LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pedro Costa

49 min
À retrouver dans l'émission

Une émission proposée par Francesca Isidori Né en 1959 à Lisbonne, Pedro Costa s'est affirmé en quelques films comme un auteur exigeant aux filiations très fortes. La Casa De Lava (1994) le propulse sur la scène internationale (Prix spécial du jury au Festival de Moscou 1995). Sur une île du Cap-Vert, Mariana voudrait bien sortir de l'enfer. Elle tend la main à un homme demi mort. Elle pense qu'ensemble, ils pourront échapper au destin. En cherchant à sortir son compagnon d'un cercle infernal, la jeune femme l'entraîne encore plus loin vers la mort. Dans Ossos (1997, avec Vanda Duarte), un nouveau-né va devoir affronter les affres d'une existence placée sous le signe de la pauvreté, du désespoir et du néant. Sa jeune mère, Tina, tente de se suicider et d'épargner à son fils une vie de misère perdue d'avance. Sauvé par son père, ballotté à travers les rues sordides de la ville, l'enfant devient le symbole d'une lutte acharnée de l'amour contre la mort. D'ailleurs en 2000, il consacrera entièrement son film, Dans La Chambre De Vanda, à Vanda Duarte (vendeuse ambulante de fruits et légumes passant son temps à se droguer). Seul avec une petite caméra numérique, il va la filmer un an durant dans sa chambre, avant d'élargir son film à tout le quartier en phase de démolition. Dans le film Où Gît Votre Sourire Enfoui ? les cinéastes Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, livrent, à la caméra de Pedro Costa, anecdotes et discours sur leur méthode. En 2006, son Juventude Em Marcha était en Sélection Officielle à Cannes, il sortira sur les écran français sous le titre En avant, Jeunesse le 24 janvier 2007

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......