LE DIRECT

Berlin, les personnages de théâtre meurent dans la rue

1h55

Armand Gatti a fêté il y a quelques semaines ses 90 ans. Et nous avons souhaité saluer sur France Culture, cet artiste devenu une légende du théâtre français.

Dante Sauveur Gatti, dit Armand Gatti est né en 1924 à Monaco. Auteur de plus de 60 pièces de théâtre, il est aussi poète, metteur en scène et réalisateur. Son œuvre est marquée par les camps de concentration, son expérience dans la résistance, et les nombreux voyages qu’il fit comme journaliste pour le parisien libéré, libération, l’express, les lettres françaises ou Esprit . En 1954, il reçoit le Prix Albert Londres pour une série d’enquêtes « Envoyé spécial dans la cage aux fauves ». Le dernier numéro des cahiers Armand Gatti publié par La parole errante, revient largement sur cette vie de journaliste d’Armand Gatti, en donnant la parole à ses amis Pierre Joffroy et Marc Kravetz. Ce numéro dirigé par Olivier Neveux est remarquable et je vous invite vivement à le lire pour mieux connaître une des vies d’Armand Gatti parmi toutes celles qu’il a traversées avec son énergie démesurée. Parmi toutes ces vies, il y eut celle, importante, qu’il consacra au théâtre. En 1959, Jean Vilar monte sa pièce le crapaud buffle au TNP, puis ce sera La seconde existence du camp de Tatenberg aux Célestins à Lyon et la vie imaginaire de l’éboueur Augsute G au Théâtre de la cité à Villeurbanne, dans une mise en scène de Jacques Rosner puis un nombre considérable de pièces écrites, jouées et publiées depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui, parmi lesquelles la passion du général franco qui fut interdite et pour laquelle jean Vilar créa un comite de soutien peu avant sa mort .

En 1961 Armand Gatti réalise son premier film, l’enclos . Et c’est en 1971 qu’il croise le monde de la radio avec celui du théâtre grâce à Lucien et Micheline Attoun qui l’invitent à inaugurer, en même temps que Rezvani, Théâtre ouvert au festival d’Avignon. France Culture y enregistrera sa première grande lecture de Rosa Spartakus prend le pouvoir à la chapelle des pénitents blancs. A partir de cette date, Armand Gatti sera un compagnon fidèle de la radio en particulier de l’ACR, Atelier de création radiophonique, véritable espace de liberté radiophonique inventé par Alain Trutat en 1969 et produit par René Farabet. Plusieurs de ses pièces y seront enregistrées avec Helene Chatelain ou Jean Pierre Colas, et c’est encore dans l’ACR en 1995, que Gatti enregistrera la pièce que vous allez entendre ce soir, Berlin, les personnages de théâtre meurent aussi dans la rue . Une émission réalisée par Nicolas Frize, produite par Michel Simonot et enregistrée par Gilles Pezerat. On retrouvera Gatti une dizaine d’années plus tard, en 2007, sur France Culture, pour un cycle qui lui fut consacré avec la comédie française.

Armand Gatti s’est rendu célèbre par ses immenses lectures publiques capable de lire pendant deux ou trois heures d’affilée, il tenait et tient encore ses auditeurs spectateurs sous l’emprise d’une parole puissante et poétique : « pour moi il y a toujours le sentiment que par le verbe, par le mot, on pouvait lutter », explique - t’il dans un entretien avec Marc Kravetz. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité avec Laurence Courtois qui a préparé ce cycle, vous faire entendre ce soir une de ces grandes lectures. Alors Bon anniversaire Monsieur Gatti !

LectureRediffusion du 02/04/1995

Berlin, les personnages de théâtre meurent dans la rue "Comment la musique, l'écriture sonore peut-elle rencontrer un texte ? La scène d'un texte, c'est sa traduction sonore, sa transcription dans le monde de l'audible. Lorsqu'Armand Gatti me "confie" son texte en le lisant, il fait déjà du son, il rythme le temps à sa façon, il compose sans le savoir un projet sonore..." Pour des raisons qui tenaient à la nature de l'articulation des sons, au travail de découpage sonore et rythmique des mots, l'émission a été entièrement montée et mixée sur ordinateur. "Lentement, la musique articule des phonèmes, formule des mots, s'essaye à des phrases, espère se constituer en texte..., l'un des textes du texte D'armand GATTI." (Nicolas FRIZE)

Lu par Armand Gatti

Musique Nicolas Frize

La semaine prochaine, nous retrouverons une autre pièce d’Armand Gatti, réalisée en 2007 par Myron Meerson, Didascalie se promenant seule dans un théâtre vide. Avec ce programme de rediffusions choisi avec l’aide de Jean-Jacques Hocquard, fondateur de la Parole errante à Montreuil, nous avons tenu à saluer Armand Gatti qui vient d’avoir 90 ans, et qui a fait une grande part de notre histoire contemporaine du théâtre en France. Pour en savoir plus sur Armand Gatti, je vous invite à lire Armand Gatti dans le maquis des mots, à paraitre en avril chez Actes sud, un livre de Jean Jacques Hocquard et Pauline Tanon, les Cahiers Armand Gatti, publiés par La parole errante, à relire ses entretiens avec Marc Kravetz publiés aux éditions Verdier et à réécouter sur le site des fictions de France Culture grâce à l’INA, Première déclinaison Rosa Rosa Rosa , diffusé en 1974 dans l’ACR.

En bonus un extrait :

Écouter
1 min
gatti
L'équipe
Production
Conseiller(e) littéraire

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......