LE DIRECT
Christophe Chassol

Chassol : "L'harmonie c'est de la magie"

39 min
À retrouver dans l'émission

En décembre 2020, à l'occasion de la sortie de son disque, "The Message of Xmas", et de son film “Ludi” d'après son album éponyme, tous deux sur le label Tricatel, Chassol, musicien, compositeur, producteur et arrangeur, revenait, au micro d'Arnaud Laporte sur son parcours et ses inspirations.

Christophe Chassol
Christophe Chassol Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

Inscrit dès ses 4 ans au conservatoire par son père, saxophoniste et clarinettiste à ses heures perdues, Christophe Chassol poursuit des études classiques jusqu'à ses vingt ans. 

C'était même presque plus rigoureux avec mon père. Il avait des techniques comme jouer dix fois le même passage avec la note d'enchaînement et si on se trompe à la neuvième fois, il faut tout recommencer depuis le début. Et dire les notes qu'on joue. Ce qui fait qu'on a développé une bonne oreille, avec ma sœur, on reconnaît la note. Les noms des notes nous arrivent sans qu'on cherche à écouter. 

Après avoir fréquenté une école de jazz et suivi un cursus de philosophie jusqu'à la maîtrise, il monte deux formations, Supernova et Institut Cobra. Pour gagner son pécule, cependant, il compose pour le cinéma, la télévision et la publicité. 

C'était une question de survie. Il y a une sorte d'humilité à être artisan, je trouve que c'est un bon atout. J'arrive à mettre de mes recherches, de mes travaux, dans chaque commande. Par exemple, pour la publicité, quand on vous demande de faire quelque chose pour la veille à la façon de Morricone, on se plonge dans son propre travail, dans ce qu'on comprend des désirs des clients.

Il sera également le claviériste scénique du groupe Phoenix et arrangeur pour Sébastien Tellier, notamment sur l'album Politics de 2014. Plus tard, la chanteuse Solange le sollicitera pour son When I Get Home de 2019, et Frank Ocean fera appel à lui pour les arrangements de son album Blonde (2016).

Ultrascores

C'est en 2011 que Chassol rejoint Tricatel, l'écurie haut-de-gamme de Bertrand Burgalat, pour se lancer dans une carrière solo épatante. Son premier opus X-Pianos sort en février 2012, pour être rapidement suivi par Indiamore, en avril 2013. Cet album révèle au public le format signature de Chassol, les ultrascores. Nommé en référence aux musiques de film, l'ultrascore assemble des images et des enregistrements sonores captés par Chassol et son équipe lors de voyage, le tout finalement harmonisé par le pianiste et sa capacité à dégager des mélodies à partir de bruits du réel. 

Les ultrascores, c'est un néologisme que j'ai formé, d'abord pour arranger mes dossiers et classer mes expérimentations. Mais je voyais un peu ça comme une espèce de super pouvoir. En gros, je me sers du son d'un film pour en créer la musique. Ça marche avec tout. C'est de la musique concrète, c'est-à-dire prendre les sons qui ne sont pas directement de la musique. 

Ce n'est pas enchanter le réel, c'est le célébrer et célébrer le pouvoir de la musique. C'est quand même fou ce que ce que peut faire cette science invisible, ce n'est pas de l'habillage mais de la fusion.  

Si Indiamore résulte d'un voyage en Inde, le prochain volet Big Sun, sorti en 2015, vient de Martinique, d'où sont originaires les parents de l'artiste, décédés dans un crash aérien en 2005. 

Fort de ce format unique, résolument érudit et éclectique, à l'image de son auteur, Chassol renouvelle l'expérience avec Ludi, qui sort le 6 mars 2020, d'après son album éponyme. Inspiré du thème du jeu, en référence directe au roman Le Jeu des perles de verre d'Herman Hesse, ainsi qu'à la classification des jeux par le sociologue Roger Caillois, Ludi rassemble des images captées entre le Japon et l’île-de-France (notamment une école à Puteaux) et des animations des anneaux de Saturne. Le tout pour un ensemble vertigineux, plus ambitieux et prometteur d'un spectacle interactif renversant. 

Si 2020 ne lui a pas permis de donner à voir et entendre ce dernier ultrascore autant qu'il l'aurait souhaité, Chassol semble s'en être remis avec un nouvel album initulé The Message of Xmas, sorti le 4 décembre 2020. Une musique de Noël poétique et enveloppante, accompagnée par douze choristes dirigés par Lionel Snow, le chef du chœur de l'Orchestre de Paris. 

Son concert filmé OrsayLive est désormais disponible sur le site du musée d'Orsay.

Sons diffusés pendant l'émission : 

  • Keith Jarrett, “Vision”, album “Exceptations”
  • Chassol,  “Savana, Céline, Aya, Pt 2", album "Ludi"
  • Chassol, “The Message (Ouverture)”, album “The message of X-Mas”
  • Archive de Roger Caillois, émission "Parti pris", 12 février 1976

Rediffusion de l'entretien du 18 décembre 2020

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......