LE DIRECT

LE JOURNAL D'ALPHONSE

1h20

LE JOURNAL D'ALPHONSE
LE JOURNAL D'ALPHONSE
LE JOURNAL D'ALPHONSE © arte.tv FACE A > **LE JOURNAL D'ALPHONSE, LE DERNIER FILM DE FRANCOIS TRUFFAUT** Un essai radiophonique de **Elisabeth Butterfly** , en collaboration avec **Eva Truffaut** Réalisation **Vanessa Nadjar** Interprétation : Alphonse DOISNEL Stanislas MERHAR, Christine DARBON Claude JADE, Marion Luna PICOLI, Aline Tatiana SACHS, Patrick Benjamin BELCOURT, Paul (l'anglais) Magdara SMITH, Luca Vincent DOURIS "En 2003, je découvris au cours de mes recherches à la BIFI « un inédit » de François Truffaut : à savoir plusieurs bobines en 35 mm intitulées « Le journal d'Alphonse ». Eva Truffaut n'en avait jamais entendu parler, mais elle me donna l'autorisation de poursuivre mon travail. C'est ainsi que je décide de réaliser un documentaire intitulé « Le dernier film de François Truffaut », diffusé dans le cadre de l'Atelier de Création Radiophonique de France Culture. Me voici donc avec ces trois bobines non mixées et non étalonnées, qu'il faut remettre en ordre. Le journal d'Alphonse constitue le cinquième volet des Aventures d'Antoine Doisnel. Alphonse est le fils de Christine Darbon et d'Antoine. Dans Le journal d'Alphonse, il chronique ses peines de coeur. Les essais en voix off sont là, étonnants. Il faut les mettre bout à bout. Et la voix parfaitement reconnaissable d'Alphonse qui donne la réplique à Claude Jade est celle de Stanislas Merhar. Ce travail constituant tout au plus un dizaine de minutes, Eva Truffaut décide de m'en confier l'exclusivité. En hommage à François Truffaut, j'ai donc construit un documentaire au ton subjectif, nourri par les interviews des protagonistes du Journal d'Alphonse : Stanislas Merhar et Claude Jade, Antoine Duhamel, Claude de Givray, Serge Toubina, sans oublier Eva Truffaut, qui a bien voulu suivre mes recherches." E.B. --- FACE B > **Quelques instructions inédites de Jean-Luc Godard à son monteur pour le film Passion** Jean-Luc Godard explique à son monteur quelles sont les musiques qui doivent accompagner les différentes scènes du film. Il nous les fait écouter. Parfois, il hésite entre les morceaux, mélange les cassettes de Karajan, de Ravel et de Mozart. La musique est la dernière pièce de ce film où la peinture est très présente, Godard fait dialoguer Karajan et Goya, El Greco et Mozart. Ces paroles de Godard ne sont pas seulement des instructions à un monteur silencieux, mais aussi des réflexions à voix haute comme celle qui nous mène dans un parcours littéraire à la recherche d'un prénom pour Isabelle Huppert.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......