LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le jardin de Beamon

1h
À retrouver dans l'émission

Réalisation Christine Bernard-Sugy

Rediffusion Mars 1998

Dans le jardin de Beamon, un ange est tombé, d'un nuage. Un ange de cabaret et son talon cassé. Un ange écrasé dans l'herbe. Dans le jardin de Beamon, Lucifer prend sa retraite, loin de souvenirs dégueulasses. Lucifer, cornes basses, qui veut refaire sa vie au ciel. L'Ange-Lyre et Lucifer retrouvailles sur la Terre dans un jardin jaune où l'on ne peut pas s'asseoir : les chaises sont trop hautes pour tout le monde. Dans le jardin de Beamon qui est détraqué juste ce qu'il faut, Beamon pauvre petit homme, fils du grand Bob, l'Homme Beamon assoiffé d'expériences, son visage recouvert de bandelettes, il voudrait changer sa couleur. Dans le jardin de Beamon, tout le monde se voudrait tel qu'il n'est pas, tout le monde a son enfance en bandoulière, un peu esquintée, tout le monde cherche l'astuce pour ne plus être celui qu'il est. On joue avec sa mort et sa mémoire, on rit de ses regrets comme de petits enfants suspendus dans l'ombre, prêts à chuter plus bas encore. On se file la chair des poulets sans faire exprès, on tombe amoureux des petites filles mortes dans les accidents. C'est un conte qu'on connaît. Mais un conte qui ne nous a jamais été raconté. On y entre en disant : c'est absurde. On en ressort et l'on danse.

Diffusé pour la première fois sur France Culture le 4 mars 1998, Le jardin de Beamon est le premier texte pour la jeunesse de Fabrice Melquiot. Il reçoit le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des radios publiques de langue française et, à Bratislava, le Prix européen de la meilleure oeuvre radiophonique pour adolescents.

Le jardin de Beamon est publié à l’Ecole des loisirs.

Le jardin de Beamon Avec

Olivier Py, Jérôme Kircher, Michaël Lonsdale, Marie Metteau, Christèle Wurmser

Bruitage Bertrand Amiel

Prise de son et mixage Monique Burguière, Jean-Michel Depres

Montage Olivier Bétord

A l’occasion de la 11ème édition des Rencontres littéraires de la Fondation Facim dédiée à Fabrice Melquiot le 18 juin 2011 à Modane (Savoie)

Depuis onze ans, les Rencontres littéraires de la Fondation Facim mettent en scène des liens, réels ou imaginaires, des correspondances entre une œuvre littéraire et des lieux, des paysages des pays de Savoie.

La manifestation investit pour cela un territoire, un lieu nouveau à chaque édition. Ancrée dans le champ de la création littéraire contemporaine, elle permet ainsi de découvrir l’œuvre d’écrivains qui ont à voir avec les Pays de Savoie et qui s’inscrivent dans une démarche de création singulière.

Braderie des ombres de Fabrice Melquiot, texte dans lequel l’auteur revient sur les lieux de son enfance et son adolescence à travers un récit à la première personne, est paru en mai 2011 chez Créaphis Editions.

Fabrice Melquiot est né à Modane en 1972. Il a publié une trentaine de pièces chez L'Arche Editeur. Ses premiers textes Les petits mélancoliques et Le jardin de Beamon sont publiés à l’Ecole des loisirs et diffusés sur France Culture. Il reçoit le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des radios publiques de langue française, le prix SACD de la meilleure pièce radiophonique, le prix Jean-Jacques Gauthier du Figaro et deux prix du Syndicat National de la Critique : révélation théâtrale, et pour Le diable en partage : meilleure création d’une pièce en langue française. Associé pendant six ans au metteur en scène Emmanuel Demarcy-Mota au Centre Dramatique National de Reims, Fabrice Melquiot voit ses pièces montées au Théâtre de la Bastille et au Théâtre des Abbesses à Paris. Cette collaboration se poursuit désormais au Théâtre de la Ville, à Paris, où Fabrice Melquiot est auteur associé et responsable du développement en jeune public. D’autres metteurs en scène ont choisi de se confronter à son écriture (Dominique Catton, Patrice Douchet, Paul Desveaux, Vincent Goethals, Michel Belletante, Michel Dydim, Gilles Chavassieux, Jean-Pierre Garnier, Christian Duchange, Franck Berthier, Stanislas Nordey…). En 2008, il a reçu le Prix Théâtre de l'Académie Française pour l'ensemble de son oeuvre. Ses textes sont traduits et représentés dans une douzaine de langues.

Intervenants
  • Auteur de pièces de théâtre, de chansons, de performances, et metteur en scène, il est également le directeur du Théâtre Am Stram Gram de Genève
L'équipe
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......