LE DIRECT
Lola LAFON

Lola Lafon, une plume incandescente

54 min
À retrouver dans l'émission

Lola Lafon revient, au micro d'Arnaud Laporte, sur le processus de création d'une œuvre féministe à l'actualité brulante. Dans vos librairies depuis le 19 août, son roman Chavirer est un des évènements de cette rentrée littéraire.

Lola LAFON
Lola LAFON Crédits : Lynn S.K

Lola Lafon est une romancière ainsi qu’une chanteuse au sein du groupe Leva. Née à Paris en 1974, elle passe néanmoins son enfance en Bulgarie et en Roumanie au grès des affectations de ses parents, professeurs de littératures et communistes. Elle revient à Paris à quatorze ans, obtient un bac option danse puis s’inscrit à la Sorbonne en études d’anglais, avant de s’envoler pour New York ou elle est d’abord jeune fille au pair puis étudiante en école d’art. C’est lors de son retour à Paris en 1995 qu’elle débute ses activités militantes au sein d’organisations anarchistes, féministes et antifascistes.  

J'ai peur d'être  une sorte de Don Juane des disciplines artistiques. J'aimais vraiment, par-dessus tout, conquérir les difficultés pendant un moment.

L'écriture était quelque chose de pas très réfléchi. Je pense que ça m'a beaucoup aidé que ça ne soit pas un plan de carrière. Ça m'a donné énormément de liberté et de capacité à expérimenter sans me sentir juger. J'ai toujours considéré que c'était un espace qui n'avait pas d'enjeu.

La première nouvelle de Lola Lafon, intitulée « Ne m'aime pas », est publiée dans la revue NRV en 1998. Elle se fait remarquer à partir de 2003, date de son premier roman Une fièvre impossible à négocier (Flammarion) où elle traite des milieux autonomes et antifascistes. Elle enregistre la bande originale du livre avec Leva, son groupe de rock. S’en suivent De ça je me console (2007, J’ai lu), Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce (2011, Actes Sud), ou encore son roman La Petite Communiste qui ne souriait jamais (2014, Actes Sud) qui rencontre un véritable succès populaire et critique et est plusieurs fois primé. On y découvre la vie de Nadia Comănec, jeune gymnaste prodige dans la Roumanie de Ceausescu, à travers laquelle elle brosse le portrait d’un système coercitif et interroge les rapports Est-Ouest. Trois ans après, Mercy, Mary, Patty (2017, Actes Sud.) se concentre sur Patricia Hearst, jeune fille d’une famille de magnats de la presse qui se fait enlever par une organisation révolutionnaire à laquelle elle se rallie ensuite. 

A chaque rencontre qu'on fait, c'est un peu comme ouvrir une porte sur un appartement rempli d'objets qui nous racontent plein de choses. Parfois, il y a un bordel incroyable. On prend ce qu'on peut et puis on referme la porte quand on quitte cette personne.

Les convictions et ses luttes libertaires de l’autrice irriguent l’ensemble de ses romans et trouvent dans ses personnages féminins un ancrage à partir duquel elle questionne le genre, la puberté, et la place des femmes dans la culture populaire. Les corps y sont au centre, ceux des femmes aux prises avec les corps politique et médiatique qui les fabriquent et les contraignent. Dans Chavirer, son dernier roman, Lola Lafon raconte l’histoire de Cléo, une danseuse dans les années 1990, à la fois victime et coupable d’un piège pédophile durant son adolescence qui la rattrape des années plus tard.  Le roman paraît aux éditions Actes Sud.  

Les enjeux et les questionnements que porte le livre : 

Comment cette fille, dont la structure explose quand elle a 13 ans, va se refléter dans ses rencontres ? Comment elle va être construite par ces rencontres ? Si vous voulez, c'est comme si on avait été racontées par dix personnes sur 35 ans. Ce qui serait formidable, ça serait de pouvoir retrouver des gens qui nous ont croisé dans une fête et qui ne se souviennent pas tout à fait de nous. C'était ça aussi l'enjeu.

A propos de son personnage principal, Cléo ...

Cléo a une capacité à prendre du texte, elle. Elle fabrique le texte. Le texte est un tissu et elle l’accommode. Plus on va vers la fin, plus dans un sens elle revient à quelque chose de morcelé. Parce que c'est là, à 48 ans, qu'elle se rend compte que sa vie, ce sont des patchs. Je ne veux pas dévoiler la fin, mais elle n'est pas en un seul morceau, même pas en deux. 

A la question sur l'élaboration de la fin du roman, l'autrice répond ...

Elle s'est imposée comme une image. Parfois, c'est une idée. Là, c'est totalement une image. Je l'avais et je me disais voilà, je ne suis pas peintre du tout mais je vais la peindre. Combien de verbes ? Quels sont les bons verbes ? Je l'avais, c'était une évidence. 

De quoi est fait l'imaginaire de l'artiste et d'où vient sa vocation, quelles sont ses inspirations et ses méthodes de travail, retour sur le parcours de Lola Lafon, autrice et musicienne . 

L'intégralité de l'entretien est à réécouter en cliquant sur le player en haut de page 🎧

Son actualité :

  • Roman: Lola Lafon, Chavirer, Editions Actes Sud.  

Présentation de l'éditeur

"Chavirer suit les diverses étapes du destin de Cléo à travers le regard de ceux qui l’ont connue tandis que son personnage se diffracte et se recompose à l’envi, à l’image de nos identités mutantes et des mystères qui les gouvernent.  Revisitant les systèmes de prédation à l’aune de la fracture sociale et raciale, Lola Lafon propose ici une ardente méditation sur les impasses du pardon, tout en rendant hommage au monde de la variété populaire où le sourire est contractuel et les faux cils obligatoires, entre corps érotisé et corps souffrant, magie de la scène et coulisses des douleurs"

Chroniques

19H20
9 min

Affaire en cours

Delphine Horvilleur, rabbin, philosophe, et nouvelle jurée du Festival de Deauville
19H50
5 min

Affaire à suivre

A Bruxelles, Gwendoline Robin fait des étincelles
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......