LE DIRECT
Wilson chante Montand, TNP Villeurbanne

Wilson chante Montand, par Lambert Wilson

2h09
À retrouver dans l'émission

Avignon 2017 |En direct et en public de 20h00 à 22h00

Wilson chante Montand, TNP Villeurbanne
Wilson chante Montand, TNP Villeurbanne Crédits : TNP Villeurbanne

Wilson chante Montand, par Lambert Wilson

Direction musicale et arrangements Bruno Fontaine
Mise en scène Christian Schiaretti

Avec les musiciens Bruno Fontaine (piano), Pierre-Alain Tocanier (batterie), Christophe Wallemme (basse / contrebasse), Armance Quero (violoncelle), Roland Pinsard (clarinettes / saxophone), Baptiste Germser (cuivres)
Lumières Julia Grand

Réalisation Baptiste Guiton

Coproduction Théâtre National Populaire

« Pourquoi Yves Montand ? Pourquoi aujourd’hui ? Vingt-cinq ans après sa disparition, que nous reste-t-il de lui ? Une silhouette longiligne et souple, vêtue de noir, les échos d’une voix reconnaissable entre mille, un vibrato particulier, un répertoire considérable, des rencontres avec les plus grands poètes et compositeurs de son temps, une longue carrière d’acteur de cinéma, un engagement politique, des femmes, Simone Signoret, Edith Piaf, Marilyn Monroe, une popularité immense.

J’ai demandé à Christian Schiaretti, le directeur du TNP de Villeurbanne de concevoir et de mettre en scène un spectacle en chansons autour de cette icône du XXe siècle. À partir des personnages qui l’auront accompagné, des rencontres qu’il aura faites pendant toute sa vie, nous tenterons d’esquisser, entre textes, poésies et musique, le portrait d’un homme qui, issu du monde ouvrier, et par la seule force de son ambition et de son talent, a su laisser derrière lui une réelle oeuvre : ce répertoire, précisément, dont il a été à l’origine. »
Lambert Wilson

« Rapidement, avec Lambert et Bruno Fontaine, son pianiste, nous avons écarté l’idée de jouer de notre professionnalisme pour « régler » un tour de chant. Montand ne peut être réduit, ni enfermé, à un répertoire. C’est avant tout un homme, une histoire, des rencontres, des engagements. La somme d’une certaine France. Une France où l’immigré était accueilli. Une France où l’ascenseur social pouvait propulser le fils d’un prolétaire italien sur les plus grandes scènes du monde. Une France où la conscience politique ne s’amollissait pas dans le confort et la renommée, au contraire. Une France qui pouvait rêver de l’Amérique. Une France qui aimait de coeur ses artistes pour ce qu’ils osaient être et dire… Une France où le peuple en choeur, chantait, fredonnait ce que ses poètes et ses interprètes de l’époque avaient concocté. Il était celui qui ne cessait de monter, au point que Montand s’est substitué à Ivo Livi. Pour cette figure immense : souple, joyeuse, canaille, frondeuse, franche, nous avons usé des ressorts du théâtre pour la faire venir, pour qu’elle traverse la scène, et nous avec. »
Christian Schiaretti

Assistant à la réalisation : Vivien Demeyère

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......