LE DIRECT
Le poète Germain Nouveau est né en 1851 et mort en 1920.

"Pour les artistes d'aujourd'hui, Germain Nouveau est un modèle d'authenticité, qui mêle à la beauté l'humilité la plus totale"

7 min
À retrouver dans l'émission

Jeudi 13 mai, Nicolas Comment propose une soirée à La Maison de la poésie consacrée au poète Germain Nouveau. Pour commémorer le centenaire de la mort de l’auteur, le chercheur en lettres Cyrille Lhermelier est au micro de Marie Sorbier.

Le poète Germain Nouveau est né en 1851 et mort en 1920.
Le poète Germain Nouveau est né en 1851 et mort en 1920. Crédits : Domaine public

Le poète Germain Nouveau, idole des surréalistes, inspire à nouveau les artistes d’aujourd’hui. Parmi eux, le photographe et auteur-compositeur Nicolas Comment a choisi de mettre en musique des textes de Nouveau, poète vagabond mort en 1920. Pour mieux connaître son oeuvre et pourquoi elle fascine tant ceux qui s'en approchent, le docteur en lettres Cyrille Lhermelier, auteur d'une thèse sur Germain Nouveau, est au micro de Marie Sorbier. Comment expliquer que ce poète encensé par de grands auteurs soit si souvent oublié et exclu de nos panthéons ?

Germain Nouveau a eu une trajectoire très personnelle, en dehors des sentiers battus d'une carrière littéraire. Son parcours est marqué d'une volonté de terminer sa vie et son oeuvre dans l'anonymat le plus total, ce pourquoi il a utilisé de nombreux pseudonymes. A partir de 1895 et durant le début du 20ème siècle, Nouveau a traqué tous les détenteurs potentiels de ses manuscrits, leur demandant qu'ils lui restituent tout ce qu'ils possédaient de son travail. 

Germain Nouveau avait une détestation totale de l'orgueil, une volonté d'ascèse, d'existence terrestre vouée uniquement à chanter les louanges du très haut.                  
Cyrille Lhermelier

Le poète a traversé des périodes traumatisantes, explique Cyrille Lhermelier, avec des drames familiaux lors de son enfance et une arrivée mouvementée à Paris, où il intègre rapidement des milieux révolutionnaires et d'avant-garde, autant dans le domaine du dessin, que de la poésie, de la peinture et de la pensée. Dans ce monde, il fréquente notamment les poètes Verlaine et Rimbaud. 

Cette double fréquentation laisse des traces sur la carrière de Nouveau à partir du moment où il revient de Londres où il a passé deux mois en compagnie de Rimbaud. Il s'est orienté vers le monde des écrivains, littérateurs, artistes, éditeurs, celui du cabaret et de la chanson, mais ce monde s'est fermé devant lui.                  
Cyrille Lhermelier

Pour Germain Nouveau, la rencontre avec Paul Verlaine après sa sortie de prison a constitué une véritable crise mystique, estime Cyrille Lhermelier. D'autant plus que cette rencontre se fait quelques mois après que Nouveau fréquente Rimbaud. Il a ainsi côtoyé deux artistes majeurs qui étaient soit en exil ou qui sortaient de prison, et qui étaient complètement refusés par les dogmes littéraires parisiens de leur époque. 

Ces rencontres ont été fondamentales pour Nouveau. A partir de 1876, les portes se ferment et il ne fait rien pour les ouvrir. La souffrance liée au manque de reconnaissance littéraire est pour lui annulée par sa rencontre avec la foi et la volonté de consacrer son temps à la religion.                  
Cyrille Lhermelier

Aux mots de Rimbaud : "Nous errions, nourris du vin des cavernes et du biscuit de la route", Germain Nouveau répond : "Je suis le piéton de la grand route. Personne je ne suis et personne ne me suis". Ce choix de la pauvreté et du vagabondage et cette exclusion hors de la société sont-ils le prix de la liberté ?

C'est le prix de la liberté, et de la conscience, de la catharsis, de l'expiation. Une liberté absolue qui va jusqu'à une sorte de cynisme jamais très loin de l'insulte envers le milieu bourgeois. Pour Nouveau, toute ambition terrestre est ridicule.                  
Cyrille Lhermelier

Paradoxalement, Germain Nouveau continue d'entretenir des fréquentations sociales et ses poèmes sont publiés dans plusieurs revues de qualité de 1890 à 1910. Aujourd'hui, des textes et photographies refont surface dans les archives, révélant des pans entiers de l'existence du poète. 

Il a conservé une fierté quant à son art. Il sait qui il est, mais il ne peut plus employer cela qu'à alimenter sa philosophie personnelle. Ce n'est pas une philosophie de façade, mais une philosophie très exigeante qui a ruiné ses espoirs de gloire. Redoutablement exigeant envers lui-même, il s'est infligé une discipline qu'il a infligé aux autres en disant : "Soit vous êtes avec moi, soit vous êtes contre moi.                  
Cyrille Lhermelier

Ayant vécu comme chemineau et dans l'ascèse pendant une vingtaine d'années, Germain Nouveau est mort de malnutrition et suite à des sévices corporels prolongés. 

La poésie et l'art de vivre de Germain Nouveau peuvent-ils constituer une inspiration pour les artistes d'aujourd'hui ? A partir de 1877, note Cyrille Lhermelier, un retour vers le populaire, vers l'humain et la simplicité se dessine dans les correspondances du poète. Chansons populaires, refrains et l'utilisation du patois sont tant d'éléments qui, mêlés à ses vers, manifestent une volonté de retour à l'authenticité personnelle, esthétique, sociale et humaine.

Germain Nouveau est un personnage authentique, très ambigu et difficile à cerner. Redoutablement intelligent, mais instable, hypersensible. Les traumatismes qu'il a vécus ont peut-être beaucoup plus impacté sa pensée et son fonctionnement. C'est aussi un homme déraciné de sa famille, de la société parisienne, quelqu'un qui a beaucoup voyagé.                  
Cyrille Lhermelier

Pour Cyrille Lhermelier, Germain Nouveau avait intégré l'aspect visionnaire de sa poésie et démontré sa capacité à faire de la grande poésie est démontrée. Néanmoins, le poète s'était détaché de son art comme il s'était détaché de tout le reste. Aujourd'hui, il peut constituer un modèle de franchise, d'authenticité, d'exigence. Le mélange d'une grande frugalité et d'une importante richesse esthétique, de la beauté et de l'humilité la plus totale.

Le concert "Nouveau" de Nicolas Comment avec Yannick Haenel et Eric Simonet sera diffusé en ligne sur le site de la Maison de la poésie jeudi 13 mai à 21h. L'album-concept "Nouveau" est également disponible.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......