LE DIRECT

DANIEL CAUX DE A A Z

1h20

DANIEL CAUX DE A A Z
DANIEL CAUX DE A A Z
DANIEL CAUX DE A A Z © Radio France **FACE A > 80' *DANIEL CAUX DE A A Z* ** Par **Philippe Langlois** et **Frank Smith** Réalisation **Lionel Quantin** Un parcours en forme d'abécédaire à travers la pensée et les combats esthétiques de Daniel Caux. Un hommage. Après avoir fait des études d'arts plastiques à l'Ecole des Arts Appliqués et s'être consacré durant plusieurs années à la peinture, Daniel Caux se fait connaître à la fin des années 60 comme spécialiste du nouveau jazz, des nouvelles avant-gardes musicales américaines et des musiques du monde. De 1969 à 1975, il écrit dans "Combat", "Jazz Hot", et tient la rubrique musicale du magazine "L'Art Vivant". De 1974 à 1976, il rédige une série d'articles sur la musique arabe dans "Charlie Mensuel" et, de 1975 à 1979, devient collaborateur régulier du journal "Le Monde". Dans les années 80 et 90, il écrit dans "Art Press" et le "Nouvel Observateur". En tant que conseiller artistique, il fait venir en 1970 aux Nuits de la Fondation Maeght le saxophoniste Albert Ayler et, pour la première fois hors des Etats-Unis, le grand orchestre de Sun Ra, et révèle le caractère spécifique de la musique minimaliste avec La Monte Young et Terry Riley. Il sera à l'origine de la venue à Paris des autres compositeurs importants de cette mouvance : Steve Reich en 1971 au Théâtre de la Musique et, dans le cadre du Festival d'Automne, Phil Glass en 1973 et Robert Ashley avec le "Sonic Arts Union" en 1974. En 1994, Daniel Caux est commissaire musical pour l'exposition du Centre Georges Pompidou "Hors Limites". Pour la célébration de l'an 2000 en France, il est commissaire musical de l'exposition "la Beauté" à Avignon. Homme de radio, Daniel Caux a réalisé, de 1970 à 1999, de nombreuses émissions sur France Culture et France Musique. Daniel Caux a été, de 1970 à 1990, chargé de cours à l'Université Paris VIII. Comme la conjonction de certaines planètes en astronomie, cet hommage à Daniel Caux est diffusé par hasard exactement soixante ans jour pour jour après la radiodiffusion du premier concert de bruit de Pierre Schaeffer, le 5 octobre 1948 et 39 ans jour pour jour après le premier atelier de création radiophonique, le 5 octobre 1969. Vous trouverez ainsi une sélection de liens consacrés au musicien sur cette page...
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......