LE DIRECT
Emmanuel Bove, "Mes amis"

Les conseils culturels de Simon Johannin, "pour traverser avec moins de peine cette période étrange"

5 min
À retrouver dans l'émission

Chaque soir dans Affaires culturelles à 19h50, une parole d'artiste pour un conseil culturel. Pour ce nouveau rendez-vous qui durera le temps du confinement, l'écrivain Simon Johannin partage avec nous ses inspirations culturelles du moment.

Emmanuel Bove, "Mes amis"
Emmanuel Bove, "Mes amis" Crédits : Editions livre de poche

Chaque soir sur Affaires culturelles à 19h50, une parole d'artiste pour un conseil culturel. Mercredi 4 novembre, ce nouveau rendez-vous qui durera le temps du confinement se poursuit avec les inspirations culturelles de l'écrivain Simon Johannin, co-auteur de Nino dans la nuit (Allia, 2019) avec Capucine Johannin, et auteur de L'été des charognes (Allia, 2017).  En octobre 2020, Simon Johannin était l'invité d'Arnaud Laporte sur Affaires culturelles à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage Nous sommes maintenant nos êtres chers, recueil de poésie paru aux éditions Allia. 

Dans le décor somptueux de la montagne Noire, au beau milieu du massif du Tarn et loin de toute technologie, Simon Johannin découvre la lecture quand il est enfant et prends sa plume dès l’adolescence. Après des études de cinéma à Montpellier où il rencontre sa future épouse Capucine, ils intègrent ensemble l’école d’art La Cambre à Bruxelles. Sa compagne se forme à la photographie tandis que Simon Johannin s’attèle à l’écriture. Ecrit dans son village d’enfance pour photographier le milieu rural, son premier roman L'Eté des charognes paraît aux éditions Allia en 2017. A seulement 23 ans, l’écrivain en herbe reçoit le prix de la Vocation qui confirme la sienne. La jeunesse des marges, motifs dont il a fait son bastion, trouve déjà dans ce roman d’initiation un reflet à la fois punk et lyrique.

Les conseils culturels de Simon Johannin :

► Podcast : enquête sur la mort mystérieuse d'un célèbre rugbyman

Synopsis : Armand est mort le 10 juillet 1993 à Béziers dans le Bar des Amis. C’est à peu près la seule chose que l’on sait. Alexandre Mognol mène une contre-enquête malgré tous les tabous qui entourent cette étrange disparition. Au-delà du fait divers, le récit haletant d’une époque, et d’une société. La nôtre.  Le podcast est disponible sur le site de Nouvelles Ecoutes, ainsi que sur toutes les autres plateformes de streaming de podcast (Apple, Spotify,...).

"Le canon sur la tempe", un documentaire aux airs d'enquête criminelle.
"Le canon sur la tempe", un documentaire aux airs d'enquête criminelle. Crédits : Nouvelles Ecoutes

Cette enquête entre Béziers, Paris et le Mexique est le portrait d'un homme mort sans qu'on sache vraiment comment, avec une balle dans la tête. A travers lui, c'est le portrait d'une ville et de l'héritage du réalisateur, qui vient également d'un père rugbyman. C'est fascinant : au-delà du rugby, quelle trace laisse la mémoire ? Que garde-t-on collectivement d'un épisode difficile ? C'est passionnant à écouter. Simon Johannin     

► Cinéma : "Victoria", film réalisé en une seule prise

Le film Victoria du réalisateur allemand Sebastian Schipper, sorti en 2015, s'est fait remarquer pour sa grande prouesse technique : le film a été tourné en une seule prise. Ce plan-séquence de 2h20 nous plonge dans le Berlin de la nuit et des clubs, où la jeune Victoria semble se perdre volontairement, rencontrant dans son errance un groupe de jeunes aux intentions peu claires.  Le film est disponible en VOD sur Universciné.

On comprend vite que ça va partir en vrille. Elle est dans une mise en danger volontaire et n'a plus grand chose qui l'accroche. Tout est impressionnant : la manière dont c'est filmé, le jeu d'acteur, et rien n'est prévisible. On suit ces personnages sur une fin de nuit, et en 2h20, on capte toutes leurs émotions. C'est un des films qui m'ont le plus marqués ces cinq dernières années. Simon Johannin

► Littérature : "Mes amis", d'Emmanuel Bove, "désinvolte, sensible et formidable"

Mes amis, le premier roman d'Emmanuel Bove, initialement paru chez Flammarion en 1993, est selon Simon Johannin la porte d'entrée idéale vers l'univers d'un écrivain "complètement fou" et trop méconnu.  Il est disponible en librairies en click & collect.

Couverture du livre "Mes amis" d'Emmanuel Bove
Couverture du livre "Mes amis" d'Emmanuel Bove Crédits : Le Livre de Poche

Lire et relire Bove, c'est mon conseil à ceux qui souhaitent traverser avec moins de peine cette période étrange. Chez lui, il y a une désinvolture et une sensibilité qui me trouent la peau. Tout ce que je lis de lui est incroyable. Ce sont des histoires de personnes sympathiques mais inadaptées à leur environnement, terriblement humaines et trop sensibles pour s'en sortir, mais qui nous font plaisir. Simon Johannin 

Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......