LE DIRECT
L'artiste new-yorkais Timothy Goodman s'approprie un panneau publicitaire avec le message : "Love is trash if you can't scream it out to the whole world"

Les artistes américains sont-ils condamnés ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Comment la crise sanitaire affecte-t-elle les artistes aux Etats-Unis ? Catherine Baumann, directrice du développement de l'Alliance française de New York (FIAF), décrypte pour nous leur situation dans un pays dont l'Etat subventionne très peu la culture.

L'artiste new-yorkais Timothy Goodman s'approprie un panneau publicitaire avec le message : "Love is trash if you can't scream it out to the whole world"
L'artiste new-yorkais Timothy Goodman s'approprie un panneau publicitaire avec le message : "Love is trash if you can't scream it out to the whole world" Crédits : Timothy Goodman

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les professionnels des arts et de la culture voient les conditions d'exercice de leurs métiers profondément affectées par différentes mesures sanitaires restrictives. Si en France, la mobilisation de l'Etat pour soutenir les artistes en ces temps contraints s'inscrit dans une tradition de soutien publique à la culture, aux Etats-Unis, le monde artistique peut  moins compter sur son gouvernement moins interventionniste. Avec la directrice du développement de l'Alliance française de New York (FIAF) Catherine Baumann, nous examinons de plus près la situation des artistes aux Etats-Unis depuis le début de la crise sanitaire.

Aux Etats-Unis, c'est surtout le secteur privé qui finance la culture 

Le modèle économique américain, différent de celui de la France et de plusieurs pays européens, est fondé sur un système de financement privé, explique Catherine Baumann. Il s'agit d'entreprises, mais surtout d'individus agissant en mécènes. Par conséquent, il n'existe pas de dispositif de sécurité sociale pour les artistes et professionnels de la culture.

Par ailleurs, plusieurs institutions culturelles américaines, notamment différents musées, plusieurs théâtres de Broadway, ainsi que le Metropolitan Opera de New York ont annoncé ne pas réouvrir leurs portes durant au moins une saison. De quoi remettre en question le système de financement de la culture aux Etats-Unis ?

Ca a effectivement été des journées très sombres pour le secteur de la culture, parce que c'était la réalisation que cette crise s'installait dans la durée.            
Catherine Baumann

Au mois de mars 2020, toutes les sources de revenus se sont arrêtées net, comme tout a fermé. Une partie du financement de la culture aux Etats-Unis vient des grands événements de levée de fond, autrement appelés les galas. Ils peuvent représenter jusqu'à 20% du budget d'une institution culturelle, et ont eux aussi dû être en pause, ce qui a eu des conséquences immédiates et radicales sur le financement.            
Catherine Baumann

Les mesures économiques mises en place pour sauvegarder le secteur étant temporaires, difficile de savoir si elles permettront d'instaurer des changements dans la durée. Néanmoins, de nombreuses aides ont été déployées. Au niveau public, 75 millions de dollars ont été alloués au National Endowment of the Arts, l'organe national nord-américain de soutien de la culture, en plus de son budget annuel. 

Quand on compare ça aux mesures d'urgence en France ou au Royaume-Uni, il est vrai qu'à l'échelle des Etats-Unis, ce n'est pas un montant très important.            
Catherine Baumann

C'est en fait le secteur privé qui contribue de manière bien plus importante au soutien du secteur culturel, explique Catherine Baumann. Que ce soient les fondations ou les individus, beaucoup de fonds d'urgence ont été mis en place. A New York, une quinzaine de fondations ont réuni plus de 110 millions de dollars afin d'aider les organisations à but non lucratif de la ville, dont celles liées à la culture. Existent également des fonds conçus pour aider directement les artistes, comme le Artists' Relief Fund, également issu de fonds privés levés en urgence par une coalition nationale. Ce sont au total plus de 10 millions de dollars versés aux artistes sous forme de bourses de 5000 dollars sans contrainte ni condition.

"Tout l'écosystème de la culture a été touché"

Toutefois, il est certain que ces aides n'ont aidé que partiellement le secteur, notamment parce que la plupart étaient limitées dans le temps, conçues pour une crise de plusieurs mois et non pas de plus d'un an. Par conséquent, beaucoup de structures ferment ou sont en pause. Les taux de chômage dans le secteur de la culture sont dramatiques. Il n'y pas de système d'intermittence du spectacle ou de protection sociale propre à l'activité culturelle. Il y a un chômage classique qui repose sur un modèle traditionnel d'emploi stable, et n'a donc pas vocation à aider particulièrement les artistes.            
Catherine Baumann

Le modèle financier des artistes aux Etats-Unis, notamment en début de carrière, est fondé sur le multi-emploi. Ils cumulent des activités artistiques avec un travail alimentaire, en particulier dans le secteur de la restauration, tout aussi affecté par la crise sanitaire.

Tout l'écosystème qui soutenait la culture a été touché. Je connais plusieurs artistes qui s'interrogent simplement sur leur avenir, ou qui quittent les grandes villes et retournent vivre chez leurs parents. D'autres essayent d'augmenter leurs compétences pour avoir plus de chances de trouver du travail. C'est très dur, surtout pour la jeune génération d'artistes. Catherine Baumann

Que fera l'administration Biden pour la culture ?

Je ne suis pas certaine qu'on voit de grands changements dans le financement du secteur culturel au niveau national. En revanche, je pense qu'on va voir des modifications au niveau local. Les structures vont peut-être se renforcer sur certains points. Le Artists' Relief Fund pourrait perdurer et dépasser un modèle de fonctionnement dans l'urgence. Néanmoins, je ne pense pas que cette élection apporte des changements structurels à courte échéance. Catherine Baumann

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......