LE DIRECT
Robin Williams, mémorable professeur de littérature dans le film "Le Cercle des poètes disparus" (1989)

Ce prof qui a changé ma vie

8 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre de la journée spéciale sur France Culture "Emancipation générale ! Les combats pour l'éducation", l'écrivain Thibault de Montaigu se remémore la professeure de français qui a marqué son enfance, au micro de Marie Sorbier.

Robin Williams, mémorable professeur de littérature dans le film "Le Cercle des poètes disparus" (1989)
Robin Williams, mémorable professeur de littérature dans le film "Le Cercle des poètes disparus" (1989) Crédits : Touchstone Pictures - Getty

Les Editions Robert Laffont et Pocket s’associent pour publier un ouvrage hommage à Samuel Paty, intitulé Enseigner la liberté. Ce prof qui a changé ma vie : 40 personnalités racontent, en défense de l’accès à l’information, à l’éducation et à la culture. Les bénéfices issus des ventes seront reversés à l’ONG Bibliothèque sans frontières. Écrivains, journalistes, politiques, personnalités du monde des médias et de la culture, parmi lesquels notamment Abd al Malik, Charles Berling, Nicolas Beuglet, Françoise Bourdin, Marie Darieussecq, Raphaëlle Giordano, Caroline Laurent, Marc Levy, Nicolas Mathieu, Thibault de Montaigu, Mathias Malzieu, Agnès Martin-Lugand, Bernard Minier, Camille Pasca, Tatiana de Rosnay, Josef Schovanec, Christiane Taubira, Sylvie Testud et Philippe Torreton contribueront au projet en racontant comment un de leurs professeurs a changé leur vie. Ce livre sera disponible à partir du 26 novembre 2020.

"Ma professeure défendait mes textes contre les rires de mes amis"

Dans le cadre de la journée spéciale sur France Culture "Emancipation générale ! Les combats pour l'éducation", l'écrivain Thibault de Montaigu, qui participe à l'ouvrage hommage à Samuel Paty, est l'invité d'Affaire en cours et nous raconte comment une professeure de français a changé sa vie dès l'enfance.

La professeure qui a marqué mon enfance était ma professeure de français en CM2. Elle m'a ouvert à l'écriture car au lieu de nous demander le traditionnel récit de vacances, elle inventait toujours des choses absolument farfelues et inouïes pour nous faire sortir de nos habitudes et développer notre imagination. Par exemple, elle nous faisait écouter Beethoven à fond pendant deux minutes, sans rien nous dire. Et puis elle nous demandait d'écrire ce qu'on avait ressenti.        
Thibault de Montaigu

Une autre fois, elle nous avait demandé de raconter la vie d'un objet comme si c'était un ami. Je venais de recevoir en cadeau une petite guitare, et j'avais parlé de cette guitare comme si c'était une fille dont j'étais amoureux. J'inventais des choses assez folles, je me lâchais vraiment et mes copains se moquaient plus ou moins. Mais notre professeure défendait mes textes contre leurs rires. Elle disait : "Ca sonne vrai" et je me souviendrai toujours de cette phrase. J'ai compris aujourd'hui avec cette phrase que la réalité ne dit pas toujours la vérité. Pour atteindre la vérité, il faut parfois passer par l'imagination.        
Thibault de Montaigu

Pour des élèves ayant du mal à exprimer une vérité intérieure, surtout quand leur réalité extérieure dit autre chose et qu'ils s'y sentent enfermés, par rapport au regard des autres, exprimer cette vérité, c'est ce qu'elle a réussi à me faire faire et je lui en serai toujours reconnaissant. Thibault de Montaigu

Donner un sens au chaos

Contribuer à l'ouvrage Enseigner la liberté sera pour l'écrivain Thibault de Montaigu le moyen de peut-être retrouver cette enseignante et lui dire sa reconnaissance.

Sur le moment, on ne se rend pas vraiment compte de ce que nous donnent nos professeurs. Il m'a fallu beaucoup d'années pour comprendre que cette petite goutte qu'elle a instillée à l'intérieur de moi a grandi, irrigué mon imaginaire et mon esprit, et a donné comme fruits les livres que j'écris aujourd'hui.        
Thibault de Montaigu

Je faisais partie des rares élèves qui adoraient aller à l'école. Souvent, quand l'ambiance familiale n'est pas très heureuse, l'école est un havre. Non seulement car on échappe à son foyer et qu'on y trouve une stabilité, mais aussi car dans toutes les matières enseignées avec beaucoup de passion, le monde avait une cohérence, alors que la vie peut sembler un chaos. C'est quelque chose qui m'a sauvé. J'ai découvert que dans le récit de soi, je me ré-appropriais ma vie pour donner à mon existence son propre sens. Thibault de Montaigu

La liberté peut-elle être enseignée ?

La liberté, ça s'enseigne. Ca se conquiert, même. On a tendance à se conformer à des choses qui ne sont pas nous-mêmes, à avoir peur du regard des autres surtout quand on est enfant. Enseigner que chacun possède une vérité intérieure et que c'est en en usant qu'on va pouvoir prendre possession du monde et, souvent, agir pour le bien et pour le meilleur. Il faut enseigner cette liberté-là, car la vie ne nous la donne pas naturellement.      
Thibault de Montaigu

Le dernier livre de Thibault de Montaigu La grâce, paru le 27 août 2020, est disponible aux éditions Plon. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......