LE DIRECT
N. Farage lors des Européennes, au Brexit Party le 12 avril 2019 à Coventry (GB)/ T. May Bayeux (France) pour les 75 ans du Débarquement (D Day), 6 juin 2019 et en fond d'image, le Parlement britannique à Londres

Brexit

59 min
À retrouver dans l'émission

Usée par le Brexit, critiquée, Theresa May quitte la tête du Parti Conservateur qui a subi une lourde défaite. Elle a démissionné le 7 juin, mais reste Premier Ministre, le temps de la succession. Qui va mettre en oeuvre le Brexit? Jusqu'où Nigel Farage, grand vainqueur des élections, peut-il peser?

N. Farage lors des Européennes, au Brexit Party le 12 avril 2019 à Coventry (GB)/ T. May Bayeux (France) pour les 75 ans du Débarquement (D Day), 6 juin 2019 et en fond d'image, le Parlement britannique à Londres
N. Farage lors des Européennes, au Brexit Party le 12 avril 2019 à Coventry (GB)/ T. May Bayeux (France) pour les 75 ans du Débarquement (D Day), 6 juin 2019 et en fond d'image, le Parlement britannique à Londres Crédits : Matthew Lewis/Neil Hall/Getty Images/Amer Ghazzal - Radio France

Jonathan Fenby président Chine et directeur général de la politique européenne pour la Chine au service de la recherche de TS. Lombard. Il a récemment publié Crucible: Thirteen Months that Forged Our World _c_hez Simon and Schuster UK.

Il y plusieurs problèmes depuis 3 ans en Grande Bretagne : le vote du Brexit, la chute de Cameron et l'arrivée de May, sans les ressources et avec un énorme manque d'habilité politique et diplomatique. Son parti, le Parti Conservateur  est très divisé. Une partie très forte des Brexiters pratique une politique du pire, au sein de leur propre parti. Le Parti Travailliste est très divisé (des députés pour le Remain, mais des circonscriptions qui ont voté pour Brexit). Il y a Nigel Farage qui a fait un tabac aux élections. Au Royaume Uni, Farage pose une énorme question au Parti Conservateur : s'il y a une élection, est-ce que le parti doit être plus Brexit que Farage ? Ou est-ce qu'il veut être un vrai parti général, comme il a toujours été. Il y a l'arrivée des libéraux démocrates, comme 3e force. Il y a la question d l'indépendance de l'Ecosse et la question de l'Irlande du Nord, dans un schéma institutionnel qui ne peut pas contenir toutes ces questions.

Marie-Claire Considère-Charon, professeur émérite de civilisation britannique et irlandaise à l’université de Franche-Comté. Elle a publié “Brexit à l’irlandaise”,  dans la _Revue française de Civilisation britannique (_mars 2019) et dans la revue de l’Ifri Politique Etrangère (hiver 2018-2019), _La question irlandaise_, enjeu majeur du Brexit. Elle contribue également à l’Observatoire du Brexit.

Par téléphone depuis la Grande Bretagne :

Iain Begg, professeur à l'Institut européen de la London School of Economics, co-Directeur du Dahrendorf Forum.

Anand Menon, professeur de politique européenne et de relations internationales au King's College de Londres, directeur de UK in a Changing Europe, un groupe d’universitaires influent, créé en 2014, qui publie des analyses non partisanes sur l’Europe et le Brexit.

Charles Grant, Directeur du Center for European Reform (CER) de Londres.

Sébastien Maillard, Directeur de Notre Europe, Institut Jacques Delors 

La première ministre britannique T. May quitte après une conférence de presse après avoir assisté à une session extraordinaire du Conseil européen sur le Brexit le 25 novembre 2018 à Bruxelles, en Belgique.
La première ministre britannique T. May quitte après une conférence de presse après avoir assisté à une session extraordinaire du Conseil européen sur le Brexit le 25 novembre 2018 à Bruxelles, en Belgique. Crédits : Sean Gallup / Getty Images - Getty

La revue de presse d'Eric Chol, Directeur de la rédaction de Courrier International

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......