LE DIRECT

Afriques : des cinéastes dans l'Indépendance

Par Simone Douek
le samedi de midi à 12h30

Cinq cinéastes africains marqués par l'Indépendance de leur pays,  témoignent de ce qui nourrit aujourd'hui l'univers de leur création.

« Un régime politique et social qui supprime l'autodétermination d'un peuple tue en même temps la puissance créatrice de ce peuple. Partout où la colonisation s'est manifestée, des peuples entiers ont été vidés de leur culture, vidés de toute culture. » Ainsi s'exprimait Aimé Césaire, au premier congrès mondial des écrivains et artistes noirs en septembre 1956.

L'Indépendance a mis les artistes africains devant la tâche de construire une culture moderne qui leur soit propre.

Cinq cinéastes témoignent, et – au-delà de la manière dont ils peuvent se situer par rapport à l'indépendance de leur pays – racontent ce qui nourrit aujourd'hui l'univers de leur création. Ces cinéastes n'ont pas vécu le tournant de l'Indépendance dans la pratique de leur art : certains d'entre eux sont nés quelques années avant, mais étaient trop jeunes pour que leur œuvre soit commencée ; les autres représentent une génération de l'« après ».

Cependant la marque de l'Indépendance – et de tout ce dont elle est chargée – reste présente chez eux, et hante leur création. Ils répondent, chacun selon sa sensibilité, aux questions que leur pose la société de leur pays ; ils peuvent être plus politiques, ou au contraire regarder vers l'intime. C'est en tout cas vers une identité (peut-être) retrouvée, cherchant à se dégager de l'époque coloniale, que se tournent leurs films.

Cinq cinéastes, en écho avec les cinq pays des documentaires du Boulevard des Indépendances :

31 juillet : Guinée : Cheik Fantamady Camara , réalisateur de Il va pleuvoir sur Conakry , 2006 ;

7 août : Mali : Abdoulaye Ascofaré , poète et cinéaste, réalisateur de Faraw, une mère des sables (1997) ;

14 août : Congo Kinshasa : Djo Tunda Wa Munga , réalisateur et producteur (Papy , 2007) ;

21 août : Togo : Gentille Menguizani Assih , documentariste, réalisatrice de Itchombi , 2006 ;

28 août : Angola : Zézé Gamboa , réalisateur de Dissidence (documentaire, 1998), O Heroi (fiction, 2004).

Remerciements à la Cinémathèque africaine de Cultures-France.

A voir aussi :

Le site de Culturesfrance

Le site d'Africadoc

TOUTES LES DIFFUSIONS

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.