LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Issam Krimi

Issam Krimi : « L’art donne accès à des mondes que le réel, seul, ne permet pas »

55 min
À retrouver dans l'émission

Issam Krimi pianiste, compositeur, producteur de musique et directeur artistique du « Hip hop symphonique » revient sur son parcours au micro d’Arnaud Laporte.

Issam Krimi
Issam Krimi Crédits : @Diane Brassecasse

Issam Krimi, est un artiste pluridisciplinaire, producteur, compositeur et pianiste. Sa particularité : le mélange des genres.
Samedi 7 novembre, il dirigera le Hip Hop symphonique, un concert gratuit, avec Lous and The Yakuza, Maes, Meryl, Passi et Soolking, tous accompagnés par l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Ce concert sera diffusé en direct sur Mouv’ et sera également disponible en vidéo (ci-dessous ▼). De ses débuts au conservatoire de Stains à ses collaborations avec la crème du rap français, Issam Krimi revient au micro d’Arnaud Laporte, sur son parcours, sa vocation, ses inspirations… 

Des collaborations avec les plus grands noms de la scène hip hop française

Producteur de talent, Issam Krimi a collaboré avec les plus grands artistes de hip hop. De Ninho à Soprano, d' IAM à MC Solaar, de Bigfo & Oli, Lomepal, Oxmo Puccino, à Gaël Faye, Disiz ou Les Sages Poètes de la Rue... nombreux sont les artistes rap à avoir bénéficié de ses arrangements et productions à l’écriture rare, synthèse réussie de sa formation classique, de son parcours de jazzman et de sa grande culture pop et hip hop. 

A rebours du modèle français qu’il juge parfois élitiste, Issam Krimi est animé par la volonté de décloisonner les barrières factices entre les genres musicaux. De ce dialogue entre les registres émergent des ponts entre Paris et la banlieue, cette dernière lui ayant léguée une curiosité pour le monde en héritage. 

Issam Krimi revient sur ses années de formation au conservatoire de Stains :  

Au conservatoire, on ne m’a pas appris la musique par la notion de plaisir ou la notion d’ouverture au monde que peut apporter la musique. (…) On a fait jouer, à toute ma génération, du Mozart et du Bach sans jamais écouter Mozart et Bach. A cette même période, j’écoutais "Nirvana", "Metallica", des groupes de rock et j’ai eu envie de les jouer. Ca n’était pas juste une histoire d'esthétique, j’entendais les sons du monde et j’avais envie de les restituer. Cela m'a permis d'être en accord avec la musique.

Des influences multiples

Pour Issam Krimi, Miles Davis est une "référence «presque transcendantale » :

Dans toutes les musiques que j’écoute, de la pop au jazz en passant par le classique, j’y cherche un souffle « Milesien ». En écoutant Miles Davis, au-delà de sa recherche musicale, j’ai découvert qu’il y avait quelque chose d’humain dans sa manière de faire de la musique. Il arrive a puiser le meilleur chez les musiciens qui l’accompagnent. Sa période 63-68, avec Herbie Hancock, Wayne Shorter ou Tony Williams tous âgés d'à peine 20 ans, est folle et foisonnante.

En musique classique, il admire, notamment, les qualités de dentellier du compositeur français Henri Dutilleux : 

Henri Dutilleux est ma grande référence en musique classique française. Pour la mélodie, le sens harmonique, l'orchestration. Il y a de la recherche et de la poésie dans chaque détail. Il y a de l'élégance dans tout. C'est de la dentelle. C’est un artisan. Ses pièces sont traversées d'un humanisme qui est très fort chez lui. J'y reviens tout le temps, parce que je me sens très proche de ces recherches de timbres notamment. (...) Il a parfois, surtout dans la musique orchestrale, des constructions qui sont très proches des compositeurs contemporains du vingtième.

