes mais on est spectateur de la tragédie muette qui en découle, de la malédiction qui s’abat sur cette famille de paysans. Toute biblique : «Yahvé (...) châtie les fautes des pères sur les enfants et petits-enfants, jusqu’à la troisième et la quatrième génération», rappelle le texte. Un texte que Reinhard Kaiser- Mühlecker a écrit à même pas 30 ans. Son point de départ, le seul autobiographique, est que son arrière-grand-père a échangé sa ferme au-milieu de la guerre contre une beaucoup plus petite, sans qu’il n’en connaisse la raison encore aujourd’hui. 

Isaure Hiace, correspondante Radio France à Vienne a rencontré l'auteur...

«J'essaie de décrire un monde et un type de personne, auxquels on ne s’intéresse pas nécessairement. Ce n’est pas un monde pour lequel les gens se disent : j'aimerais vraiment le découvrir. Mais je pense que c'est ce que doit faire la littérature : montrer la diversité des couleurs. Il y en a certaines qu'on ne juge pas très belles mais elles existent quand même.» Reinhard Kaiser- Mühlecker 

Plus d'informations : Lilas rouge de Reinhard Kaiser- Mühlecker - Traduit de l’allemand (Autriche) par Olivier Le Lay // Editions Verdier

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......