LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des célébrations ont été organisées en souvenir du 11 Septembre 2001, comme ici à Jersey aux Etats-Unis.

Vingt ans après : l’Europe face au retrait américain

59 min
À retrouver dans l'émission

Le retrait américain d'Afghanistan va-t-il contraindre les Européens à avancer de conserve ? Ou au contraire, les lignes de fracture vont-elles s’aggraver ?

Des célébrations ont été organisées en souvenir du 11 Septembre 2001, comme ici à Jersey aux Etats-Unis.
Des célébrations ont été organisées en souvenir du 11 Septembre 2001, comme ici à Jersey aux Etats-Unis. Crédits : ROBERTO SCHMIDT - AFP

Depuis mercredi dernier et l’ouverture du procès, nous avons replongé dans le souvenir des attentats de novembre 2015 – mais aujourd’hui 11 septembre, souvenons-nous, il y a 20 ans,  le 11 septembre 2001 : nous étions tous Américains, les tours jumelles s’effondraient à New York, deux autres avions-suicide visant Washington s’écrasaient au sol, bilan 2977 morts et 6291 blessés, Oussama Ben Laden surgissait d’une grotte afghane, kalachnikov au poing, et défiait l’Occident au nom d’un Islam radical. 

Effusions transatlantiques 

Vingt ans et plusieurs guerres plus tard – des guerres auxquelles nous avons participé, nous autres Européens, en Afghanistan, en Syrie, en Irak, sauf la France  et l’Allemagne– c’est un autre constat qui s’impose. Fatigués, divisés, sidérés par leur déroute à Kaboul, les Etats-Unis se retirent des théâtres habituels, négligeant leurs alliés au point de ne pas les en avertir. 

Déclin, désengagement ou réalignement des priorités ? Pékin et Moscou s’en réjouissent mais de l’Ukraine à Taiwan en passant par le Moyen Orient et l’Europe, ce ne sont qu’interrogations et inquiétude. On dénonçait volontiers l’activisme américain, en France surtout, agacés que nous sommes par cet exceptionnalisme tant célébré outre-Atlantique, qui aurait conféré à la nation élue la mission de guider le monde –– la voilà saisie par le doute et le désarroi s’installe. 

Comme elles paraissent loin, ces effusions transatlantiques dès l’élection de Joe Biden, ces célébrations du multilatéralisme de juin dernier à Bruxelles et en Cornouaille ! L’Afghanistan les a couvertes de cendres. Les Britanniques, dépités, constatent l’évaporation de cette relation spéciale qui devait assurer le succès de la Global Britain vantée par Boris Johnson et les Brexiters. 

L’OTAN est affaibli, l’Union Européenne reste divisée. Flux migratoires, sécurité et défense : comment le retrait américain affecte-t-il l’Europe ? Jusqu’où peut-il contraindre les Européens à avancer de conserve, ou au contraire, les lignes de fracture vont-elles s’aggraver ? L’Union a toujours progressé au gré des crises. Celle-ci va-t-elle suffire à faire progresser l’autonomie stratégique promue par la France dans une certaine solitude ?

Christine Ockrent reçoit Thomas Gomart, directeur de l'Ifri, auteur de "Guerres invisibles : nos prochains défis géopolitiques" (Tallandier, 2021) 

Alexandra de Hoop-Scheffer, politologue, spécialiste de la relation transatlantique, directrice du bureau parisien du think tank The German Marshall Fund of the United States (GMF)  

Louis Gautier, directeur de la Chaire « Grands enjeux stratégiques contemporains » à l’Université Paris 1, ex-secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, directeur de l’ouvrage « Mondes en guerre : Guerre sans frontières, 1945 à nos jours » (mars 2021, Passés Composés)

François Gemenne, chercheur à l’université de Liège, enseignant à Sciences-Po, auteur d’un « Atlas de l’anthropocène » (2 septembre 2021, Presses de Sciences-Po)

Intervenants
  • Historien des relations internationales, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI).
  • Politologue, spécialiste des Etats-Unis et de la politique étrangère américaine, directrice du bureau parisien du think tank The German Marshall Fund of the United States (GMF)
  • directeur de la Chaire « Grands enjeux stratégiques contemporains » à l’Université Paris 1, ex-secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale
  • Spécialiste de la gouvernance du climat et des migrations, directeur de l’Observatoire Hugo à l’université de Liège, enseignant à Sciences-Po et à la Sorbonne
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......