LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Florence Viala, sociétaire de la troupe de la Comédie-Française

Florence Viala :"Mon travail, c'est de déballer tout l'éventail qu'on me donne pour qu'ensuite, le spectateur résolve l'énigme."

55 min
À retrouver dans l'émission

Sur les planches du Théâtre Marigny dans la pièce "Du Côté de Guermantes", Florence Viala se confie au micro d’Arnaud Laporte sur son métier de comédienne, de son processus de création à ses imaginaires.

Florence Viala, sociétaire de la troupe de la Comédie-Française
Florence Viala, sociétaire de la troupe de la Comédie-Française Crédits : Stéphane Lavoué, coll. Comédie-Française

Le salon mondain de Guermantes s’invite du côté du Théâtre Marigny. Sur la scène, occupée par la Comédie Française, le réalisateur et metteur en scène Christophe Honoré s’attelle au deuxième opus de A la Recherche du temps perdu de Marcel Proust : Le Côté de Guermantes. Dans un décor Belle Epoque où les liens se sont et se défont et où les conversations vont bon train, on retrouve la comédienne Florence Viala, 503e sociétaire de la Comédie Française, sous les traits de la princesse de Parme.  

Le Côté De Guermantes de Christophe Honoré
Le Côté De Guermantes de Christophe Honoré Crédits : Jean-Louis Fernandez

Vers la Comédie Française

Le théâtre est d’abord une affaire familiale. Après avoir suivi les tournées de son père comédien, Florence Viala en fait une affaire personnelle et prend des cours de théâtre au Centre Dramatique National de Bourgogne à Dijon. Elle y découvre la méthode Lecoq qui l’a durablement marquée. 

D'un seul coup, j'avais la possibilité de parler, de ressentir mais sans que ce soit mes mots à moi. A l'époque, c'était simple. C'était l'école Lecoq donc on travaillait beaucoup sur les animaux, sur les personnages, sur le clown. J'étais un petit peu cachée, mais ça me permettait de faire des choses extravagantes, moi qui étais une petite fille très sage. 

Roger Planchon, en quête d’une Amélie pour la pièce de Feydeau, la remarque alors qu’elle est au Conservatoire de Paris et l’engage sur le projet de la Comédie Française. Occupe toi d’Amélie la propulse, elle rejoint officiellement la Comédie française en 1994 et devient sociétaire en 2000. Elle y fait des rencontres déterminantes et collabore avec des artistes tels que Jean-Paul Roussillon, Thierry Hancisse, Robert Wilson, Alain Françon, Lukas Helmeb, Anatoli Vassilliev et Lilo Baur plus récemment. 

On a toujours un moment où on veut partir. Ça arrive pratiquement à tout le monde. Au bout de dix ans, on en a marre. On se sent piégé et coincé. Et puis, il suffit d'un spectacle qu'on vous propose et ça redémarre. 

Les planches comme terrain de jeu

Florence Viala rejouera maintes fois dans des pièces de Feydeau qu'elle affectionne particulièrement. Elle interprète notamment Lucienne dans Le Dindon monté par Lukas Hemleb (2003), Lucette dans Un fil à la patte de Jérôme Deschamps (2011), ou encore Marcelle dans L’Hôtel libre échange d’Isabelle Nanty (2017). 

Elle a également animé un atelier sur le dramaturge pour les élèves des cours Florent à propos duquel elle nous en dit plus : "Les jeunes en général ont une image de Feydeau très vieillotte, pas du tout contemporaine, une image passée d'un théâtre pas très intéressant et puis d'un petit ronron, d'une voix qu'on prend, et qu'on réutilise. Je leur dis que non, ce sont de vraies personnes. Commencez par ce qu'il y a écrit, par la ponctuation. Il faut travailler le texte comme n'importe quel texte. Et puis ensuite, on est sur la situation: Qu'est ce qui se passe? Quel est le rapport? N'allez pas dans une musique. Maintenant, une fois que vous avez trouvé la base juste, vous montez tous les curseurs. Et ça y est, Feydeau arrive, mais il faut partir quelque chose d'une situation véritable et de personnes véritables." 

Entre toutes ses autres pièces, qui sont nombreuses, on a notamment pu la remarquer dans le personnage de Flaminia dans La Double inconstance de Marivaux (2015), dans le rôle de Mirandolina dans La Locandiera (2018), ou encore en nounou meurtrière dans Chanson douce adapté par Pauline Bayle (2019). En plus de la reconnaissance du public, Florence Viala a été nommée trois fois aux Molières. 

Je suis fascinée par la machine humaine. 

Son actualité : « Le Côté de Guermantes » d'après Marcel Proust. Adaptation et mise en scène Christophe Honoré. Nouvelle production, au Théâtre Marigny à Paris du 30 septembre au 15 novembre. Avec Claude Mathieu, Anne Kessler, Éric Génovèse, Florence Viala, Elsa Lepoivre, Julie Sicard, Loïc Corbery, Serge Bagdassarian, Gilles David, Stéphane Varupenne, Sébastien Pouderoux, Laurent Lafitte, Rebecca Marder, Dominique Blanc, Yoann Gasiorowski.

Sons diffusés pendant l'émission

  • Jacques Lecoq évoque l’ouverture de son école, au micro de François Billetdoux, sur France Culture, le 6 novembre 1966.
  • Entretien de Florence Viala par Catherine Ceylac dans le JT de France 2, le 11 septembre 1994. 
  • Roger Planchon au micro de Ludovic Dunod dans "Pièces détachées", sur France Inter le 25 décembre 1994.
  • Valérie Dréville au micro d'Arnaud Laporte dans l'émission "Tout Arrive", sur France Culture le 23 avril 2007. 
  • Extrait du film “César et Rosalie” de Claude Sautet, 1972.
Chroniques
19H20
9 min
Affaire en cours
"La mauvaise nouvelle, c'est que les bonnes nouvelles ne nous intéressent pas"
19H50
6 min
Affaire à suivre
Avec "Rémi", Jonathan Capdevielle retombe en enfance
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......