LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Depuis l'explosion dévastatrice du 4 août 2020 à Beyrouth, l'Institut du Monde Arabe affiche sur sa façade sa solidarité avec le Liban.

Nabil Canaan et son espace d'art alternatif Station Beirut s'engagent pour le Liban à l'Institut du Monde Arabe

5 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de "Paris-Beyrouth, 24H pour le Liban", événement artistique solidaire à l'Institut du Monde Arabe, Arnaud Laporte explore cette programmation engagée et artistique avec Nabil Canaan, co-organisateur de l'événement avec Station Beirut, l'espace d'art alternatif libanais qu'il dirige.

Depuis l'explosion dévastatrice du 4 août 2020 à Beyrouth, l'Institut du Monde Arabe affiche sur sa façade sa solidarité avec le Liban.
Depuis l'explosion dévastatrice du 4 août 2020 à Beyrouth, l'Institut du Monde Arabe affiche sur sa façade sa solidarité avec le Liban. Crédits : Radio France

Paris-Beyrouth, 24 heures pour le Liban

Affaire à suivre entre Paris et Beyrouth, deux villes liées par "24H pour le Liban", un événement solidaire qui se tient les 25 et 26 septembre à l'Institut du Monde Arabe. Organisé par l'IMA en partenariat avec le théâtre La Colline et son directeur Wajdi Mouawad, France Culture et Station Beirut, cet événement propose des concerts de groupes de la nouvelle scène musicale libanaise ainsi que des discussions avec des activistes libanais. Entre Paris et Beyrouth donc, car si une partie de la programmation se fera en live sur le parvis de l'Institut du Monde Arabe, le reste se fera sous forme de diffusions vidéos, projetées sur la façade de l'Institut. 

Pour assister à ces performances et discussions, il faudra payer un tarif solidaire de 15 euros, somme qui sera reversée dans son intégralité à un panel d'ONG actives à Beyrouth, œuvrant tant pour la reconstruction de la ville, dévastée par l'explosion du 4 août 2020, que pour venir en aide aux communautés marginalisées, souvent oubliées des grands canaux d'aide internationale. 

En plus des ateliers relatifs à l'engagement civique et des différents concerts programmés, seront également projetés sur la façade de l'IMA des témoignages vidéos de membres de la société civile libanaise qui répondent à deux questions prégnantes aujourd'hui : Quel est votre cri ? Qu'est-ce qui vous fait encore espérer ?

Station, l'espace où vit l'alternative artistique à Beyrouth

Pour explorer la programmation de cet événement, Arnaud Laporte s'entretient avec un de ses organisateurs, Nabil Canaan, co-fondateur et directeur de Station Beirut. Station n'est autre qu'un espace d'art alternatif créé en 2013 à Beyrouth, avec pour mission d'être une plateforme tant pour les artistes libanais censurés par leur société ou leur gouvernement, que pour que leur art devienne un vecteur d'engagement social. Depuis ses débuts, Station propose ainsi une programmation culturelle expérimentale et s'est spécialisé dans la vidéo, la photographie et la musique. 

Pour Nabil Canaan, il a toujours s'agit de s'engager pour la relève artistique libanaise et les communautés marginalisées du pays. Ainsi, Station était à l'oeuvre derrière l'organisation des deux premières manifestations Pride à Beyrouth, qui furent les premières du genre dans l'histoire du monde arabe. Après le début de la révolution d'Octobre à Beyrouth, qui démarra le 17 octobre 2019, Station a observé trois jours de grève en solidarité avec les manifestants. Les mois qui suivirent furent ceux de l'empêchement de toute activité à cause des crises économique et sanitaire qui accablent le Liban. Cette initiative à l'IMA, "Paris-Beyrouth, 24H pour le Liban" marque donc un retour attendu de l'engagement civique et artistique propre à l'identité de Station et de Nabil Canaan.

Intervenants
  • Co-fondateur et directeur de Station Beirut, espace de l'art alternatif libanais
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......