LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Musée d'Art Cycladique à Athènes

"Le "Kallos" est l’expression suprême de la beauté"

6 min
À retrouver dans l'émission

L’apparence se soigne mais se lie toujours à une beauté plus intérieure. À Athènes, le Musée d’Art Cycladique ouvre les portes de l’exposition " Kallos. The Ultimate Beauty". L’occasion pour Ioannis Fappas, docteur en archéologie et commissaire de l'exposition de revenir sur cette notion de "kalos".

Musée d'Art Cycladique à Athènes
Musée d'Art Cycladique à Athènes Crédits : Museum of cycladic art

L'idée de "Kallos"

Selon Ioannis Fappas, le mot "kallos" est une idée et non un mot.  On peut le traduire par "beauté" mais pour les antiques ce mot va bien au-delà de cette signification. C’est un concept qui s’applique autant aux humains qu’aux dieux et autant aux êtres vivants qu’aux choses inanimées. Dans son expression initiale, l’idée de "kallos" signifiait la beauté extérieure c’est-à-dire le paraître ; mais à partir de l'époque de la poésie archaïque et épique, le mot  "kallos" commence à acquérir le sens de beauté non seulement extérieure, mais aussi intérieure. L'idée s'affine dans la philosophie grecque, entre le VIe et le IVe siècle avant Jésus-Christ. 

Cette idée de "kallos" est discutée par les philosophes mais c'est une réalité concrète pour tous dans la Grèce antique, c’est pourquoi les arts reflètent aussi cette idée.

Si, par exemple, nous voyons une représentation d'un héros ou d'un athlète, nous pouvons voir la représentation extérieure de cette beauté, mais aussi la beauté intérieure de son âme.

Beauté intérieure et beauté extérieure 

Cette confrontation entre beauté intérieure et beauté extérieure qui apparaît grâce à ces corps, à ces œuvres d’art, est le sens du mot "kallos". Les sources antiques nous enseignent que cette beauté extérieure doit aller de pair avec la beauté intérieure. C’est alors que nous pouvons, selon Ioannis Fappas, "atteindre le kallos suprême."

Je pense que de nos jours, ce qu'on considère comme beauté suprême est la combinaison entre l'apparence extérieure et la beauté intérieure. Le "kallos" est l'expression suprême de la beauté. 

Dans l'exposition "Kallos. The Ultimate Beauty" 300 objets antiques sont présentés, dont 285 de musées grecs et le reste provenant d'Italie et du Vatican. Les objets liés à l'embellissement viennent exclusivement de toutes les régions de Grèce. 

On voulait montrer dans cette exposition que l'idée de s'embellir, de se faire beau, d'accueillir la beauté extérieure était déjà commune dans le monde grec. Notons que "kallos" fait référence autant au monde extérieur qu’au monde intérieur. Il en va de même pour l'embellissement : on se farde, on se fait beau afin d'obtenir la beauté extérieure, d'être attirant pour l'autre. Il y a même des cas où l'on se fait beau afin de séduire la déité à laquelle on croit et donc atteindre enfin la beauté intérieure. 

Actualité : La fondation l'Oréal soutient l'exposition "Kallos. The Ulmitate Beauty" qui se visite au musée d'Art Cycladique à Athènes jusqu'au 16 janvier 2022. Le catalogue est disponible en anglais. Museum of Cycladic Art

Traduction : Yannis Athanasiadis 

Voix : Matthieu Mevel

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......