LE DIRECT
Suliane Brahim dans La Nuée de Just Philippot

Suliane Brahim : "J'aime m'inventer des secrets et travailler sur ce qui n'est pas dit"

55 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la sortie en salles le 16 juin de La Nuée de Just Philippot dans lequel Suliane Brahim tient le rôle principal, la comédienne et sociétaire de la Comédie Française revient, au micro d'Arnaud Laporte, sur sa vocation pour le théâtre et son parcours des planches au cinéma.

Suliane Brahim dans La Nuée de Just Philippot
Suliane Brahim dans La Nuée de Just Philippot Crédits : Joker Cappricci

Le 16 juin sortira en salles La Nuée de Just Philippot, dans lequel Suliane Brahim tient le rôle principal. L'occasion pour la comédienne de revenir, au micro d'Arnaud Laporte, sur sa trajectoire, sa conception du métier d'interprète et ses méthodes de travail, au théâtre comme au cinéma.  

Une passion pour le théâtre

C’est grâce à l’école que Suliane Brahim découvre le théâtre. Certains de ses professeurs ont su en effet lui transmettre leur passion pour la littérature : elle découvre ainsi Victor Hugo et Marguerite Duras au collège, et assiste à des spectacles à la Maison de la Culture de Bourges où elle est fortement marquée par certains acteurs comme Jean-Quentin Châtelain. 

Ça a été pour moi un déclic, comme si finalement je ne connaissais rien au théâtre, et à la Maison de la Culture du Bourges on avait la possibilité, adolescents, de voir des spectacles qui venaient de Paris et un des premiers spectacles que j’ai vu c’était Quai Ouest de Koltès et il y avait Jean-Quentin Châtelain, Claude Degliame, et ils avaient des corps étranges, des voix singulières. Je lui ai couru après dans une grande naïveté et il s’est arrêté, (…) il a pris le temps de parler avec moi et ça  été un choc pour moi de découvrir cet acteur. J’étais adolescente, je n’étais pas bien dans mon corps, je ne savais pas trop quoi faire de moi. (…) Ils m’ont donné envie de faire ce métier.

Après avoir suivi des ateliers de théâtre pendant l’adolescence, elle choisit l’option théâtre au lycée et fait dans ce cadre une rencontre déterminante avec la metteure en scène Jeanne Champagne. Celle-ci la convainc en effet de poursuivre : Suliane Brahim entre alors à l’Ensatt à Lyon où elle se forme en tant que comédienne. 

Au théâtre et au cinéma

Après avoir fait ses premiers pas sur scène aux côtés de metteurs en scène comme Martine Logier, Jerzy Klesyk, Thierry de Peretti ou encore François Orsoni, Suliane Brahim entre à la Comédie Française en 2009 et en devient sociétaire en 2016. Elle s’y forme aux classiques comme L’Avare, On ne badine pas avec l’amour, Roméo et Juliette ou encore Lucrèce Borgia mais interprète aussi du répertoire contemporain comme Suzanne Lebeau, Carine Lacroix ou encore Marguerite Duras.

Quand Eric Ruf m’a proposé Juliette, j’avais 37 ans, je l’ai relu, et je me suis dit que du chemin avait été parcouru. Je ne l’ai plus lu du tout comme à l’époque où je pense que je n’arrivais à jouer qu’une seule couleur, certainement "je t’aime", mais alors c’était noyé de larmes et de trop de choses, et quand je l’ai relu je me suis dit que c’était génial : avec plus de maturité, je m’en suis plus amusée, je voyais des ruptures possibles. J’ai encore de quoi explorer ce thème du je t’aime.

Je creuse en cherchant ce qui n’est pas dit. J’aime m’inventer des secrets, je ne le dis à personne et je travaille là-dessus : sur ce qui n’est pas dit.

C’est en 2010, après quelques apparitions au cinéma mais surtout une expérience marquante auprès de Mathieu Amalric pour une adaptation de l’Illusion Comique de Corneille pour la télévision que Suliane Brahim devient réellement actrice de cinéma. Elle a notamment joué dans des séries comme Zone blanche (2017) ou encore Mouche (2019). Avec La Nuée (2021) Just Philippot lui offre son premier grand rôle de cinéma.

Pour moi la vraie différence entre théâtre et cinéma c’est qu’au théâtre on est quand même maître de toute chose et on doit tout tenir et tout investir pour pouvoir peindre le tableau et le donner à voir et à entendre au spectateur, alors qu’à l’image finalement c’est comme si la caméra venait voler quelque chose malgré nous. (…) On est obligé de lâcher prise. 

Son actualité : sortie en salles le 16 juin de La Nuée de Just Philippot et écrit par Jérôme Genevray et Frank Victor, avec Suliane Brahim, Sofian Khammes et Marie Narbonne.
Le spectacle "En attendant les Barbares" d'après J.M. Coetzee et mis en scène par Camille Bernon et Simon Bourgade sera présenté du 17 juin au 3 juillet sur la scène du Vieux Colombier.

Sons diffusés pendant l'émission

  • Jean-Quentin Châtelain dans Gros Câlin, d’après Romain Gary, mis en scène par Bérangère Bonvoisin dans l’émission « Théâtre et Cie », diffusé sur France Culture le 1er juin 2014.
  • Jeanne Champagne dans « Les mercredis du théâtre », diffusé sur France Culture le 30 mars 2011.
  • "I want you", Bob Dylan, Blonde on Blonde, 1969.
  • Bande annonce de La Nuée, Just Philippot, 2021.

Chroniques

19H20
8 min

Affaire en cours

"La série "Twin Peaks" est tombée malade quand le nom du tueur a été révélé"
19H50
6 min

Affaire à suivre

"Stallone" : quand un film change la vie, au théâtre
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......