Musicien aux goûts éclectiques, la musique pop, du R’n’b au rock, en passant par la pop, fait également partie, pour une large part, de ses influences : 

(Sur l’album Channel Orange de Frank Ocean) Il y a dans cet artiste la digestion de toute l'histoire de la musique pop anglo-saxonne issue du rock et il est aussi l’héritier de toute l'histoire du R'n'B et du Hip-Hop. Il a su regrouper toutes ces influences en un seul endroit, lui-même, notamment dans l'album "Channel Orange". La question n'est plus de savoir d'où vient l'influence, il crée juste une nouvelle pop et ce mariage est remarquable. Côté voix, il est techniquement dans la catégorie post Stevie Wonder. Écoutez la voix de Stevie Wonder, on est nourri et Frank Ocean réussit à faire ça dans cet album.

Un artiste touche-à-tout

Sa rencontre avec Bruno Laforestrie, directeur de Mouv’, marque un tournant dans sa carrière : c’est de celle-ci que naissent le Mouv Live Show, et le Hip Hop symphonique, deux rendez-vous incontournables de la musique live. Inspiré par les productions anglo-saxonnes, Issam Krimi y impulse une nouvelle dimension scénique aux musiques urbaines. Sa même volonté de créer un format spécifique pour la musique urbaine le conduit à imaginer Artiste & Co, une émission sur France 2 qui permet aux artistes rap, souvent trop peu représentés sur les médias non spécialisés, malgré leur grande popularité,  d’apparaître dans un programme de qualité sur France 2, une chaine grand public.

Sur sa méthode de travail avec les musiciens qui participent au hip hop symphonique :

Tout part de discussions avec les artistes pour choisir les titres les plus adaptés à cet écrin unique de pop symphonique. La difficulté est que ces morceaux sont souvent composés sans aucun musicien et là tout d’un coup, on va en mettre près d'une soixantaine ! Ca n’est pas toujours symphoniquement fiable au départ. (…) Le travail d’orchestration est, pour moi, le secret du "hip hop symphonique". C’est un travail très minutieux pour ne pas dénaturer le morceau. L'orchestration c’est aussi la quête du « mood » initial.

Compositeur pour le petit et le grand écran, on le retrouve au générique de plusieurs films et documentaires. Pour France Culture, il a signé la musique originale de deux fictions théâtrale, dans le cadre du Festival d'Avignon, « Le Magnifique » ou Gatsby de Francis Scott Fitzgerald avec le rappeur Sofiane (dans le rôle de Gatsby),

Je fais partie de cette catégorie de musicien compositeur qui, même si j'écoute beaucoup de musique, ne compose pas parce qu’il écoute de la musique. Mon influence majeure est l'image et le film documentaire me permet de faire ça.

Et La mort d'Achille d’après un texte original Wajdi Mouawad avec Amira Casar, Adama Diop, Jérôme Kircher … 

Ses actualités : 

  • Concert gratuit : Hip Hop Symphonique, avec Lous and The Yakuza, Maes, Meryl, Passi et Soolking, accompagnés par l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Retransmission sur Mouv’ samedi 7 novembre dès 18h.
  • L’émission Dadju and co, le deuxième numéro du format artiste & co, produit par Issam Krimi, sera diffusé mercredi 11 novembre à 23h55 sur France 2. 

Sons diffusés pendant l’émission :

  • Miles Davis Mystery sur l’album Doo-Bop, en 1992
  • Archive Antoine Hervé au micro de Martine Vacher en 2012 sur France Culture
  • Henri Dutilleux Blackbird par Anne Queffélec
  • Frank Ocean Sierra Leone, album “Channel Orange
  • Ninho dans Hip Hop symphonique #4  titre La vie qu’on mène, le 12 novembre 2019
Chroniques
19H20
9 min
Affaire en cours
La BD toujours en mal de reconnaissance
19H50
7 min
Affaire à suivre
Les conseils culturels de Françoise Pétrovitch : les sculptures dans l'espace public, ou comment faire de la ville "un musée en plein air"
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......