LE DIRECT
Pascal Quignard

"Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières" de Pascal Quignard

59 min
À retrouver dans l'émission

70ème édition du festival d'Avignon

Pascal Quignard
Pascal Quignard Crédits : Frédéric Charmeux - Maxppp

Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières

Interprétation Pierre Baux et le musicien Garth Knox (alto)

Conception, musique Benjamin Dupé

D’après La Haine de la musique de Pascal Quignard aux éditions Calmann-Lévy / Collaboration informatique musicale Ircam Manuel Poletti

Réalisation Sophie-Aude Picon

En collaboration avec la SACD

Assistante à la réalisation : Clémence Gross

Il s’agit du troisième volet du cycle consacré à Pascal Quignard sur France

Culture, avec une version radiophonique pensée pour l’oreille de cette création au titre absurde, associant vision et audition. « L’œil écoute » écrivait quant à lui, Paul Claudel… La radio offre au théâtre et à la musique une double perspective : l’archive et la diffusion. C’est dans cet esprit que nous avons souhaité prolonger la vie de ce spectacle créé en 2014 dans le cadre des Sujets à Vif, coproduits par la SACD avec le Festival d’Avignon. Et attirer toute l’attention et la concentration de l’auditeur en plein 14 juillet : aller à l’encontre de l’agitation festive, créer un « suspens ».

Interprétée par un musicien et un comédien, Il se trouve […] est une polyphonie qui tisse la langue de Pascal Quignard aux notes d’une composition musicale originale. Confrontant le concert à une réflexion sur la musique, le spectacle joue de l’oscillation entre entendre et comprendre. À la profondeur du texte, érudit et sensible, répond l’architecture de la musique. À sa forme étonnante, entre méditation, conférence, discours politique, conte et confession, répondent la virtuosité et la capacité du son à se transformer en un instant.

À l’hypothèse d’un désamour, qu’évoque le titre La Haine de la musique, répond le seul acte possible pour un compositeur : faire sonner, faire entendre – toucher au plus intime. Car Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières, écrit l’auteur…

Compositeur, guitariste et metteur en scène né en 1976, Benjamin Dupé étudie au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Il se consacre à la création musicale, au sens large : écriture instrumentale, vocale ou électroacoustique, improvisation et performance, conception de dispositifs technologiques, théâtre musical… Ses œuvres sont jouées dans les festivals de musique contemporaine (IRCAM Manifeste), les maisons lyriques (Festival d’Aix-en-Provence), les festivals généralistes (Festival d’Avignon), sur les plateaux des scènes nationales, dans les musées, en espace public, sur les ondes de la radio. Actuellement artiste associé au Nouveau théâtre de Montreuil – centre dramatique national, il travaille à l’écriture d’un opéra pour voix d’enfants, avec l’auteure Marie Desplechin.

Comme je l'entends, les productions | coproduction SACD - Festival d'Avignon | avec l’aide du CENQUATRE-PARIS | avec le soutien du GMEM centre national de création musicale

Avec le soutien de la DRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur, de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, de la Ville de Marseille, de la Sacem.

Bibliographie

L'équipe
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......