LE DIRECT
Rachid Benzine, en 2017

"Lettres à Nour" de Rachid Benzine

57 min
À retrouver dans l'émission

Avignon 2020 |Dans un dialogue épistolaire fictif entre un père et sa fille partie faire le djihad, l'auteur, de confession musulmane, s'interroge sur les motivations qui poussent des jeunes gens à tuer au nom de Dieu.

Rachid Benzine, en 2017
Rachid Benzine, en 2017 Crédits : Jean-Marc Zaorski - Getty

Avec : Charles Berling et Lou de Laâge
Musique : Yamen Martini
Réalisation : Cédric Aussir

En coproduction avec le Théâtre de Liège et enregistré au festival d'Avignon en Juillet 2017

Depuis des mois, je suis pris d’assaut par une question : « pourquoi des jeunes hommes et des jeunes femmes, nés dans mon pays, issus de ma culture, dont les appartenances semblent recouvrir les miennes, décident-ils de partir dans un pays en guerre, et pour certains de tuer au nom d’un dieu qui est aussi le mien ? »

Cette question violente a pris une dimension nouvelle le soir du 13 novembre 2015. J’ai réalisé la fragilité de nos certitudes, la fragilité de notre monde, les limites de notre raison. Et, surtout, j’ai ressenti l’absence de rencontre, d’échange, entre ces deux mondes qui se font face dorénavant et que j’aurai bien du mal à nommer : « civilisation contre barbarie ? » « raison contre religion ? » « modernité contre archaïsme ? »

C’est ainsi qu’a pris forme peu à peu ce dialogue entre deux êtres qui ne peuvent renoncer l’un à l’autre, un père et sa fille, parce que l’amour qui les unit reste plus fort que tout. Et pourtant, tout les sépare. L’esprit critique du père est retourné contre lui : les principes auxquels il croyait sont devenus des armes aux mains de sa fille. L’impuissance de deux êtres si proches, si complices, à établir un dialogue, à trouver une entente, un point d’accord, est la brûlure qui traverse ce texte.

Rachid Benzine

Islamologue et chercheur franco-marocain, Rachid Benzine fait partie de la nouvelle génération d’intellectuels qui prône un travail critique et ouvert sur le Coran. Son roman Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? raconte sous forme de théâtre épistolaire, les échanges entre un père, intellectuel musulman pratiquant – vivant sa religion comme un message de paix et d’amour –, et sa fille partie en Irak rejoindre l’homme qu’elle a épousé en secret et qui est lieutenant de Daech.

Cette lecture est suivie d’un entretien avec Rachid Benzine
Equipe de réalisation : Emilie Couët, Delphine Baudet, Thomas Robine et Laure-Hélène Planchet

Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? de Rachid Benzine est publié aux éditions du Seuil.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......