LE DIRECT
Pendentif dédicacé tiré de la collection "Portrait of a Lady", en vente à l'hôtel Hermitage, à Monte-Carlo le 20 janvier 2021.

Ventes aux enchères : "2020 a été un accélérateur de particules pour notre métier"

7 min
À retrouver dans l'émission

En ces temps de pandémie, les expositions précédant les ventes aux enchères restent accessibles au public. Julie Valade, directrice du département joaillerie chez Artcurial, détaille les enjeux du métier d'expert en joaillerie et l'impact de la crise sanitaire sur le secteur des ventes aux enchères.

Pendentif dédicacé tiré de la collection "Portrait of a Lady", en vente à l'hôtel Hermitage, à Monte-Carlo le 20 janvier 2021.
Pendentif dédicacé tiré de la collection "Portrait of a Lady", en vente à l'hôtel Hermitage, à Monte-Carlo le 20 janvier 2021. Crédits : Artcurial

Les musées sont fermés, mais certaines expositions temporaires sont ouvertes : celles des ventes aux enchères. Chaque vente est précédée d'une exposition accessible pendant deux jours environ, où l'on peut observer de près des objets artistiquement inestimables. Julie Valade, directrice du département de joaillerie d'Artcurial, détaille au micro de Marie Sorbier le métier d'expert en joaillerie et l'organisation d'une vente aux enchères. 

Être expert en joaillerie, c'est vivre dans un monde merveilleux, se rouler dans les bijoux toute la journée... En réalité, il s'agit d'organiser des ventes de prestige qui font l'objet d'un catalogue et de ventes en ligne. Il faut trouver des objets, des clients, convaincre ces derniers de nous confier leurs objets, expertiser les bijoux, savoir déterminer un prix. Le catalogue et ses photos doivent mettre en valeur les objets pour donner envie aux acheteurs.          
Julie Valade

En ces temps de pandémie, les ventes aux enchères présentent un certain avantage : elles s'accompagnent d'expositions ouvertes au public. Ces expositions ont lieu sur environ 48 heures. A Paris, la maison de vente Artcurial dispose de salons d'exposition qui permettent d'accueillir les clients dans le respect des contraintes sanitaires. Néanmoins, précise Julie Valade, la majorité des catalogues n'existent que sur des plateformes digitales. De même, l'experte en joaillerie a réalisé plusieurs expertises à distance, au moyen d'applications comme Zoom ou WhatsApp.

Ce métier s'est adapté à la situation actuelle de manière incroyable. C'est un métier emprunt de traditions, qui était englué dans un schéma qui reposait sur la relation personnelle avec le client. Nous avons gardé cet aspect en le modernisant. Cette année a été un accélérateur de particules pour notre métier : si on m'avait dit il y a un an que nous ferions des ventes sans catalogue, sans public, sans cocktail à l'issue des expositions, je n'y aurais jamais cru.          
Julie Valade

Pour Julie Valade, le choix des objets tient non seulement à la valeur et à la nature de ces objets, mais surtout à la manière dont ils pourront être présentés afin d'être le plus attractifs possibles. Cette expertise prend également en compte les différents types de clientèle, de ceux qui préfèrent acheter en ligne à ceux qui ont l'habitude des ventes cataloguées en personne. Une vente de prestige peut comporter des lots allant de 500 euros à 350000 euros, ajoute l'experte en joaillerie. 

L'échantillon est très large. Ce n'est ni une question d'époque, ni une question de style. Au contraire, il s'agit de contenter tous les clients, de faire une sélection en fonction du marché.        
Julie Valade

Trois ventes exceptionnelles ont lieu ces jours-ci à Monte-Carlo, réparties en catégories : horlogerie, maroquinerie et joaillerie. Pour la vente de joaillerie, qui aura lieu le mercredi 20 janvier à l'hôtel Hermitage, Julie Valade a rassemblé un total de 370 lots. Parmi eux, une centaine de bijoux appartenant à la même cliente qui a décidé de se défaire de son écrin, que la maison de vente a appelé "Property of a Lady, la collection d'une vie".

Cette dame avait un mari très amoureux, qui lui a offert tous ces bijoux, avec ou sans son consentement. Il y a donc quelques pièces qui sont dédicacées, avec des mots doux secrets. Par exemple, un pendentif en forme d'enveloppe qui s'ouvre pour révéler une carte sur laquelle est marqué : "Je t'aime".        
Julie Valade

Quand une pièce est dédicacée ou monogrammée, précise Julie Valade, il peut être plus difficile de la vendre, étant donné qu'elle est particulièrement personnalisée. Néanmoins, la valeur sentimentale de certains de ces objets peut dépasser leur histoire passée. 

Nous sommes passeurs de quelque chose, d'une charge émotionnelle extrêmement positive car pleine d'amour. C'est agréable pour nous de ne pas nous cantonner au commercial et de passer une histoire au travers d'un objet.        
Julie Valade

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......