LE DIRECT
Valérie Dashwood

Valérie Dashwood : " Dans le métier d'acteur, il faut s'amuser sérieusement "

55 min
À retrouver dans l'émission

La comédienne Valérie Dashwood est au micro d'Arnaud Laporte pour un entretien au long cours, où elle revient sur son parcours personnel et son procédé artistique.

Valérie Dashwood
Valérie Dashwood Crédits : Rémy Grandoques

La comédienne Valérie Dashwood est au micro d'Arnaud Laporte pour un entretien au long cours, où elle revient sur son parcours personnel et son procédé artistique.

Ma mère m'avait appris, très gentiment, une poésie. Elle m'avait conseillé d'y mettre le "ton" et j'ai adoré. Depuis j'adorais les récitations. Puis j'ai rencontré des enseignants formidables, on avait monté une petite troupe. 

Je me souviens, dès le début, de l'enthousiasme d'entendre le public. La sensation de l'écoute de la salle. (...) Je suis moi-même allé très tard au théâtre, la première fois c'était pour voir Jacques Weber jouer Cyrano, j'ai pleuré à la fin de la pièce et j'avais été très surprise de ça. 

Après avoir suivi la classe libre du Cours Florent et intégré le Conservatoire national supérieur d’art dramatique. 

Valérie Dashwood joue pour la première fois dans une mise en scène d’Emmanuel Demarcy-Mota en 1998, dans Peine d’amour perdue de Shakespeare. Suivent Marat-Sade de Peter Weiss, Six personnages enquête d’auteur de Pirandello, Ma vie de chandelle de Fabrice Melquiot, Rhinocéros, Wanted Petula et Victor ou les Enfants au pouvoir de Vitrac, Le Faiseur, Alice et autres merveilles de Fabrice Melquiot. Elle  travaille  avec  Stuart  Seide,  Daniel  Jeanneteau  et  depuis 2002  avec  Ludovic  Lagarde  qui  la  met  en  scène  dans  Docteur Faustus de Gertrud Stein, dans trois créations d’Olivier Cadiot, Retour définitif et durable de l’être aimé, Fairy Queenet _Un nid pour quoi fair_e présenté au Théâtre de la Ville en 2011 et en 2018 La Collection de Harold Pinter. Elle joue également pour la télévision, notamment pour la série "Profilage", dans laquelle elle incarne le personnage de "la Doc". 

Sur les tournages des séries, il faut être inventif tout de suite. J'aime ce défi.  En sortant du Conservatoire, je continuais de chercher à travailler sur mon jeu, comment améliorer ma capacité d'actrice. 

J'ai l'impression d'avoir progressé, ça passe par une meilleure compréhension de soi-même et des autres. C'est à la fois sa disponibilité et son amusement. Il faut s'amuser sérieusement dans le métier d'acteur, ou pas, c'est dans la contradiction! 

Dans "Alice traverse le miroir", elle continue sa collaboration avec le metteur en scène Emmanuel Demarcy-Mota dans une pièce de Fabrice Melquiot : par-delà les miroirs du temps et de l'espace, Alice rencontre d'autres jeunes héroines qui lui ressemblent, dans un voyage ébouriffé de fantaisie, semé de graines de sciences. 

Dans le cadre du "Noel solidaire", le spectacle sera visible en direct et en ligne sur le site du Théâtre de la Ville. 

Alice traverse le miroire, mise en scène d'Emmanuel Demarcy-Mota
Alice traverse le miroire, mise en scène d'Emmanuel Demarcy-Mota Crédits : Jean-Louis Fernandez

Sons diffusés dans l'émission : 

  • Le petit Prince, lu par Gérard Philippe 
  • Le dictateur, Chaplin " La scène du globe" 
  • Gertrude Stein lit le poème “If I Had Told Him”, a Completed Portrait of Picasso
  • “Alice” Tom Waits”  Album : Alice (2002)

Chroniques

19H20
7 min

Affaire en cours

Proust mis en chaises
19H50
5 min

Affaire à suivre

Les conseils culturels d'Elsa Lepoivre
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......