LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Monument érigé (Moscou) à la mémoire des hommes qui ont pris part au nettoyage du site de Tchernobyl
Épisode 2 :

Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse

19 min
À retrouver dans l'émission

"Vous ne devez pas oublier que ce n'est plus votre mari, l'homme aimé, qui se trouve devant vous, mais un objet radioactif avec un fort coefficient de contamination." Svetlana Alexievitch nous fait entrevoir un monde bouleversant : celui des survivants, à qui elle cède la parole.

En avril 1986, Tchernobyl bouleverse le monde. Svetlana Alexievitch s’interroge sur les avertissements de l’histoire restés sans effet.
En avril 1986, Tchernobyl bouleverse le monde. Svetlana Alexievitch s’interroge sur les avertissements de l’histoire restés sans effet. Crédits : Chuck Nacke - Getty

Le 26 avril 1986, à 1h23, une série d'explosions détruisit le réacteur et le bâtiment de la quatrième tranche de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Cet accident est devenu la plus grande catastrophe technologique du XXeme siècle. Et en moins d'une semaine, une catastrophe écologique majeure qui devait toucher toute l'Europe puis le Japon, la Chine, l'Inde et enfin les Etats-unis et le Canada.

Mais que savons-nous du drame humain, quotidien, qui a suivi l'explosion de la centrale?

Que savons-nous de Tchernobyl après Tchernobyl?

Sveltana Alexievitch a recueilli la parole des survivants de cet immense drame et leur a permis de dire ce qu'ils ont vu aussi bien que ce qu'ils ont ressenti.

Chacun à sa façon, femmes, mères, pompiers volontaires, militaires envoyés à la mort, raconte la perte d'un mari, d'un enfant, la peur, le découragement, le sentiment d'abandon mais aussi la vie qui éclate dans chacun de ces témoignages comme une leçon de dignité et de force morale. Les mots justes. De ces mots, l'auteur dit : 

Ils ne parlent pas de Tchernobyl mais du monde de Tchernobyl, justement de ce que nous connaissons peu, de ce dont nous ne connaissons presque rien. Une histoire manquée: voilà comment j'aurais pu intituler ce livre (…) Je m'intéressais aux sensations, aux sentiments des individus qui ont touché à l'inconnu. Au mystère. Tchernobyl est un mystère qu'il nous faut encore élucider. C'est peut-être une tâche pour le XXIeme siècle.

A l’heure où le Japon doit faire face à un accident nucléaire majeur, ces paroles apparaissent comme encore plus nécessaires.

Svetlana Alexievitch est écrivain et journaliste biélorusse, elle poursuit le projet de constituer l'archive subjective et souterraine de la Russie contemporaine. La Supplication, ce témoignage sur le monde après Tchernobyl, reste peu diffusé en Biélorussie, où les autorités s'acharnent encore à dissimuler la vérité sur la catastrophe, et l'auteur est régulièrement attaquée par le régime qui l'accuse d'être un agent de la CIA. Elle vit actuellement en Allemagne.

Avec Jean-Gabriel Nordmann, Vladimir Meletchouk, Sophie Lacoste, Nicolas Raccah, Isabelle Sadoyan, Jana Bittenerova

"La supplication" est éditée aux Editions Jean-Claude Lattès.

L'équipe
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......