LE DIRECT

L'Iran, force et souffrances

42 min
À retrouver dans l'émission

Iran Twitter bird flag, 2011
Iran Twitter bird flag, 2011 Crédits : Pan-Arab Revolution Graphics

On meurt à la guerre en Syrie, on manifeste en Turquie et on s’apprête à voter en Iran. L’élection du président qui succèdera à Ahmadinejad doit avoir lieu vendredi prochain . La République des mollahs – ou plutôt du guide suprême – devient-elle à sa manière le seul pôle de stabilité dans une région du monde où son influence est si déterminante ? Le régime en place depuis 35 ans a écrasé toute velléité réformiste, mais les enjeux du scrutin n’en sont pas moins réels. Asphyxie économique, inflation record, isolement : la population iranienne paie durement le prix du bras de fer nucléaire avec l’Occident. La guerre en Syrie, le soutien armé de Téhéran au clan Assad et au Hezbollah libanais en font désormais un interlocuteur incontournable et compliquent plus encore la partie diplomatique. Quelles sont la force et les souffrances de l’Iran ?

Autour de Christine Ockrent cette semaine :

Bernard HOURCADE, ancien directeur de l'Institut Français de recherche en Iran, directeur de recherche émérite au CNRS. Il a notamment publié Géopolitique de l'Iran (Armand Colin, 2010). Il a également contribué plus récemment à la revue de l’IFRI Politique Etrangère , sur le dossier « Où va l'Iran ? ».

Thierry KELLNER , Docteur en relations internationales de l'Institut universitaire de Hautes études internationales de Genève, il enseigne au département de sciences politiques de l'Université Libre de Bruxelles. Il vient de publier avec Mohammad-Reza Djalili, L’Iran (Les Editions de La Boétie, coll. « 100 questions sur… », 2013). Auteurs de nombreux ouvrages, ils ont signé en commun également, l’Histoire de l’Iran contemporain (la Découverte, 2010) et L’Iran et la Turquie face au printemps Arabe (GRIP, 2012).

Et au téléphone depuis Washington, Camille GRAND , directeur de la Fondation pour la recherche stratégique.

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/02/f7e08ac9-7d28-11e2-a7b7-782bcb76618d/838_courrier_international_2012_logo.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Courrier International" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/02/f7e08ac9-7d28-11e2-a7b7-782bcb76618d/838_courrier_international_2012_logo.jpg" width="280" height="66"/>
Courrier International

La chronique de Courrier International par Eric Chol

Cette semaine, Eric Chol présente un article publié le 24 mai 2013 par le think tank The Washington Institute , sous le le titre, « Winners and Losers in Iran's Presidential Election », et rédigé par un politologue irano-américain connu, Mehdi Khalaji, spécialiste de la politique iranienne au Moyen Orient. Selon cet, auteur, Rafsandjani sera le véritable gagnant des élections son éviction peu habile et arbitraire l’a placé en très bonne position, car elle a fait de lui un symbole du changement face à Khamenei sans qu’il ait à subir l’épreuve du pouvoir.

Intervenants
  • directeur de recherche émérite au CNRS et au centre de recherche monde iranien et indien, membre du comité de soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal.
  • Secrétaire général adjoint de l’OTAN à Bruxelles.
  • Enseignant au Département de Science politique de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), spécialiste de la politique étrangère chinoise
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......