LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Isoloir domestique, à qui le tour ?

Depuis le confinement, nos fenêtres en question

5 min
À retrouver dans l'émission

L’exposition " Scénarios futurs, dispositifs façade post-confinement " au pavillon de l’Arsenal ouvre ses portes en ce début d'octobre. Ophélie Dozat, architecte, a décidé, avec ses collègues Cyrus Ardalan et Lucien Dumas, de questionner ces nouveaux usages de nos fenêtres.

Isoloir domestique, à qui le tour ?
Isoloir domestique, à qui le tour ? Crédits : Crédits : "Scénarios Futurs"

Nos fenêtres comme nouveau cadre de vie 

Chanteurs ou marionnettistes, applaudissements à 20h pendant le confinement, jeux et apéros entre voisins, la fenêtre incarne depuis le confinement une figure d’évasion individuelle et une appartenance collective.

Cette recherche sur la fenêtre a été lancée pendant le 1er confinement, en mai 2020, comme réponse à la période d’enfermement et d’isolement lorsque chacun était chez soi. Le projet propose donc de concevoir des architectures qui se greffent en façade afin de proposer un nouvel espace et d’investir 1m² supplémentaire à son logement. La fenêtre est dans ce cas-là  porteur de projet puisqu’elle permet d’envisager de nouvelles interactions entre l’espace domestique et l’espace de la ville ; s’appuyant sur des usages premiers  tels que travailler, communiquer entre voisins, se défouler, se divertir ou encore se faire plaisir. 

Entre réel et utopie

Nombreux scénarios ont été développés et peuvent être construits ou utopiques. En effet, pour aller au-delà des possibles, des murs d'escalades, des saunas d'extérieurs ou encore des serres tropicales sont imaginés, ainsi que des scénarios plus actuels comme le compost en façade ou encore les interactions entre voisins avec des projections ou des panneaux publicitaires afin de faciliter la communication.  

L’appel à projet « FAIRE », lanceur de projets pour architectes, designers et urbanistes, a permis à Ophélie Dozat ainsi qu’à Cyrus Ardalan et Lucien Dumas, d'exposer au pavillon de l'Arsenal "Scénarios futurs, dispositifs façade, post-confinement".

On a pu continuer ce projet en dessinant 60 scénarios et nous permettre d'en construire un à l'échelle une que les visiteurs pourront évidemment expérimenter pendant l’exposition.

Un des scénarios, construit à l’échelle une, répond à la condition du mètre carré supplémentaire en proposant une forme d’isoloir domestique, une structure autoportante métallique où l’on peut s'isoler de son chez soi et s'ouvrir à la ville par un système de voiles rétractables.

Le projet oscille entre la volonté de devenir réel et des propositions d’utopies. Celui de l'exposition est constructible et s'accroche au réel et au concret. Mais de manière générale, ce projet a pour vocation d'imaginer et d'envisager des possibles architecturaux qui se détachent des normes constructives et de l'environnement codifié dans lequel on se trouve.  

Pendant le confinement, nombreuses images, notamment les unes de journaux représentaient de nouvelles interactions de voisinage, du ping-pong  entre deux voisins en passant par le karaoké. 

Je pense en effet que c'est peut être un moyen de faire projet en tant qu'architecte et de réinventer la scène de la ville.

La fenêtre à une dimension éminemment esthétique et la question de la fenêtre renvoie à l'appropriation individuelle et à l’appartenance collective. 

Ophélie Dozat, Cyrus Ardalan et Lucien Dumas sont trois architectes avec des regards très différents. Ils sont à la fois dans l'ingénierie afin de comprendre comment rendre réalisable et concret ce dispositif ; mais aussi dans l'imaginaire et dans une forme de poésie qui permet d’échapper au système d'ingénierie. Par ailleurs, c’est un projet voué à être communiquées à un large public, notamment avec des étudiants puisqu’ils ont eu l'occasion de faire un workshop avec les troisièmes années de l'École d'architecture de Versailles. 

Actualité : Candidature pour  l'appel à projet « Faire 2021 » jusqu'au 3 novembre ; l’exposition en visite libre "Scénarios futurs, dispositifs façade, post-confinement" jusqu’au 7 novembre au pavillon de l’Arsenal à Paris.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......