LE DIRECT
En 2018, à l'initiative du Collectif 50/50, 82 femmes montent les marches pour l’égalité salariale et protestent contre le manque de films réalisés par des femmes dans l'industrie cinématographique.

Comment le Festival de Cannes prend en compte la parité, ou pas

8 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la programmation du festival de Cannes a été dévoilée le 2 juin, qu'en est-il des questions de parité et de représentativité dans le cinéma ? Eclairages avec Brigitte Rollet, chercheuse au Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines et enseignante à Sciences Po.

En 2018, à l'initiative du Collectif 50/50, 82 femmes montent les marches pour l’égalité salariale et protestent contre le manque de films réalisés par des femmes dans l'industrie cinématographique.
En 2018, à l'initiative du Collectif 50/50, 82 femmes montent les marches pour l’égalité salariale et protestent contre le manque de films réalisés par des femmes dans l'industrie cinématographique. Crédits : Loic VENANCE - AFP

La sélection du Festival de Cannes 2021 a été annoncée le jeudi 2 juin. Au micro de Marie Sorbier, la chercheuse au Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines et enseignante à Sciences Po Brigitte Rollet évalue la place des questions de parité dans cette programmation.

Seuls quatre films sont réalisés par des femmes dans la compétition officielle du festival. Ce chiffre représente un décalage par rapport à d'autres festivals internationaux comme la Berlinale, mais aussi par rapport au discours tenu par le festival cannois qui est signataire, depuis 2018, de la Charte pour la parité et la diversité dans les festivals de cinéma du Collectif 50/50, dont le but est de promouvoir l'égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l'audiovisuel. 

La Loi gouvernementale sur la parité a plus de vingt ans, mais elle continue de rencontrer de nombreuses résistances, estime Brigitte Rollet. Au lieu de la mise en place d'une égalité effective et réelle, ce sont surtout des effets d'annonce et d'avancée symboliques que dénote la chercheuse. Par exemple, le fait de nommer l'actrice Cate Blanchett comme présidente du Festival de Cannes en 2018, ou de récompenser Jodie Foster, une actrice connue pour être une féministe engagée, d'une Palme d'or honorifique cette année. 

Sur son site internet, le Festival de Cannes avance son engagement. Mais c'est un engagement qui concerne seulement l'environnement. Comme s'il fallait renouveler l'impression que le festival est en prise avec les préoccupations du moment. Mais à quel point cela se traduit-il dans les faits ? Je n'ai rien vu sur le site relatif à la charte 50/50 signée en 2019.                              
Brigitte Rollet

La question de la parité implique également la manière dont les femmes sont représentées dans les oeuvres cinématographiques. Les débats récents conjuguent-ils  mise en avant du travail artistique des femmes autrices à la représentation des femmes à l'écran ? Après les premières assises du Collectif 50/50 en 2018, la ministre de la Culture Françoise Nyssen avait souligné à la fois la question des créatrices et des techhiciennes et celle du contenu des oeuvres filmiques. 

J'étais allée aux préparatifs de ces assises, répartis en pôles qui travaillaient avec beaucoup d'efficacité à chacune de ces questions. Il est difficile d'envisager la parité en dissociant les actrices des réalisatrices. Cannes a joué la carte du glamour féminin depuis ses débuts, en mettant en avant les actrices.                          
Brigitte Rollet

Il n'y a jamais eu de réalisatrice présidente du jury de Cannes, seulement des actrices. Il y a une relation ambivalente : c'est le même groupe de femmes, même s'il regroupe une multiplicité d'expériences et de personnes. Les créatrices, les techniciennes, les actrices, mais aussi les personnages interprétés par ces dernières. Le problème est que Cannes n'est pas le lieu où sont pensées ces questions. Quand on regarde les sponsors du festival, on voit bien que par femme, cet événement entend la mode, les bijoux, les parfums.            
Brigitte Rollet

Un autre grand rendez-vous du cinéma international, les Oscars, souhaite imposer des critères de diversité aux créations qui feront partie de sa sélection. La création artistique a la capacité de prendre en charge les questionnements sociaux de son époque, mais doit-elle en être contrainte ? 

Ce n'est pas tant une contrainte. Il s'agit plutôt d'encouragements, notamment pour obtenir des financements. Je trouve cela dommage qu'il faille mettre un appât financier pour que les choses évoluent. Mais si c'est le seul moyen...        
Brigitte Rollet

Aux hommes qui disent que les créateurs n'ont plus de liberté, il faut répondre : "Faites ce que vous voulez !". Mais en France, où le cinéma est fortement aidé, notamment le cinéma d'auteur, on peut conditionner des aides. Les détracteurs appellent cela des contraintes, mais ils ne sont pas empêchés de faire ce qu'ils veulent. Compte-tenu du sérieux des questions relatives au droit des femmes, ces fonds doivent encourager d'autres types de représentations.        
Brigitte Rollet

Depuis sa création, le système du financement du cinéma français par avance sur recettes a encouragé des films où les personnages féminins étaient peu émancipés, estime Brigitte Rollet. Selon elle, si la Nouvelle Vague et le surréalisme ont su se débarrasser de nombreuses règles, ces mouvements n'ont pas échappé à la reproduction de normes liées au genre. 

Il y aura toujours des oppositions à quelconque changement. Plus on en parle, plus la réaction est forte. En Suède, certains films présenteront un label qui indiquera au spectateur que le contenu passe le test de Bechdel [un indicateur qui évalue la place accordée aux rôles féminins dans un film]. C'est un moyen de penser autrement le cinéma.    
Brigitte Rollet

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Bibliographie

Intervenants
  • chercheuse au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......