LE DIRECT
Le "Philosophe lisant" de Jean-Honoré Fragonard.

Comment un tableau de grand maître peut-il avoir disparu pendant deux siècles ?

6 min
À retrouver dans l'émission

Suite à la vente à 7,68 millions d’euros d’un tableau de Fragonard tombé dans l’oubli pendant plus de deux siècles, l’expert en art ancien Éric Turquin explique au micro de Marie Sorbier comment il procède pour retrouver des tableaux de grands maîtres oubliés par l’Histoire et les mettre en vente.

Le "Philosophe lisant" de Jean-Honoré Fragonard.
Le "Philosophe lisant" de Jean-Honoré Fragonard. Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

Samedi 26 juin, un tableau de Jean-Honoré Fragonard a été vendu aux enchères à 7,68 millions d'euros. Ce Philosophe lisant réalisé entre 1768 et 1770, avait demeuré pendant près de deux cent ans dans l'oubli, avant d'être retrouvée par l'expert en tableaux Eric Turquin lors d'un inventaire de succession. Au micro de Marie Sorbier, il revient sur la manière dont il a tiré cette oeuvre de grand maître hors de l'ombre. 

Le cabinet d'Eric Turquin est sollicité par plus de 400 maisons de vente en France et à l'étranger pour mener des évaluations, appelées des prisées, effectuées lors des partages familiaux liés à un héritage, d'un inventaire demandé par une compagnie d'assurance, ou pour la préparation d'une vente. Le cabinet travaille sur 12000 à 15000 tableaux par an.

Rassurez-vous, il y a beaucoup de Jocondes et des portraits de Napoléon sur un char d'assaut, toutes sortes de blagues. Néanmoins, il y a entre cinq et six mille tableaux qui présentent un intérêt, et parmi eux, mille sont vraiment passionnants. Enfin, chaque année, il y a deux ou trois découvertes comme le tableau de Fragonard. C'est le sel du métier.  
Eric Turquin

Pourquoi ce portrait d'un vieillard aux cheveux blancs lisant peint par Fragonard a-t-il été vendu à une telle valeur ? Accoudé sur une pile de livres, le Philosophe lisant examine un livre ouvert tout en tenant la page d'un autre, le personnage est probablement en train de vérifier une traduction, selon Eric Turquin. Plus encore, l'expert y perçoit la figure de Saint-Jérôme, qui traduisit la Bible de l'araméen au grec, permettant ainsi la diffusion du texte sacré et l'extension du monde judéo-chrétien. Saint-Jérôme était particulièrement présent des 16ème au 18ème siècle, notamment dans l'oeuvre de Georges de La Tour et du Caravage. Au 18ème siècle, siècle des Lumières et du détachement de la religion, où le peintre Fragonard était proche de Denis Diderot, la figure du saint est employée avant tout pour présenter une réflexion sur la lecture, explique Eric Turquin

Ce qui est formidable dans ce tableau, c'est son exécution. Il nous est arrivé dans un état extraordinaire. Conservé dans une famille de l'aristocratie française, probablement depuis sa vente en 1779, moment auquel le tableau disparaît. Cette famille a conservé le tableau avec beaucoup de soin et de respect, sans intervention stupide, en le laissant dans son cadre d'origine. Tout cela fait partie de la valeur du tableau.  
Eric Turquin

Comment expliquer qu'un tableau puisse avoir disparu pendant autant de temps ? Pour le cabinet Turquin comme pour tous les experts en tableaux, cette trouvaille est une leçon d'humilité. Dans la mesure où à chaque génération correspond un partage familial, plusieurs experts et commissaires-priseurs sont passés devant le Philosophe lisant sans le reconnaître. 

Pendant près de soixante ans, Fragonard, ça ne valait plus rien. Quand les choses, comme les gens, perdent leur valeur, on les oublie. Il n'y a plus de procès, plus de disputes, plus de cambriolages. A tel point que même l'attribution est passée à la trappe.  
Eric Turquin

Si les peintures de Fragonard n'avaient plus de valeur pendant six décennies, il faut rappeler que celles du Caravage ont connu ce sort pendant près de trois siècles, au long desquels les tableaux du peintre italien avaient perdu leur attribution. Par ailleurs, Fragonard a donné beaucoup de travail aux experts des générations suivantes car il ne signait pas ses tableaux. Dans le cas du Philosophe lisant, on trouve néanmoins une inscription datée du 18ème siècle, un "F" calligraphié, qui a attiré l'attention du commissaire-priseur Antoine Petit lors d'un inventaire de succession à Epernay, qui en a envoyé une photographie à Stéphane Pinta, du cabinet Turquin. Ce dernier a rapproché le tableau d'une autre peinture de Fragonard sur le même sujet, exposée au Musée de Hambourg.  

Il faut bien penser que des dizaines d'experts et de commissaires-priseurs sont passés devant ce tableau, qui était gardé chez des gens fortunés, possédant de beaux objets, des familles avec des partages familiaux tous les 25 ans.  
Eric Turquin

Comment être sûr d'une attribution ? Pour Eric Turquin, une telle attribution procède d'une intime conviction relevant non pas d'un seul expert, mais du consensus d'un jury. Un processus qui, selon l'expert, s'apparente à celui d'une enquête en affaires criminelles, où un faisceau d'indices sérieux et concordants finit par mener à une décision judiciaire. Depuis cinq ans, le cabinet Turquin accumule les découvertes de ce genre, comme celle d'une oeuvre du Caravage à Toulouse. 

C'est sensationnel. Tous les six mois, le cabinet Turquin fait une découverte, presque toujours en province, avec des commissaires-priseurs de province dont cela est aussi le sel de métier.  
Eric Turquin

Ces découvertes, précise Eric Turquin, sont possibles grâce à une évolution dans la loi. Avant 1992, était en place un système de classement ne prévoyant aucune indemnisation pour les propriétaires. Ainsi, quand une découverte avait lieu, l'oeuvre était vendue non pas là où elle était trouvée, mais dans les grandes maisons de Luxembourg, Zurich, Londres ou New York. Depuis que ce système a changé, les découvertes fleurissent et, selon Eric Turquin, ce n'est que le début.

Je suis très optimiste pour notre métier, parce qu'on a rétabli la confiance entre l'Etat et ses citoyens.  
Eric Turquin

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......