LE DIRECT
China President Xi Jinping and wife Peng Liyuan welcome US President Donald Trump and wife Melania come to China for state visit on 09th November, 2017 in Beijing, China

Mondialisation : le duel américano-chinois

58 min
À retrouver dans l'émission

Les rivalités entre la Chine de Xi Jinping et l'Amérique de Donald Trump avant le G20 au Japon.

China President Xi Jinping and wife Peng Liyuan welcome US President Donald Trump and wife Melania come to China for state visit on 09th November, 2017 in Beijing, China
China President Xi Jinping and wife Peng Liyuan welcome US President Donald Trump and wife Melania come to China for state visit on 09th November, 2017 in Beijing, China Crédits : Photo by TPG/Getty Images) - Getty

Alice Ekman, chercheur, responsable des activités Chine à l'Ifri et professeure associée à Sciences Po Paris. Elle a dirigé un ouvrage collectif publié en 2018 aux éditions du CNRS, La Chine dans le Monde

Sébastien Jean, Directeur du CEPII (Centre de recherche français dans le domaine de l’économie internationale). Directeur de recherche à l'INRA. 

François Godement, historien spécialiste de la Chine et de l’Asie, conseiller pour l’Asie à l’Institut Montaigne. Il a publié avec Abigaël Vasselier La Chine à nos portes : une stratégie pour l'Europe aux éditions Odile Jacob en octobre 2018.  Il a publié l'article sur le site de l'Institut Montaigne, Huawei, prédateur et proie (4 juin 2019).

"En deux semaines, la plus grande entreprise technologique chinoise, Huawei, la seule firme paraétatique ou hybride (et en tous cas non cotée) à faire des profits importants à l’étranger avec ses smartphones et ses solutions réseaux, est passée du statut de prédateur à celui de proie (...) La Chine n’a pas les moyens d’une guerre commerciale avec les États-Unis – c’est le revers de la médaille de ses 500 milliards de dollars d’excédent commercial avec ceux-ci, quand tant de pays rêvent de prendre la place de la Chine dans la chaîne de la globalisation. Et cette faiblesse est encore plus vraie de l’entreprise Huawei, qui a construit son succès sur un paradoxe : incarner le techno-nationalisme avec un soutien et une imbrication publique marquée, et en même temps absorber, par l’imitation, par le détournement mais aussi par ses approvisionnements, le meilleur du high-tech mondial. Aujourd’hui, le premier volet alimente l’acte d’accusation contre Huawei, et le second la laisse sans défense devant un blocus technologique".

Julien Nocetti, Chercheur au Centre Russie/NEI de l'Institut français des relations internationales (IFRI), spécialiste des stratégies numériques et cyber de la Russie, ses travaux portent aussi sur la diplomatie du numérique et les implications de l’intelligence artificielle en politique internationale. Il a dirigé le dossier “Cybersécurité : extension du domaine de la lutte’’ pour la revue de l’IFRI,  Politique étrangère, (été 2018). Il publie prochainement l’article “D’UN MONDE A L’AUTRE ?  LES REPERCUSSIONS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE EN POLITIQUE INTERNATIONALE” pour  le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Graham Allison, politologue, professeur émérite à Harvard. Il vient de publierVers la guerre : l'Amérique et la Chine dans le piège de Thucydide ? chez Odile Jacob. Fondateur et doyen de la Kennedy School of Government, l'école publique d'affaires de Harvard. Il a été conseiller de plusieurs secrétaires d'État à la Défense sous les présidences de Reagan, de Clinton et d'Obama.

Pourquoi le cas Huawei empoisonne-t-il autant les relations entre les Etats-Unis et la Chine ?

La revue de presse d'Eric Chol, Directeur de la rédaction de Courrier International

Cette entreprise de télécoms est devenue aux yeux du monde entier le symbole de la nouvelle puissance chinoise, qui suscite énormément d’inquiétudes. L’entreprise compte 180 000 employés dans 170 pays,  son chiffre d’affaire a dépassé la barre des 100 milliards de dollars et ces dernière années, elle a régulièrement vendu plus de smartphones que le géant Apple.
« C’est sans aucun doute l’une des plus grandes réussites chinoises, écrit le journaliste de Strait Times, mais qui fait couler beaucoup d’encre, car depuis plusieurs mois les Etats-Unis et leurs alliés font monter la pression sur le groupe qu’ils soupçonnent d’espionnage et qui pourrait menacer leur sécurité ». Le mois dernier, Washington a franchi un nouveau cap en plaçant Huawei sur une liste noire, lui coupant ainsi l’accès  à la technologie américaine.  

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......