LE DIRECT
Thomas Quillardet

Thomas Quillardet : "Le théâtre, c'est le système D de l'existence"

55 min
À retrouver dans l'émission

Dans un entretien au long cours au micro d'Arnaud Laporte, le metteur en scène de théâtre Thomas Quillardet revient sur les étapes marquantes de son parcours personnel ainsi que sur les influences qui composent son imaginaire créatif.

Thomas Quillardet
Thomas Quillardet Crédits : Mélina Vernant

Dans un entretien au long cours au micro d'Arnaud Laporte, le metteur en scène de théâtre Thomas Quillardet revient sur les étapes marquantes de son parcours personnel ainsi que sur les influences qui composent son imaginaire créatif. Sa création Que les coeurs s'éprennent, d'après les scénarios des films d'Eric Rohmer Les Nuits de la pleine lune et Le Rayon vert se jouera du 1er au 20 juin 2021 au Théâtre de La Tempête. Une nouvelle création, toujours inspirée de l'oeuvre de Rohmer et intitulée L'arbre, le Maire et la Médiathèque ainsi qu'une adaptation du roman de Christophe Honoré Ton père sont également au programme du metteur en scène. 

A 20 ans, Thomas Quillardet part visiter le Brésil avec un ami. Depuis, il retourne dans ce pays deux à trois fois par an, a appris le portugais et a traduit plusieurs oeuvres du théâtre contemporain brésilien en français. 

Le Brésil est maintenant à l'intérieur de moi. J'y pense tout le temps, tous les jours. La saudade est au coeur de mon travail, je la traduirais comme un optimisme triste, un pessimisme joyeux. C'est ce que ce pays a réveillé en moi.            
Thomas Quillardet

Le théâtre entre dans la vie de Thomas Quillardet dès ses 7 ans, lorsqu'il pousse la porte de la MJC de Sartrouville. Plus tard, il suit l'option théâtre au lycée Montaigne, à Paris, avec Christian Gonon pour professeur. Il poursuit sa formation aux Ateliers du Sapajou et au Studio Théâtre d'Asnières, de 2000 à 2002. 

Le théâtre, c'est un pays, une ville, une chambre. En tout cas, c'est un endroit. Un endroit qui peut être tout petit et d'un coup, très grand. Un système D de l'existence. Là où on se sent bien.          
Thomas Quillardet

En 2004, il signe, avec le Théâtre d'Asnières, sa première mise en scène, Les quatre jumelles, dans une petite salle à Montparnasse. Dès lors, Thomas Quillardet éprouve un étonnement face aux spectateurs venus découvrir son travail, un sentiment qui ne le quittera jamais. C'est à la même époque qu'il commence ses allers-retours au Brésil, où il rencontre de jeunes auteurs et s'attèle à construire autour de leur travail un festival, dans le cadre de l'année du Brésil en France, en 2005. Six auteurs de théâtre brésiliens, dont Thomas Quillardet traduit les textes, arrivent ainsi au Théâtre de la Cité internationale. 

En 2016, le metteur en scène fonde la compagnie théâtrale 8 avril. Jusqu'alors, il oeuvrait notamment avec le collectif Jakart, mais décide de s'en écarter pour donner plus de place à sa subjectivité qu'aux compromis nécessaires au travail collaboratif. 

J'ai créé cette compagnie pour creuser un sillon personnel. Pour être lucide sur mes envies, être attentif à ma vie et à celle des autres, et porter cela sur le plateau. J'avais besoin de me retrouver seul aux manettes, face à mes choix.  
Thomas Quillardet

Sons diffusés pendant l'émission :

Chroniques

19H20
8 min

Affaire en cours

Pass Culture : "L'accès à la culture n'est pas qu'une question de disponibilité, mais aussi d'orientation"
19H50
6 min

Affaire à suivre

Les regards mêlés de Katia Kameli sur l'histoire algérienne
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......