LE DIRECT
Caroline Proust

Caroline Proust : "Le théâtre est une table sur laquelle je veux danser toute ma vie"

55 min
À retrouver dans l'émission

Au micro d'Arnaud Laporte, Caroline Proust revient sur les étapes qui ont jalonné son parcours et qui l’ont conduit à devenir aujourd’hui l’une des actrices de séries les plus remarquées en France et à l’étranger.

Caroline Proust
Caroline Proust Crédits : AND

De quoi est fait l’imaginaire de l'actrice et comédienne, d’où vient sa vocation, qu’elles sont ses inspirations et ses méthodes de travail, tentative d'approche du processus créatif de Caroline Proust...

Heureux hasard, Caroline Proust alors adolescente accepte d’accompagner une amie au club du théâtre du lycée. Elle en ressort avec une vocation toute trouvée : plus tard, elle sera comédienne. Née en 1967 d’une mère professeure de français et d’un père brocanteur, Caroline Proust fait ses classes au Vigan dans le Gard. Elle intègre le conservatoire de Montpellier en 1985, puis celui de Paris aux côtés de Sandrine Kiberlain et Olivier Martinez. Ses professeurs sont Philippe Adrien, Stuart Seide et Jean-Pierre Vincent qui la feront souvent jouer dans leurs pièces par la suite. 

J’ai vécu la vie dont j'avais rêvé à partir du moment où j'ai été reçu au conservatoire de Montpellier. Je me suis dit ça y est, ça commence et je vais pouvoir faire ce que je rêve de faire depuis des mois. Tout d'un coup, ça m'a pris vraiment comme une passion très forte. C'était très évident.  

Du côté du cinéma, elle débute sa carrière dans le court métrage La mort d’une vache avec Karin Viard en 1990. Cédric Klapisch lui offre son premier rôle dans un long-métrage avec Le péril jeune (1994). S’en suivent Scorpion (2007) de Julien Seri, Ca$h (2008) de Éric Besnard, puis La permission de minuit (2011) de Delphine Gleize. Artiste plurielle, Caroline Proust s’essaye même à la réalisation et passe derrière la caméra à deux reprises lorsqu’elle co-réalise avec Etienne Saldès Le premier coup en 2017 puis Journaliste(s) en 2019.  
Outre le petit et le grand écran, Caroline Proust s’illustre également au théâtre. Elle part notamment en tournées, à l’internationale pour Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux mis en scène par Jean-Pierre Vincent en 1999 ; en France d’abord pour La Locandira, mise en scène par Claudia Stavisky (2001), puis pour Un été à Osage County de Tracy Letts, mise en scène par Dominique Pitoiset (2014-2015). L’année d’après, on la retrouve sur les planches avec Charles Berling dans la pièce Vu du pont d'Arthur Miller qui remporte le Grand Prix de la critique 2015-2016. 

Le théâtre est une table sur laquelle je veux danser toute ma vie. J'ai l'intention de continuer à faire des choses qui me passionnent. 

En parallèle, Caroline Proust joue dans de nombreux téléfilms et surtout dans des séries. Après quelques apparitions dans la série policière Navarro (1994) puis Marc Eliot (2000), elle signe son premier contrat pour Engrenages en 2005 qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui. Elle y interprète le rôle principal, celui de la capitaine de police Laure Berthaud à la droiture exemplaire, et rencontre un vrai succès auprès du grand public.  La série, une création Canal , connaît un retentissement international et est primée aux Emmy Awards pour sa cinquième saison en 2013. L’actrice avait déjà interprété une policière auparavant, notamment devant la caméra d’Alain Corneau dans Le Cousin (1997). C’est aujourd’hui dans la huitième et dernière saison d’Engrenages qu’elle et ses coéquipier.e.s nous immergent dans les différents rouages de la mécanique judiciaire.  

La chose qui était la plus importante, c’étaient les chaussures du personnage, quel que soit le personnage. Comment vous allez marcher ? On a tous des façons différentes de raconter comment les choses vous traversent quand on est acteur. Moi, je suis dans un rapport très terrien. Je suis devenu comme ça. Dans les écoles, on ne vous enseigne pas forcément ça mais le principe d'un artiste c'est de se défaire de tout ce qu'il a appris pour pouvoir laisser libre cours à son intuition. C'est ça qui fait que ça fonctionne parce qu’il apparaît quelque chose de vrai, quelque chose de la vérité de l'être. Et je pense que c'est ça qui touche les gens. Donc pour moi les chaussures, c'était un élément primordial. Je commence souvent les costumes en pensant aux chaussures. 

Pour moi, ce qui est intéressant, c'est d'entendre la vibration d'un être.

🎧 Pour écouter l'intégralité de l'émission cliquez sur le player en haut de page.

Son actualité :

  • Série :  Engrenages, saison 8, à partir du 7 septembre 2020 sur Canal . 

Sons diffusés pendant l’émission : 

  • Dominique Valadié dans l’émission Hors Champs sur France Culture en 2016.
  • Archive INA de 1977 (Claude Régy mettait en scène “L’Eden Cinema”, de Marguerite Duras, avec Bulle Ogier, Madeleine Renaud et Michael Lonsdale)
  • La voix de Marvin Gaye, isolée sur la chanson “Heard it through the grapewine”.

Chroniques

19H20
9 min

Affaire en cours

Bruno Latour : "David Graeber, une oeuvre immense de lutte, dans ses livres, et dans la rue"
19H50
5 min

Affaire à suivre

A Bruxelles, immersion dans l'encre noire d'Abdelkader Benchamma
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......