LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Tel-Aviv, 4 avril 2019 ; Des partisans du bloc "Bleu et Blanc" agitent des drapeaux israéliens lors d'un meeting de Benny Gantz, leader du parti.

Elections en Israël

58 min
À retrouver dans l'émission

Mardi 9 avril, élections législatives: quels en sont les enjeux? Fragilisé par des affaires de corruption & une faible majorité à la Knesset, Benjamin Netanyahou, 69 ans, brigue un 5e mandat de Premier ministre. Où en sont les relations entre Israël et les Etats-Unis? Quelle est la situation à Gaza?

Tel-Aviv, 4 avril 2019 ; Des partisans du bloc "Bleu et Blanc" agitent des drapeaux israéliens lors d'un meeting de Benny Gantz, leader du parti.
Tel-Aviv, 4 avril 2019 ; Des partisans du bloc "Bleu et Blanc" agitent des drapeaux israéliens lors d'un meeting de Benny Gantz, leader du parti. Crédits : Kobi Wolf - Getty

Autour de Christine Ockrent

Alain Dieckhoff, spécialiste d’Israël, Directeur du CERI-Sciences Po. Il a publié Le conflit israélo-palestinien : 20 questions pour vous faire votre opinion chez Armand Colin en 2017

Par téléphone depuis Jérusalem, Eva Illouz, Directrice d’études de l’EHESS. Elle a dirigé l'ouvrage collectif, Les marchandises émotionnelles qui vient de paraître chez Premier Parallèle

Par téléphone, Denis Charbit, Maître de conférences au département de sociologie, science politique et communication à l’Université ouverte d'Israël. Il a publié Israël et ses paradoxes : idées reçues sur un pays qui attise les passions aux éditions du Cavalier bleu en 2018

Par téléphone depuis Jérusalem, Jacques Bendelac, économiste, chercheur en sciences sociales à Jérusalem, enseignant au Collège académique de Netanya. Il a publié Israël, mode d’emploi aux éditions Plein Jour en 2018.

Laurence Nardon, chercheuse, responsable du programme “Amérique du Nord” à l’IFRI. Elle a publié Les Etats-Unis de Trump en 100 questions chez Tallandier en 2018.

Des partisans du Likud réagissent au discours de Benjamin Netanyahu le 4 mars 2019 à Tel-Aviv
Des partisans du Likud réagissent au discours de Benjamin Netanyahu le 4 mars 2019 à Tel-Aviv Crédits : Amir Levy - Getty

La chronique d'Eric Chol, Directeur de la rédaction de Courrier International

Benjamin Netanyahou est dans le paysage politique depuis un quart de siècle, son rival le plus sérieux vient, lui, de débarquer en politique : quel est ce duo si disparate, qui se dispute le pouvoir ? 

En dehors de leur prénom, tous les séparent. Commençons par Benjamin Netanyahou, celui que l’on surnomme Bibi.  A 69 ans, c’est une star, sans doute sulfureuse, mais une star, et comme le reconnaît le journal Haaretz, peu suspect de complaisance avec lui, 

« le jour où Israël aura perdu Bibi, il y aura surement des moments où il regrettera de ne plus avoir un leader de stature internationale ». 

Car Netanyahou est une bête de scène politique. Quatre fois premier ministre, ce fils d’un intellectuel historien est le premier chef de gouvernement  à être né en Israël après la création de l’Etat hébreu en 1948. 

S’il sort victorieux des prochaines  élections, il battrait le record de longévité au poste de premier ministre, détenu par la figure historique de David Ben Gourion.  

Mais la vie de l’actuel dirigeant du Likoud, marié trois fois et père de trois enfants ne se résume pas à Israël : il  a vécu plusieurs années aux Etats-Unis, d’abord enfant avec sa famille, puis pendant ses études, enfin au début de sa carrière professionnelle. Cette étape aux Etats-Unis a été fondatrice, estime le magazine britannique Mosaic, qui évoque « les tensions internes entre l’Israélien Bibi et l’Américain Benjamin » . 

A Washington ou à New York, « il cultive les élites de la politique et de la communauté juive, il apprend à maîtriser les médias, et tout cela préfigure déjà son futur style politique », raconte Mosaic Magazine. Un style que résume avec une bonne formule Anshel Pfeffer, journaliste pour Haaretz et The Economist, et auteur d’une biographie intitulée Bibi

Netanyahou, c’est une politique de relations publiques, basée sur des discours plutôt qu’en actions ». Et le journaliste de pronostiquer: « Quand il quittera son poste, son héritage ne sera pas une nation plus sûre, mais une société israélienne profondément fracturée, et vivant derrière des murs. 

Mais à ceux qui ont déjà enterré politiquement Bibi, le site d’information Bloomberg prévient : 

Il ne faut pas oublier que ce qui a permis à Netanyahou de rester aussi haut pendant autant d’années, c’est sa dextérité incomparable en politique et sa réputation solide et tenace de défenseur de la sécurité d’Israël. 

La sécurité, c’est justement le point fort de son adversaire, Benny Gantz.

Et ce pour une bonne raison : ce fils d’une rescapée de la Shoah a gravi tous les échelons de l’armée jusqu’à devenir le chef d’Etat major d’Israël de 2011 à 2015. Il a derrière lui presque 40 ans dans l’armée, mais seulement deux mois en politique.  Pourtant, estime Bloomberg,  ce père de 4 enfants constitue, « la plus grande menace pour Netanyahou depuis dix ans ». Avec son parti "Bleu-Blanc", les couleurs d’Israël, le très grand Benny Gantz – il mesure 1m95 - a fait alliance avec deux autres anciens chefs d’Etat Major ainsi que le centriste Yair Lapid, et il promet de donner la priorité au logement et à la santé publique. 

Ce n’est pas la première fois qu’un général israélien arrive en politique en promettant d’emprunter une meilleure voie, commente Bloomberg. Mais alors que le premier ministre sortant est aussi vulnérable, le profil de Gantz conforte l’idée qu’il est une alternative crédible. 

Sans doute, mais le chemin jusqu’au poste de Premier ministre est encore long, et on ne compte plus les peaux de banane que se lancent les candidats. La dernière en date, c’est la révélation par la télévision d’un enregistrement dans lequel Benny Gantz explique ses doutes à l’égard de ses compagnons de liste. Quant à son programme, détaille Bloomberg, "il n’est pas encore terminé, et ses positions manquent de concret". Mais Benny Gantz, lui, est convaincu que les Israéliens veulent tourner la page Netanyahou, et il leur promet un gouvernement "sans maître ni serviteur, sans cadeaux démesurés ni courtisans ».

Intervenants
  • Sociologue
  • Directeur du CERI-Sciences Po, directeur de recherche au CNRS
  • professeur de science politique à l'Open University d'Israël
  • Responsable du programme Amérique du Nord de l’Ifri, productrice du podcast hebdomadaire "New Deal" sur Slate
  • économiste, chercheur en sciences sociales à Jérusalem, enseignant au Collège académique de Netanya.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......