LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La chanteuse montpelliéraine revient avec un sixième album.

Emilie Simon : "Je fais de la musique non pas pour le résultat, mais pour le processus"

55 min
À retrouver dans l'émission

Voix reconnue de la nouvelle chanson française, connue pour les tendances électro de ses compositions, la chanteuse Emilie Simon est au micro d'Arnaud Laporte pour un entretien au long cours, où elle revient sur son parcours personnel et son procédé artistique.

La chanteuse montpelliéraine revient avec un sixième album.
La chanteuse montpelliéraine revient avec un sixième album. Crédits : Emilie Simon

Voix reconnue de la nouvelle chanson française, connue pour les tendances électro de ses compositions, l'autrice, compositrice et interprète Emilie Simon est au micro d'Arnaud Laporte pour un entretien au long cours, où elle revient sur son parcours personnel et son procédé artistique.

Six ans après son dernier album, Emilie Simon revient avec Mars on Earth, 2020, un mini-album quatre titres inspiré d'une année aux allures de science fiction, que la chanteuse a commencé à écrire à Los Angeles, lors du premier confinement en avril 2020.

Femme-orchestre, femme-studio, Björk française, Kate Bush du 21ème siècle…. Classée dans la musique électronique dès ses débuts en 2003, émergeant au plus fort de la “nouvelle chanson française”, Emilie Simon ne cesse d’utiliser une palette sonore dont les contours refusent à se définir. D’album en album, de succès en succès, son parcours forme une de nouveaux départs, tous initiés par la même curiosité insatiable d'une musicienne expérimentatrice.

Fille d’un père ingénieur du son chez qui défilent tous les jazzmen de la région, entrée au Conservatoire régional de Montpellier dès l'âge de 6 ans, la jeune Emilie Simon  développe rapidement une écoute attentive à la matière sonore elle-même, à la production et aux instruments plutôt que simplement aux mélodies. 

Le langage musical a fait partie de ma vie dès un très jeune âge. Enfant, j'avais déjà des idées claires et précises : quand j'écoutais la radio, je me disais que jamais je n'utiliserai tel ou tel instrument. C'est un langage qui pour moi était accessible.  
Emilie Simon

Plus tard, elle suit un cursus de musicologie à la Sorbonne, après avoir déménagé à Paris en 1998, et se dirige ensuite vers l’Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique), bunker parisien de la création contemporaine musicale et sonore.

J'ai fait des études de musique, mais je ne me résumais pas à ça. En même temps, je jouais avec des groupes punks dans des caves, et mon premier album, je l'ai fait dans un squat. Emilie Simon

Dès la sortie de son premier album en 2003, primé d'une Victoire de la musique en 2004 (Meilleur album électronique), les consécrations s'enchaînent rapidement pour Emilie Simon. Elle signe la musique originale du film de Luc Jacquet La marche de l'empereur en 2005, et un deuxième album intitulé Végétal en 2006. Résultat des courses aux Victoires de la musique : Meilleure musique originale de film en 2006, Meilleur album électronique en 2007. 

Artiste à succès en France, elle décide pourtant de partir vivre à New York en 2008, où elle se produit plus discrètement, dans un club de Manhattan, et troque ses divers outils électroniques pour un l'accompagnement épuré du piano.

Le problème quand on rentre dans une zone de confort, c'est que ce n'est pas bon pour l'art, ce n'est pas bon pour la création. J'avais envie de toujours continuer à me mettre dans des situations nouvelles. C'est dans les zones d'inconfort qu'on évolue.  
Emilie Simon

Suivront alors l'album très new-yorkais The Big Machine en 2009, l'hommage poignant à son compagnon défunt Franky Knight en 2011 et puis Mue en 2014, où se déploie le panel de ses inspirations inlassablement diverses.

Ma vraie mue a eu lieu après Mue, et je suis en train d'en sortir. Cette année 2020, c'est la fin de ma mue.  
Emilie Simon

En mars 2020, Emilie Simon se retrouve confinée à Los Angeles, occupée à la préparation d'un prochain album après avoir signé la bande son du dernier film de John Turturro. Interrompue, elle profite néanmoins de cette période pour écrire les cinq titres qui formeront son tout dernier EP Mars on Earth 2020

Chroniques
19H20
7 min
Affaire en cours
Profonde incompréhension du milieu culturel : "C'est une erreur historique"
19H50
9 min
Affaire à suivre
Les conseils culturels de Nicolas Saada
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......