LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lolita Chammah

Lolita Chammah : "Chaque projet nous amène à des plongées particulières"

56 min
À retrouver dans l'émission

Prochainement à l’affiche de « La Visite » d’Anne Berest au théâtre du Rond-Point, Lolita Chammah se confie au micro d’Arnaud Laporte sur sa vocation, ses inspirations, son métier de comédienne…

Lolita Chammah
Lolita Chammah Crédits : Patrice Terraz

C’est à quelques jours de la reprise de La Visite, un spectacle écrit et mis en scène par Anne Berest, pour Lolita Chammah, que nous recevons la comédienne. Dans un décor dépouillé (murs oranges et moquette pourpre), elle y incarne une jeune mère en plein syndrome post-partum, qui, quelques jours après son accouchement reçoit la traditionnelle visite de la famille... Un monologue, vif, tranchant et souvent drôle qui tord le cou aux idées reçues sur l’instinct maternel. A propos de son travail avec Anne Berest, elle raconte la genèse de l'oeuvre : 

On a vraiment tricoté tout ça ensemble, c'est à dire qu’elle l'a vraiment cousu ce texte sur mesure, comme une robe. On a fait des lectures, on est allé au plateau, puis elle retravaillait. Après, le sujet c'était elle qui l'a amené. Très vite, elle m'a dit qu'elle voulait écrire un texte sur la maternité et sur une jeune femme qui vient d'avoir un bébé et pour qui c'est une révolution métaphysique, qui vit cette expérience comme un état de choc. Ca provoque du rire, des larmes et énormément d'états. Mais j'ai l'impression qu'on a vraiment construit ce spectacle ensemble, donc c'était évidemment indissociable pour moi que l'auteur soit la metteur en scène de ce travail, évidemment.

C'est une expérience mystique, La Visite, pour moi.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

De quoi est fait l’imaginaire de l’artiste, d’où vient sa vocation, qu’elles sont ses inspirations et ses méthodes de travail... Tentative d'approche du processus créatif de l'artiste, retour sur le parcours de Lolita Chammah…

Tombée dans la marmite

Lolita Chammah voit le jour dans les années 80, d’une mère comédienne (Isabelle Huppert) et d’un père distributeur de films (Ronald Chammah). Comme ces deux frères, Lolita choisira la voie du cinéma. Petite, elle se déguisait en permanence, elle se maquillait : « Il me fallait une mise en scène pour exister » dira-t-elle. C’est à 4 ans qu’elle fait sa première apparition à  l’écran, dans une affaire de femme de Claude Chabrol. Adolescente angoissé, c’est pour mettre à l’épreuve sa timidité qu’elle s’essayera au théâtre, sur les planches du conservatoire de son quartier. Après le bac, elle se tourne vers des études littéraires pour finalement intégrer l’Ecole supérieur du Théâtre national de Strasbourg, qu’elle abandonnera très vite car le métier la réclame déjà. 

J'ai vraiment l'impression que le cinéma a cet espèce de pouvoir de fixer les souvenirs et la mémoire. En l'occurrence Une affaire de femmes, je m'en souviens très, très, très bien. Je me souviens du manège en bois que je faisais avec Marie Trintignant, de François Cluzet, de Dieppe, de moi qui dansait sur une table. Enfin, tout était extrêmement précis, au-delà même des images du film. Et pourtant, j'étais très petite, très petite. 

L'écran et les planches

Avec une quarantaine de films et une dizaine de pièce à son actif, Lolita Chammah a su creuser son propre sillon.

