LE DIRECT
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s'entretient avec les autorités européennes, lundi 15 juin 2020

Le Brexit post-Covid

59 min
À retrouver dans l'émission

Le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni ne fera plus partie de l'Union Européenne. Comment Boris Johnson va-t-il mener son pays vers le Brexit dans un contexte de crise sanitaire et économique ?

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s'entretient avec les autorités européennes, lundi 15 juin 2020
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s'entretient avec les autorités européennes, lundi 15 juin 2020 Crédits : Andrew PARSONS - AFP

Nous voici à la fin d’une semaine très franco-britannique riche en symboles du passé avec les célébrations du 18 juin, fertile aussi en interrogations sur l’avenir avec la confirmation, par Londres, de son refus de toute extension de la durée des négociations du Brexit. 

Facture économique

Quoi qu’il advienne, accord ou pas, le Royaume-Uni ne fera plus partie de l’Union le 1er janvier prochain – en une heure de visioconférence lundi dernier, juste le temps de dire hello & goodbye, Boris Johnson l’a signifié aux présidents de la Commission européenne et du Conseil. Voilà qui laisse pantois nombre d’observateurs continentaux et insulaires, jusque dans les colonnes de la presse conservatrice britannique. Les discussions sont au point mort, elles n’ont progressé sur aucun des sujets qui fâchent, reconnaissent Michel Barnier et son homologue britannique. 

Comment imaginer en venir à bout dans les six mois qui restent ? L’économie britannique fléchit sous le coup de la pandémie, au même degré que la notre, et la gestion calamiteuse de la crise sanitaire par le premier ministre et son gouvernement leur vaut des critiques acerbes au sein même de la majorité parlementaire. Pourquoi une telle obstination ? S’agit-il de masquer derrière la facture économique de la Covid-19 l’ardoise non moins brutale de la sortie du marché unique ? Quelles conséquences à moyen terme sur les économies du continent, à commencer par la notre ? 

A Londres jeudi, Emmanuel Macron et Boris Johnson ont aussi parlé défense et sécurité au moment où Donald Trump menace de retirer la moitié des troupes américaines d’Allemagne. Quel sera sur ces questions l’impact du Brexit, avec ou sans accord ?

Avec Iain Begg, professeur à l'Institut européen de la London School of Economics, auteur d'un récent article sur l'extension des négociations, co-directeur du Dahrendorf Forum, qui a organisé une discussion sur l'avenir de l'Europe et du multilatéralisme, modéré par Christine Ockrent, Thibaud Harrois, maître de conférences en civilisation britannique à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris, Catherine Mathieu, économiste à l’OFCE, autrice du chapitre «Brexit : une sortie impossible ?» dans «L’économie européenne» (La découverte, 2019), Patrick Martin-Genier, enseignant à Sciences Po Paris et à l'INALCO, spécialiste des questions européennes, auteur de « l’Europe a-t-elle un avenir ? » (Studyrama, 2019) et Alice Pannier, professeur associé en relations internationales et études européennes à la School of Advanced International Studies (SAIS) de l'Université Johns Hopkins à Washington, autrice de « Rivals in Arms: The Rise of UK-France Defence Relations in the Twenty-First Century ».

Intervenants
  • Enseignant-chercheur attaché à l'Institut européen de la London School of Economics.
  • maître de conférences en civilisation britannique à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3.
  • Economiste à l’OFCE, spécialiste du Royaume-Uni et des questions européennes
  • enseignant à Sciences Po Paris et à l'INALCO, spécialiste des questions européennes
  • Professeure-Assistante en Relations Internationales à la School of Advanced International Studies (SAIS) de l’université Johns Hopkins.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......