LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation contre l'austérité, 19 déc. 2013 à Bruxelles

L'impuissance de l'Europe

58 min
À retrouver dans l'émission

L'Union européenne est confrontée à de graves crises : la question des migrants, les difficultés de la zone euro, les enjeux de sécurité face au terrorisme et aux violences liées aux conflits, la montée des populismes, le Brexit... En direct du salon "Livre Paris".

Manifestation contre l'austérité, 19 déc. 2013 à Bruxelles
Manifestation contre l'austérité, 19 déc. 2013 à Bruxelles Crédits : REUTERS/Yves Herman - Reuters

Avec Gilles Kepel, *spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, il anime le séminaire « Violence et dogme » à l'École normale supérieure et enseigne à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Il a publié aux Éditions Gallimard *Passion arabe (2013) et Passion française (2014) et plus récemment, Terreur dans l'Hexagone : genèse du djihad français (2015).

Pierre Hassner, Directeur de recherche honoraire au CERI (Centre de recherches internationales de Sciences Po), spécialiste des relations internationales. Il a récemment publié chez Fayard, le recueil d’articles intitulé La revanche des passions : métamorphoses de la violence et crises du politique (2015).

et Thomas Gomart, Directeur de l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI), il a publié « Russie : de la « grande stratégie » à la « guerre limitée ». »,in Politique étrangère 2/2015 (Été) et « La politique étrangère française est-elle Charlie ?. », in Études 11/2015 (Novembre) ainsi que "Le retour du risque géopolitique, Le triangle stratégique Russie, Chine, Etats-Unis", Institut de l’entreprise, février 2016, préface de Patrick Pouyanné.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La chronique d'Eric Chol de Courrier International

Atlantic publie « La Doctrine Obama », un article dans lequel il est peu question d’Europe… (voir Courrier International, 11 mars 2016) Il s’agit d’une très longue interview avec le journaliste Jeffrey Goldberg, dans laquelle le président américain Barack Obama revient sur sa politique étrangère. Le silence du président américain-, qui n’aborde quasiment pas le projet européen dans cette interview- en dit long sur l’effacement de l’Union européenne dans la diplomatie mondiale. Un effacement qu’analyse Stephen Walt, professeur de relations internationales à l’université d’Havard dans la revue Foreign policy.

« Les Etats Membres de l’Union européenne ont perdu une partie de leur capacité d’influencer les événements au delà de leurs frontières », écrit il. « Ces états ne parviennent plus non plus à prendre en compte les calculs des autres grandes puissances, dont les Etats-Unis. »

Et l’auteur explique que cette perte d’influence n’est pas nouvelle : déjà en 2003, raconte-il, en dépit des avertissements de Jacques Chirac et Gerard Schroder, l’Union européenne n’avait pas pu s’opposer à l’intervention américaine en Irak.

« Si l’Euope avait disposé de ses propres moyens militaires et d’une position diplomatique indépendante de son protecteur américain, sa voix collective aurait pesé bien d’avantage» ; regrette l’auteur, qui réclame « plus d’Europe ».

La voix de l’Europe, aujourd’hui, c’est celle de Federica Mogherini, à laquelle s’est intéressé le magazine Vogue

Schulz, Mogherini, Valls, Gabriel (SPD), Lofven, Faymann, Berlin 12 déc. 2015
Schulz, Mogherini, Valls, Gabriel (SPD), Lofven, Faymann, Berlin 12 déc. 2015 Crédits : REUTERS/Fabrizio Bensch - Reuters

Le magazine américain consacre un long portrait à la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères, tout en relevant au passage les difficultés de cette diplomatie collective. Une diplomatie sans moyens, constate l’auteur :

« l’Union Européenne reste une institution avec des moyens militaires limités. En conséquence, Federica Mogherini joue surtout un rôle de négociatrice. Elle représente les intérêts collectifs du continent à côté des poids lourds, des puissances souvent très militarisés comme la Russie, l’Iran, la Chine et les Etats-Unis"

. Le portrait s’achève sur un constat peu optimiste :

« actuellement beaucoup d’Européens se demandent si l’UE peut les aider à sortir des crises ».

Intervenants
  • Politologue. Titulaire de la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’ENS. Professeur à l’université Paris Sciences et Lettres.
  • historien, théoricien des relations internationales, chercheur associé au CERI-Sciences Po (1933-2018)
  • Historien des relations internationales, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI).
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......