En 2000, elle obtient son premier vrai rôle au cinéma dans La Vie moderne de Laurence Ferreira Barbosa, quelques années plus tard c’est Claire Denis qui la choisira pour L’intrus s’en suivront Copacabana de Marc Fitoussi où Isabelle Huppert et Lolita tiennent les deux premiers rôles, Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot, aux côtés de Léa Seydoux, Gaby Baby Doll de Sophie Letourneur aux côtés de Benjamin Biolay… Elle travaille avec Coline Serreau, Louis Garrel, Mia Hansen-Løve… alternant cinéma et théâtre. Ces dernières années, elle a tourné avec Elise Girard, Laura Schroeder, Lætitia Masson, Julian Schnabel. Elle a joué au théâtre dans Rabbit Hole avec Julie Gayet, et est aussi dirigée par Isild Le Besco dans 70 heures pour s’aimer quand même. En 2017, elle joue dans le premier film de Christophe le Masne, Moi, maman, ma mère et moi. En 2020, elle tournera dans le prochain film de Michèle Placido sur la vie du peintre Caravage. On la retrouvera également en mai 2021 sur les scènes du Rond-Point dans Smith & Wesson écrit et mis en scène par Alessandro Baricco et traduit par Lise Caillat. 

Je pense que quand on est acteur, le rapport à l'image est tout le temps présent. Évidemment, après, ce qui est très important, c'est de s'en débarrasser. C'est de le mettre à distance et de jouer avec ce rapport à l'image. Chaque rôle nous permet d'aller ailleurs, nous permet de construire un visage, un corps différent. Un acteur à des millions de visages et des milliers de corps parce que, selon ce qu'on incarne, on n'est jamais les mêmes et c'est ça qui est extraordinaire. Je reviens de ce film que je fais en Italie sur Caravage. C'est un film d'époque avec des costumes, des perruques, des maquillages incroyables et dans quelques jours, je vais jouer la visite avec un tout autre costume. C'est cette espèce de saut sa permanente que je trouve merveilleux dans le métier d'acteur. 

Le jeu a ça d'incroyable qu'il est infini et que c'est ça qui est extraordinaire aussi dans notre métier. Quand on est acteur, on peut aller dans plein d'endroits différents avec des regards qui sont différents. Parce que finalement, chaque personne qui pose un regard sur un acteur, c'est un regard différent, évidemment. Anne et moi, ça a été un truc très puissant, très, très fort, je pense. On a, on a eu une sorte d'incandescence qui s'est passé à travers son texte, à travers mon rapport à la scène. C'est assez inédit ce que je vis avec elle et avec ce texte, avec ce spectacle.

Lolita Chammah nous raconte les enjeux relatifs au monologue dans son dernier spectacle  : 

On a tout l'espace pour soi. On expérimente une liberté, un vertige. C'est sans filet, c'est à dire qu'il n'y a pas les autres pour nous rattraper. Et en même temps, on devient maître de quelque chose. Il y a un sentiment de puissance qui est assez extraordinaire et en même temps, d'immense fragilité. C'est totalement paradoxal, je dirais, parce que en même temps, on est seul donc on expérimente la liberté du jeu de façon totalement unique dans un monologue et en même temps, on est à nu parce que moi c'est ça que je cherchais aussi. 

  • Son actualité : "La Visite" - Texte et mise en scène : Anne Berest - Avec Lolita Chammah // du 7 au 17 octobre au Théâtre du Rond Point à Paris

Présentation : Une table basse, des fleurs éparses, et des peluches abandonnées dans leurs paquets... Le thé est servi et le nouveau-né attend son lait. La jeune femme reçoit ses visiteurs, elle les prend à témoin de sa révolution. Parole directe et sans fard au public : être mère n’a rien du miracle annoncé. C’est une catastrophe organique suivie d’épisodes délirants dans la chambre : branle-bas de visites, festival de cris et de pleurs, réflexes imbéciles et réflexions des familles... Elle traverse des états contraires. Dans son hilarant delirium, elle interroge ce qu’on appelle « l’instinct maternel ». Elle convoque ses connaissances scientifiques, passe en revue le monde animal, de la tortue abandonnique à la lézarde qui dévore sa progéniture... Est-il si merveilleux d’enfanter ? - Théâtre du Rond Point -

Chroniques
19H20
9 min
Affaire en cours
Interdiction des animaux de cirque : amputation ou libération ?
19H50
7 min
Affaire à suivre
Les souliers dansants de Mathilde Monnier
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......