LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Frantz Fanon

Mathieu Glissant : "Frantz Fanon ne prescrit pas la violence, il la décrit."

6 min
À retrouver dans l'émission

Mort à 36 ans, Frantz Fanon a eu une trajectoire littéraire et militante très dense. Mathieu Glissant, auteur et réalisateur revient sur les apports philosophiques du penseur révolutionnaire de la décolonisation.

Frantz Fanon
Frantz Fanon Crédits : Groupe France Télévisions Première

La trajectoire de Frantz Fanon

Né en Martinique en 1925, Frantz Fanon fait ses études en France après la Seconde Guerre mondiale et devient psychiatre en Algérie. Ainsi, sa trajectoire part des anciennes colonies, en passant par l’Hexagone et aboutit dans l’Algérie française. Frantz Fanon va traverser la Révolution algérienne en y prenant part et en devenant le porte-parole de la révolution du FLN. Décédé à l’âge de 36 ans, il laisse derrière lui plusieurs ouvrages comme Peau noire, masques blancs ou encore Les Damnés de la Terre qui ont influencé certains mouvements révolutionnaires dans le monde tels que les Black Panthers, les mouvements politiques en Afrique du Sud ou encore les figures révolutionnaires comme Che Guevara qui a d'ailleurs voulu traduire les ouvrages de Frantz Fanon. 

Il y a une certaine densité, quelque chose de passionnant, presque un mystère à explorer. Et ce documentaire est une sorte d'introduction à cette figure, à cette singularité de l’Histoire.

Militant des révolutions, Frantz Fanon est aussi un psychiatre, un penseur et un philosophe

D’après Mathieu Glissant, Frantz Fanon est de plus en plus connu en France. Dès la mort du psychiatre, les États-Unis traduisent ses écrits, et l’auteur trouve son écho dans la société américaine. Les noirs américains des années 60-70 perçoivent une continuité entre la situation algérienne de l’Algérie française et la situation des noirs américains. Toutefois, pendant longtemps, l’auteur a été censuré et a été perçu comme un penseur radical d’un contexte révolutionnaire violent.

Rapidement, Frantz Fanon devient une sorte de bible pour les Black Panthers, ils le lisent tous les jours. Ses écrits riches, profonds, galvanisants sont entraînants mais ils ont aussi cette portée intellectuelle. Ce n'est pas simplement un militant des révolutions, c'est aussi un psychiatre, un penseur et un philosophe.

Frantz Fanon "La vraie révolution n’est pas une révolte armée"

"La violence comme pulsion de vie et non comme pulsion de mort". L’idée de plébiscite de la violence peut-elle se défendre au XXIème siècle ? 

Le documentaire Frantz Fanon, trajectoire d’un révolté réalisé par Audrey Maurion et Mathieu Glissant est avant tout un documentaire d’histoire qui explore une période et plusieurs territoires à travers le regard de Frantz Fanon. Les réalisateurs tentent d’éclairer ce point de vue souvent oublié qui appartient à l’Histoire en abordant la colonisation, la fin de la colonisation et la décolonisation. Les pensées et réflexions de Frantz Fanon autour de la violence sont également mises en exergue.

Il faut aussi savoir que, contrairement à certains qui font de Frantz Fanon un penseur de la violence, le psychiatre ne prescrit pas la violence il la décrit. Il décrit la violence du système colonial et son engrenage ainsi que son inévitable explosion qui est présente dans l’esprit des colonisés avant même la révolte. Frantz Fanon est au cœur du réacteur dans l’hôpital psychiatrique à Blida. Il sent que cela bouillonne et que cette violence est inévitable. 

Selon Frantz Fanon, la violence est une étape nécessaire pour que le colonisé privé de toutes initiatives et libertés intérieures et extérieurs retrouve ses droits. Néanmoins, d’après Mathieu Glissant, cette violence n’est jamais synonyme de pulsion de mort mais plutôt de pulsion de vie. La révolte, c’est-à-dire le fait de se lever et de se soulever, doit passer par la violence. Dans Les Damnés de la Terre, Frantz Fanon ajoute que la violence n'est qu'une étape, ce n'est pas la révolution en soi. Cette étape de la révolte de la lutte armée est la forme infantile de la révolution, c'est-à-dire que c'est le premier mouvement nécessaire, mais qu'ensuite tout le travail reste à faire dans une révolution. C’est un travail sur la durée qui se construit sur des bases de refondation de l'homme, un homme qui ne se soumet à aucun autre homme. Pour lui, la vraie révolution n’est pas la révolte armée. 

Actualité : Le documentaire Frantz Fanon, trajectoire d'un révolté réalisé par Audrey Maurion et Mathieu Glissant est diffusé sur France 5 ce dimanche 07/11/21 à 22h35.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......