LE DIRECT
Portrait en 2005 de Claude Hagège.

Claude Hagège : "Ma linguistique du langage passe préalablement par une linguistique des langues"

49 min
À retrouver dans l'émission

Le linguiste Claude Hagège, professeur au Collège de France, est l'invité d'Affinités électives" à l'occasion de la sortie de son "Dictionnaire amoureux des langues". Enfance polyglotte, passion des langues, amour des femmes, défense des langues menacées sont les sujets de cette heure d'entretien.

Portrait en 2005 de Claude Hagège.
Portrait en 2005 de Claude Hagège. Crédits : Leemage - AFP

Claude Hagège, linguiste, professeur au Collège de France, médaille d'or du CNRS, revient sur son enfance dans l'émission "Affinités électives". Il dit avoir été un élève "studieux, jaloux de la première place et soucieux d'être le meilleur". 

En ce qui concerne les langues, dont la vocation et la passion me sont venues depuis la plus tendre enfance, c'était mes jouets. [...] Dans mon enfance, c'était un de mes jeux favoris que de contempler, sans grande compréhension, une page de caractères chinois.

Écouter
59 min
Claude Hagège invité des "Affinités électives" du 11/06/2009.

De ses premières années en Tunisie - il est né à Carthage - Claude Hagège se souvient avoir toujours eu une fascination pour les langues qu'il entendait parler autour de lui, comme l'italien ou l'arabe. Plus tard, cette passion est restée et après un parcours d'études classiques dans les plus grandes écoles parisiennes, le futur linguiste s'inscrit à l'École Nationale des Langues Orientales.

"J'allais à tous les cours, aux Langues O ! Avec une égale écoute et une égale attention sans que je fusse amener à les confondre", se souvient-il tout en confiant qu'il lui arrivait également de suivre des cours pour séduire des étudiantes qui lui plaisait...

J'éprouvais le besoin de donner à ce qui était une passion fichée dans mon cœur depuis la petite enfance, de donner une assise "scientifique" et je suis devenu un linguiste, l'un des principaux linguistes français au sens professionnel du terme, mais ce qui me différencie de beaucoup de mes collègues, c'est que je suis peut-être celui qui a pour les langues le plus grand amour. [...] Je me distingue donc par cela mais je suis d'abord professionnellement un linguiste de métier qui écrit des livres de syntaxe, de phonétique, de morphologie... mais aussi des Dictionnaires amoureux !

Linguiste de terrain, allant à la rencontre de nombreux peuples, il y a appris "le respect et l'amour de la manière dont les gens à travers des sons fabriquent du sens, c'est-à-dire nous donnent l'image de ce qu'est une langue humaine", et d'ajouter "c'est ma pratique professionnelle et ma pratique d'amoureux des langues". Il explique où il voit la beauté dans les langues, dans "l'harmonie vocalique".

Pour conclure l'entretien, Claude Hagège évoque les langues menacées de disparition du fait de la pression d'une langue dominatrice, internationale ou nationale. L'anglais est ainsi une menace pour les autres langues, "ce choix d'apprendre l'anglais est un signe de mort" pour les autres langues qu'on ne fait plus l'effort d'apprendre.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......